vendredi 17 août 2007

L’immigration au Québec : les faits

Quand il est question d’immigration, les préjugés ont la vie tenace tant du côté des racistes en pantoufles – innombrables – que de celui des groupuscules extrêmistes. Il suffit cependant d’analyser les statistiques officielles pour déconstruire de nombreux mythes et constater qu’une majorité des immigrants est constituée de personnes jeunes, éduquées, favorisées économiquement et parlant français.

Immigrants économiques, regroupements familiaux et réfugiés

Entre 2001 et 2005, le Canada a admis une moyenne de 239 805 immigrants par année. Au Québec, cette moyenne se situe à 40 474 immigrants admis par année, soit 17 % du total canadien. Les autorités catégorisent les immigrants de trois façons : immigration économique, regroupement familial et réfugiés. Toujours pour la période 2001-2005, ces catégories ont représenté respectivement une moyenne 60 %, 22 % et 17 % des immigrants admis au Québec. En 2005, par exemple, la province a accueilli 26 375 immigrants économiques contre 7163 réfugiés.

Des 202 368 immigrants admis au Québec entre 2001 et 2005, plus de 52 % étaient des « travailleurs qualifiés », les autres catégories de l’immigration économique étant constituées d’investisseurs (4,1 % du total), de parents aidés (1,4 %), d’entrepreneurs (1,2 %), d’aides familiaux (0,8 %) et de travailleurs autonomes (0,5 %). La catégorie des regroupement familiaux, pour sa part, est issue des époux/conjoints/partenaires (15 %), des enfants (1,4 %), de l’adoption internationale (1,9 %) et des parents/grand-parents/autres (3,2 %). Finalement, la catégorie des réfugiés se découpe ainsi : réfugiés pris en charge par l’État (4 %), parrainage (0,7 %), réfugiés reconnus sur place (8,6 %) et membres de la famille d’un réfugié (3 %).

Connaissance du français et de l’anglais

Parmi les 202 368 nouveaux arrivants au Québec entre 2001 et 2005, 23,4 % parlaient français seulement, 28,8 % le français et l’anglais, 17 % l’anglais seulement. Les personnes ne parlant ni français ni anglais n’ont représenté que 30 % des immigrants admis. Globalement, seulement 12 % avaient le français comme langue maternelle, contre 2,7 % d’anglophones et 87 % entrant dans la catégorie « autres langues ».

Provenance et âge

La provenance des immigrants au Québec se présente ainsi : Afrique 26,5 %, Amérique 18,1 %, Asie et Moyen-Orient 31,9 %, Europe 23,4 %. Plus précisément, ils sont arrivés des pays suivants : Chine (9,3 %), Maroc (8 %), France (8 %), Algérie (8 %), Roumanie (6 %), Colombie (4 %), Haïti (4 %), Liban (3,5 % ) et Inde (3 %). Près de 20 % de ces personnes avaient entre 0 et 14 ans et plus de 50 % avaient entre 15 et 35 ans contre 7,8 % de personnes âgées et 45 à 64 ans et seulement 1,3 % ayant plus de 65 ans. Parmi eux, 80 % projettaient vivre dans la région de Montréal et 4,4 % à Québec. Plus de 60 % avaient un minimum de 14 ans de scolarité. Pour ce qui est de ceux qui décident ensuite de partir ailleurs, environ 20 % des immigrants admis au Québec entre 1995 et 2004 avaient quitté la province en 2006.

Part de la population immigrée à Montréal par quartier

Saint-Laurent49 %
Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce45 %
Villeray – St-Michel – Parc-Extension41 %
Saint-Léonard39 %
Côte-Saint-Luc – Hamspstead – Montréal-Ouest38 %
Dollar-des-Ormeaux – Roxboro33 %
Mont-Royal31 %
Pierrefonds – Senneville28 %
Ville-Marie28 %
Westmount27 %
Montréal-Nord27 %
Kirkland26 %
LaSalle25 %
Outremont22 %
Plateau Mont-Royal21 %
Beaconsfield – Baie-d’Urfé20 %
Dorval20 %
Pointe-Claire20 %
Sud-Ouest19 %
Anjou18 %
Rosemont – La Petite-Patrie18 %
Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles – Montréal-Est7 %
Verdun14 %
Île-Bizard – Sainte-Geneviève – Sainte-Anne-de-Bellevue13 %
Lachine12 %
Mercier – Hochelaga-Maisonneuve12 %
Ahunstic – Cartierville7 %



Part de la population immigrée à Québec par quartier

Sainte-Foy – Sillery....................4755................... (7 %)
La Cité 3320 (5,4 %)
Limoilou 1760 (3,9 %)
Les Rivières 1645 (2,8 %)
Laurentien 2030 (2,4 %)
Charlesbourg 1510 (2,1 %)
Haute-Saint-Charles 805 (1,7 %)
Beauport 1185 (1,6 %)



Montagnar (NEFAC-Québec)

SOURCES
Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec,
Direction de la recherche et de l’analyse prospective
Citoyenneté et immigration Canada
Statistiques Canada (recensement de 2001)
Journal Le Soleil


==
Extrait de Ruptures no 7

1 commentaire:

Guillaume Lamy a dit…

L'immigration au Québec : l'entrevue.

Entrevue avec Victor Armony, auteur de "Le Québec expliqué aux immigrants" VLB, 2007

publications-universitaires.qc.ca

salutations,