jeudi 18 octobre 2007

ET DE TROIS

À peine ouverte, la télévision, plus particulièrement la très subversive chaîne RDI, nous annonce que le dernier « tasé » en liste, un Montréalais arrêté en fin de semaine par le SPVM, est décédé. Encore une fois, on accompagne la nouvelle par la formule classique « une enquête visera à déterminer les causes exactes de la mort ». Pourquoi persister à nous prendre pour des abrutiEs? Y a-t-il encore une personne de bonne foi, donc pas unE poilicerE, unE politicienNE ou unE supposéE expertE dans la matière (très souvent ancienNE flic, ou vendeur/euse de taser), qui croit ces conneries qu'on nous dit par rapport à l'aspect non mortel du taser?

Dans le cas qui nous intéresse ici, l'homme assassiné par la police a été victime de six décharges de taser... Six... Ensuite, que verra-t-on dans les médias? Hier, à l'émission de Maisonneuve en direct (radio de Radio-Canada), un expert en la matière (ex-flic, maintenant représentant pour vendre le taser aux forces de l'ordre!) n'avait que des arguments de poids pour défendre l'arme: « j'ai enduré une décharge de 15 secondes (3 fois plus que la moyenne) et je ne suis pas mort », « y'a pas une étude qui prouve un lien direct entre le taser et les décès encourus », etc. Je fus convaincu et, aujourd'hui, je puis affirmer ceci: le taser ne tue pas, c'est la police qui le fait!

5 commentaires:

Jacques a dit…

On rapportait ce matin (R-Canada) que 300 personnes aux États-Unis et 16 au Canada, étaient décédées après avoir été "tasées". Mais il n'y aurait pas de lien de cause à effet !!!! C'est la police qui le dit, ça doit être vrai.

Anonyme a dit…

Moi ce que j'en sais, après avoir vu un reportage il y a quelques années à Radio-Canada, c'est que les décès suite à des tasers sont souvent liés à la consommation de drogue. Il y a des vieux cas très louches à Vancouver. Mais la police s'en tire toujours en disant que c'était une overdose. Bref, c'est des armes mortelles dans certains cas. tout simplement. C'est un vrai scandale...

Anonyme a dit…

Si le sujet vous intéresse, voir:
http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2007/10/18/002-Taser_Amnistie_n.shtml

Anonyme a dit…

Un extrait: « Des études ont été faites, autant aux États-Unis qu'au Canada, a répliqué le président de la Fédération des policiers municipaux du Québec, Denis Côté, et on n'arrive pas à la conclusion que les décès sont reliés au Taser. C'est relié davantage à ce qu'on appelle le delirium agité ou à des intoxications. Il n'y a aucun lien de cause à effet », a-t-il soutenu.

Anonyme a dit…

Autre article intéressant
http://www.guardian.co.uk/crime/article/0,2763,1583867,00.html