jeudi 17 avril 2008

Barbarie patricarcale



La fillette qu'on voit sur cette photo s'appelle Nojoud Mohammad Ali. Elle est yéménite, elle a huit ans et... elle vient d'obtenir le divorce.

La fillette a été mariée de force il y a deux mois. Dans son pays c'est parfaitement légal. La goutte qui a fait déborder le vase c'est qu'alors qu'on lui avait promis qu'elle pourrait rester à la maison jusqu'à l'âge de 18 ans, on l'a plutôt envoyé chez son mari (qui a 28 ans!).

Courageuse, la petite s'est sauvée après 2 mois, s'est rendue à la justice, a demandé le divorce et porté plainte contre son père. Selon une dépêche du Point, la justice a penché de son bord, son mariage a été annulé et son (ex)mari et son père ont été placé en détention. Selon l'hebdomadaire, la décision du juge Muhammed Al-Qadhi, qui a accueilli la fillette chez lui pendant quelques jours après son départ du domicile conjugal, relève davantage de son bon gré que d'une véritable inflexion de la loi yéménite.

D'ailleurs, Le Point indique également que mercredi, le Parlement du Yémen a rejeté une demande d'amendement de la loi déposée par un mouvement féministe qui proposait que le mariage soit interdit avant l'âge de 18 ans.

Rappelons que nous sommes bel et bien en 2008.

(Source: ici et ici).

1 commentaire:

Francois a dit…

Cette fillette à fait tout ça à l'âge de huit ans? Ça semble surréaliste.