samedi 6 octobre 2007

7000 coups de fouet...

Comme nous le savons touTEs, toutes les religions et pas mal touTEs les religieuSEs sont, d’une manière ou d’une autre, dans une logique de répression ou de condamnation envers, entre autres, les homosexuelLEs. Dernièrement, l’Arabie Saoudite et de son système judiciaire basé la Sharia a montré ses crocs face à deux hommes déclarés coupables de « gestes homosexuels ». La sentence : 7000 coups de fouets.

Toutefois, il ne faut pas encore une fois tomber dans la condamnation simpliste de l’Islam. Aujourd’hui encore, l’homosexualité est considérée comme un crime punissable de mort dans sept pays de confessions diverses et est passible d’une peine de prison dans une soixantaine d'États à travers le monde.

Aux États-Unis, il a fallu attendre 2003 afin que la Cour Suprême déclare inconstitutionnelles les lois de certains états contre la sodomie. En Grande-Bretagne, l’armée interdisait formellement les homosexuelLEs dans ses rangs jusqu’à tout récemment et, pour revenir chez notre voisin étasunien, un homme de 18 ans avait été condamné à 17 ans de prison en l’an 2000 dans le Kansas pour une « fellation ayant eu des circonstances aggravantes d’homosexualité ». Heureusement pour lui, la condamnation sera ensuite annulée par une cour suprême de l’état.

Comme vous pouvez le constater, les exemples « d’homophobie institutionnalisée » ne nous proviennent pas que des États de confession islamique. De plus, nous n’avons pas ici parlé des agressions gratuites en pleine rue commises par des homophobes lâche qui se mettent à quatre contre un comme on a pu le voir au carré d’Youville cet été.

Ce genre de texte, en mon sens, ne se conclue pas. En fait, oui, mais d’une seule façon : un appel à la liberté, l’égalité et la solidarité envers tous et toutes.

5 commentaires:

Lawrence a dit…

Et il ne faut pas oublié un pays comme l'Iran qui lorsqu'il n'arrête pas les homosexuels, il les force à changer de sexe aux frais de l'État.

Nicolas a dit…

Tout n'est pas relatif! Fouetter des gens pour cause de «gestes homosexuels» est barbare. C'est un peu comme si on ressortait les buchers en occident (saviez-vous que l'insulte «faggots» est directement dérivée du petit bois utilisé pour faire brûler les sorcier-es et autres déviants). Et puis, 7000 coups de fouets, c'est pas l'équivalent d'une condamnation à mort?

Ceci dit, tout-à-fait d'accord pour dire que l'islam est loin d'être la seule religion homophobe. D'accord aussi pour dire que bien des États occidentaux sont également homophobes. D'ailleurs, même de soit-disant pays socialistes --Cuba et ses électrochocs par exemple-- ont donnés dans l'homophobie institutionnalisée (l'homosexualité étant, comme chacun le sait, une déviation petite-bourgeoise). Mais il y a quand même une marge... non?

Farruco a dit…

euh, nicolas, quand tu fais ton humour "l'homosexualité étant, comme chacun le sait, une déviation petite-bourgeoise" sur le web, c'est pas tout le monde qui te connais et qui sait qu'il s'agit là de sarcasme... hehe

Anonyme a dit…

comment peut on faire pour nous faire entendre pour éviter que ces gens soient fouetté ou doit on envoyer nos doleances

Claude Gelinas a dit…

Fouetter un cheval, c'est cruel et inacceptable.

Il en va de même pour tous les autres animaux (sauf en situation de légitime défense)... et ça vaut aussi pour les humains!

La violence physique n'atteint qu'un seul but: nourrir le désir de vengeance conduisant à une éventuelle contre-attaque encore plus violente, avec ou sans justification.

La violence, c'est l'arme favorite des "faibles" qui s'auto-proclament "forts".

C'est également l'instrument par lequel ils se font tant haïr.

D'ailleurs, la plupart de ces "faibles" finissent par périr (ou souffrir) lors des (très prévisibles) confrontations avec ceux qu'ils ont précédemment opprimé.

Il s'en trouve pour dire que la justice, dans sa version la plus élémentaire, c'est justement la fermeture de cette "boucle de la violence" ou l'agresseur meurt aux mains des opprimés, si injustement abusés.