dimanche 7 octobre 2007

«Chaîne de la vie» : cinq fois plus de pro-choix que d'anti-avortement !




==> Notre photo-reportage

L'appel à une contre-manifestation pro-choix lancé par le Collectif anarchiste La Nuit (NEFAC-Québec) et le collectif de l'émission féministe libertaire Ainsi squattent-elles! a été entendu. En effet, alors que les intégristes chrétiens anti-avortements étaient une vingtaine, près d'une centaine de personnes ont manifesté pour le droit des femmes de choisir.

La foule pro-choix était très diversifiée. On retrouvait plusieurs camarades de lutte rencontrés dans le mouvement étudiant et le mouvement communautaire, de même que quelques syndicalistes. Il y avait des punks, des hippies, des étudiant-es, des enfants, et des gens de toutes les générations. Outre les libertaires, une bonne délégation de Québec solidaire, seule organisation politique non-associée à la gauche libertaire à avoir officiellement appuyé l'action, était présente.

Les collectifs qui organisaient la contre-manifestation ont largement atteint leurs objectifs. Nous avons confronté les intégristes et bousillé leur message médiatique. Nous avons démontré à la face du monde qu'il y avait une opposition à leurs discours rétrogrades. Impossible de parler d'eux sans parler de nous! C'est évidemment une arme à double tranchant, il est clair, par exemple, que sans notre présence il n'y aurait pas autant eu de médias sur place. N'empêche, à l'heure où les réactionnaires sont à l'offensive et où ils occupent l'espace médiatique dans le dossier des accommodements raisonnables, il n'est pas mauvais qu'une opposition de rue apparaisse au grand jour, quitte à leur donner momentanément plus d'exposure.

Cette manifestation prouve une fois de plus que les initiatives libertaires peuvent avoir un écho beaucoup plus large que notre stricte famille politique. Pour peu qu'on fasse preuve de leadership politique, nous pouvons entrainer une partie de la gauche sociale et politique dans l'action. Une leçon à retenir...

==> Notre revue de presse

5 commentaires:

Abdul-Rahim a dit…

Il me surprise toujours que cette débat existe encore ici, spécialement au Québec

Nicolas a dit…

C'est effectivement assez surprenant. Toutefois, il ne faut pas croire que nous sommes immunisés contre ça. Il y a cinq ans, quelqu'un m'aurait décris le climat actuel (débat sur les accommodements raisonnables, élections de gouvernements minoritaires, montée de la droite) et je ne l'aurais pas cru... Alors, vigilance!

Oni Baba a dit…

Bonjour!

Ça fait chaud au coeur de voir qu'il y a des gens qui veillent à la protection des droits fondamentaux des femmes, au lieu de se fermer les yeux et de prétendre que le droit à la libre disposition de son corps est acquis pour de bon.

Je suis une bloggueuse féministe de Montréal, et j'essaie présentement de contacter d'autres personnes qui seraient intéresser à souligner le 20e anniversaire de la décriminalisation de l'avortement au Canada (le 28 janvier 2008).

Vous pouvez me contacter via mon blogue régulier (womenwithswords.blogspot.com) ou via un blogue créé spécifiquement pour cet anniversaire (28janvier2008.wordpress.com).

Merci!

Claude Gelinas a dit…

Une société civilisée ne remet pas en question le droit fondamental des femmes à obtenir un avortement, gratuitement et sans contraintes, si elles le veulent.

La religion n'a pas sa place dans les affaires publiques, encore moins en ce qui a trait à la santé des femmes et au bien être des individus (incluant des hommes) qui aboutissent dans une situation de "grossesse non-désirée".

Ceci dit, comme il s'agit d'un thème émotif, je suis ouvert à un débat éduqué, respectueux et lucide concernant les abus qui peuvent survenir (par exemple: l'avortement comme méthode de contraception) mais sur le fond de la question, ma position n'est pas "négociable".

Anonyme a dit…

Bonjour voici une vidéo qui en dit long, des images réelles :

http://www.catholique.tv/2007/01/26/et-vous-etes-pour-lavortement/

Si vous avez un choix à faire, faites-le en toute connaissance !