lundi 22 octobre 2007

La grève est reportée mais la mobilisation étudiante se poursuit

Réunies en congrès en fin de semaine, les membre de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) ont dû se rendre à l'évidence: il n'y aura pas de grève générale cet automne. En effet, si une quinzaine d'associations universitaires ont obtenus un mandat de grève, le plancher de 25 000 étudiantEs n'a pas été atteint et aucune association collégiale n'a emboïté le pas. Toutefois, l'escalade des moyens de pression se poursuit.

Des actions

La campagne « Pour un réinvestissement, pas n’importe comment » se poursuit à l’automne, bien que le recours à la grève générale illimitée soit mis en suspens en vue d’élargir le mouvement. L'ASSÉ analyse que les votes d’assemblées générales des dernières semaines indiquent que bon nombre d’étudiants et d’étudiantes sont prêts et prêtes à lutter pour un accès universel au droit à l’éducation.

L'ASSÉ précise que l’escalade des moyens de pression va s’accentuer au cours des prochaines semaines. Plusieurs journées d’actions sont à prévoir, dont une manifestation nationale le 15 novembre prochain. «L’accalmie n’est pas une option : c’est dans les rues que nous allons mettre de l’avant nos revendications, que le gouvernement se le tienne pour dit» avertit Guillaume Fortin, porte-parole de l’ASSÉ. L'ASSÉ invite les associations étudiantes du Québec, quelle que soit leur allégeance, à se mobiliser : des journées de grève sont aussi envisagées pour l’occasion.

Éducation populaire

Pour contrer la désinformation, l'ASSÉ relance une vaste campagne d’éducation populaire sur ses revendications. Les étudiants et étudiantes membres de l’ASSÉ revendiquent une amélioration de la qualité des ressources et services en éducation post-secondaire, et ce, libre de l’emprise du privé. La mise en place d’un système de garde public adapté à la conciliation études-familles parait primordiale en ce sens. La gratuité scolaire demeure le meilleur moyen d’assurer l’accessibilité du droit à l’éducation. «Le discours comptable des gestionnaires de service a toujours aussi bonne presse : nous allons à l’encontre d’une idéologie qui vide de sens toute responsabilité publique. Il nous faut diffuser plus largement notre projet de société» indique Guillaume Fortin.

1 commentaire:

Richard Huot a dit…

On verra pour la grève cet automne. Les prochaines semaines seront importantes. Par exemple, à l'AELIÉS (Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures-2e et 3e cycles) on a parti un registre pour tenir une Assemblée Générale Spéciale dans les 10 jours.

Nous avons besoin de 25 signatures pour aller en AGS. À partir de là, il y a beaucoup de possibles qui s'ouvriraient!!!