mardi 15 avril 2008

La grande révolution maoïste au Népal sera...une révolution capitaliste!

Hier, un lecteur attirait notre attention sur «la glorieuse révolution du PCN-M, fierté des maos d'ici, et qui semble prendre de drôles d'airs...» La photo des drapeaux rouges dans Le Soleil de dimanche et le gros article sur leur succès électoral dans Le Devoir de lundi étaient effectivement dur à manquer! À part peut-être pour souligner que les maos népalais ont tout de même introduit des progrès sociaux importants dans les zones qu'ils contrôlent --notamment pour les femmes et les intouchables-- et que la situation népalaise est loin d'être évidente, nous n'avons rien à ajouter à ce que nos camarades montréalais viennent de publier sur leur blogue.



Au Népal, les ex-rebelles maoïstes sont en ce moment sur le point de devenir le premier parti de l'assemblée constituante élue jeudi qui permettra la transformation de la monarchie en République et contraindra le roi à abdiquer. Les maoïstes ont gagné ou sont en tête dans 98 conscriptions actuellement. Ils sont d'ailleurs sur le point d'obtenir une majorité simple devançant même les vieilles formations politiques que sont le Congrès et le parti communiste du Népal marxiste-léniniste unifié (centre gauche). (source)

On se souviendra que la guerre populaire mené au Népal par le Parti communiste népalais d'obédience maoïste est considéré comme "(...)un brillant espoir non seulement pour les masses népalaises mais aussi pour l'ensemble du prolétariat international et des peuples opprimés(...)"! (PCR(Co)--Arsenal no.2). Le Journal Le Monde, publiait cette semaine, un entretien avec le grand idéologue maoïste Népalais, Baburam Bhattarai, le bras droit du no.1 du parti. Selon cet entretien, l'un des points forts de leur programme révolutionnaire, serait d'ailleurs "(...)d'initier une politique transitoire dominée par la révolution capitaliste(...)"!

/... La suite

3 commentaires:

Francois a dit…

Le communiste est une arnaque depuis la prétendue révolution d'octobre (qui n'a jamais été autant une révolution qu'un coup d'état). Ceux qui n'ont pas encore compris que le communisme est une farce n'ont rien appris des leçons de l'histoire.

CLASH a dit…

Attention, camarade. Le communisme, c'est en théorie le stade final, la société "idéale", où y'a plus de fric, plus de riches ou de pauvres, plus d'État. C'est en quelque sorte l'objectif de toute lutte contre l'oppression et l'exploitation.

C'est aussi, théoriquement, le but des marxistes-léninistes-maoïstes-machins, mais leur stratégie, comme on le voit actuellement au Népal, est parfois bien curieuse.

C'est d'ailleurs pourquoi je me considère communiste libertaire. J'aspire bel et bien au communisme (tel que défini ci-haut), mais, comme tu dis, j'ai bien l'impression que l'Histoire nous enseigne en effet que l'avenue autoritaire (URSS, Cuba et autres socialismes imposés par le haut) ne mèneront probablement jamais au communisme, à l'égalité.

Nicolas a dit…

D'après moi, l'arnaque c'est le marxisme-léninisme, pas le communisme (après tout, je suis membre d'un collectif communiste libertaire...).