samedi 6 octobre 2007

DVD: Le réseau Edelweiss pirates

On a parfois tendance à croire qu'il n'y avait plus aucune opposition au nazisme en Allemagne pendant la deuxième guerre mondiale. Hors, il n'en est rien. Des gens, peu nombreux c'est vrai, continuent de résister aux nazis. Y compris des groupes d'adolescent en rébellion ouverte avec les jeunesses hitlériennes. Un film vient de sortir un de ces groupes d'adolescent de l'ombre: les pirates d'Edelweiss. Qu'est-ce que les pirates? Essentiellement un gang de rue comme il y en a partout! Sauf que, dans un contexte totalitaire, ces jeunes là ont résisté comme ils ont pu au nazisme. En quittant l'école et en refusant les jeunesses, l'armée et le travail forcé, en se faisant pousser les cheveux, en faisant du plein air, en écoutant de la musique, en prônant la mixité... Et en se claquant régulièrement avec les jeunesses hitlériennes! Pendant la guerre, l'essor du groupe fut fulgurant dans certaines parties détruites des quartiers populaires de Cologne où l'État avait du mal à complètement faire régner l'ordre. On évalue que les pirates ont comptés jusqu'à 3000 membres. Avec le temps, certains sont passés aux choses sérieuses. Un petit groupe a même planifié le plasticage du QG de la Gestapo avec des résistants «adultes». Malheureusement, ils se sont fait prendre et six d'entre eux ont été pendu publiquement (avec sept adultes). C'est leur histoire que raconte de belle façon le film Edelweiss pirates (de Niko von Glasow). Ce n'est pas nécessairement très glorieux comme histoire mais, en la regardant, on ne peut s'empêcher de penser qu'en quelque part l'honneur de l'Allemagne repose entre autre sur les épaules de ces jeunes là. À voir.

Le réseau Edelweiss pirates, un film de Niko von Glasow. Allemagne 2004 (ça vient de sortir en DVD ici).

* * *

Pour en savoir plus: il y a un certain temps, la Fédération anarchiste anglaise avait écrit un article sur ce groupe. 1939-1945: The Edelweiss Pirates.

1 commentaire:

Claude Gelinas a dit…

Des rebels dans l'âme...