dimanche 6 avril 2008

Eh merde...



Les anarchistes inquiets

Québec, 6 avril 2008 -- Les anarchistes de la capitale sont inquiets. «Au rythme où les symboles du vieux monde partent en fumée ou disparaissent sous les pics des développeurs, nous nous demandons où diable nous pourrons installer les musées des horreurs dans la société post-révolutionnaire» a déclaré le camarade Tovaritch en réaction à l'incendie du Manège militaire. Le révolutionnaire se croise les doigts et espère que l'hôtel du parlement ne disparaitra pas avant le lendemain du grand soir... Heureusement, l'armée étant une institution encore très solide (contrairement à l'église), tout indique que le manège sera reconstruit et que ce ne sera pas pour caser un hôtel ou des condos.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Yééééééééééééééééééééé!!!!!

À bas L'armerde!

Alex

Anonyme a dit…

Un manège militaire de moins... Dieu est donc contre la guerre:O!

Anonyme a dit…

Moi, ce qui me trouble dans ça, c'est le discours unique et larmoyant dans les médias à propos de la grande perte "patrimoniale"...

C'est si c'est ça notre patrimoine, je n'ai absolument rien contre le fait qu'il disparaisse...

Québec est vraiment une ville militaire!

- Réécoutons donc Firestorm de Earth Crisis!

Nicolas a dit…

Québec est une ville militaire, ça il n'y a pas de doute. J'avais tendance à l'oublier mais c'est particulièrement flagrant depuis le déploiement des troupes de Val-Cartier.

Pour ce qui du patrimoine, le fait que ce soit du patrimoine militaire est surement pour quelque chose dans la belle unanimité qui suinte actuellement de la belle société. N'empêche, ici tout ce qui est vieux est du patrimoine, alors il ne faut pas se surprendre.

Ceci dit, abstraction faite des considérations politico-idéologiques, j'aurais tendance à être d'accord. C'est vieux. C'est caractéristique. Ça a une valeur historique et architecturale. Donc c'est du patrimoine. La preuve: ça fait une criss de belle ruine!

SagLac - Résiste a dit…

Il reste la façade, moi je garderais la ruine ainsi, ça pourrait prendre une signification populaire. Des partants pour le Comité de Sauvegarde des ruines du Manège militaire?

Anonyme a dit…

un feu, d'la boucane, une bouffée d'air frais!

Je suis d'accord avec l'idée d'un comité pour la ruine. On aurait juste besoin de gaz et d'allumettes.
Mais plus sérieusement, je serais étonné qu'ils reconstruisent ça parce que ça ne serait jamais prêt pour les "fêtes" du 400ième...

Janie a dit…

Ça va prendre au moins trois ans avant une possible reconstruction.