jeudi 10 avril 2008

CANSEC 2008: La soirée de lancement annulée !

Un lecteur de ce blogue nous a fait parvenir cette traduction d'une dépêche publiée en anglais sur le CMAQ. N'hésitez jamais à nous envoyer vos informations.



En ce mardi soir, des anarchistes d’Ottawa ont réussi à « faire fermer » la soirée de lancement de la plus grande foire d’armes du Canada!

Les profiteurs de guerre, tant du monde corporatif que gouvernemental, vêtus de tuxedos ont dus rapidement quitter le Centre des congrès en ce mardi soir, alors que les alarmes à incendie sonnaient, que cinq camions de pompiers étaient appelés et que la police cherchait en vain les vilains anarchistes qui avaient réussis à annuler l’événement de lancement de CANSEC 2008, la plus grande foire d’armes canadienne.

Malgré les dispositifs de surveillance et de sécurité en démonstration, d’une valeur de plusieurs millions de dollars, une présence policière en uniformes et les affirmations selon lesquelles les forces de sécurité auraient amassées quantité de «renseignement» sur la résistance à CANSEC, le pouvoir n’a pas pu empêcher les anarchistes d’Ottawa d’infiltrer l’événement et de simplement tirer l’alarme à incendie.

CANSEC 2008 est la plus grande foire d’armement au Canada et sert de point de rencontre aux « profiteurs de guerre », aux représentants gouvernementaux et aux acheteurs privés et institutionnels. Ces derniers peuvent s’extasier devant les dernières technologies militaire, de surveillance et de sécurité. CANSEC nous montre la réalité de la politique étrangère et intérieure du Canada – nous sommes les leaders du monde au niveau de la mort, de la guerre et de l’occupation.

Cette action a été prise en réponse à l’appel du BLOC PGA-Ottawa. Ces derniers appelaient à des actions autonomes pour la foire d’armement et en soutien à PGA-Hallmarks. En plus, nous avions vraiment appréciés leur vidéo sur CANSEC :



Nous espérons que l’action réussie de ce soir marquera le début de deux jours de résistance active à CANSEC 2008…

DE KANDAHAR EN PALESTINE, L’OCCUPATION EST UN CRIME!
FERMEZ CANSEC, LA FOIRE D’ARMEMENT!
FERMEZ LE COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL!


Pour plus d’informations à propos de la résistance à CANSEC, visitez pga.roadnetwork.org

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Wow! Félicitation!

Anarcho-pragmatiste a dit…

Voilà une bonne façon de faire une action directe contestaire. Pas de violence, ni blessés ni de danger réel pour la sécurité des gens présents. Bravo!

SagLac - Résiste au Militarisme! a dit…

Pas besoin de moraliste.

Des historiens critiquent le traitement de l'histoire du manège présenté http://metisborealie.blogspot.com/2008/04/une-tranche-de-lhistoire-des-mtis-part.html

BlackBloc a dit…

Belle job camarades.

SonofTomJoad a dit…

«Nous espérons que l’action réussie de ce soir marquera le début de deux jours de résistance active à CANSEC 2008.»

1)Mais CANSEC 2008 était fini en tout cas hier soir! Aussi, j'suis pas certain que c'est une bonne idée à tirer les alarmes d'incendie and occuper les pompiers comme ça dans une ville comme Ottawa (ou Paris, etc.) dansquelles les ouvriers meurent dans les appartements ghettos sans les alarmes.

2)De plus, le vidéo à youtube montre les personnages brulent un char (avec l'opérateur au-dedans ?) avec un cocktail molotov, donnent un coup de pied de quelqu'un et déclarent sans ironie: Fait la guerre contre CANSEC !

J'sais pas comment cette forme de propagande aide la cause contre la violence de l'état en la remplacant avec plus de violence. On a besoin d'éduquer les gens, pas les éloigner.

Ottawa

Anarcho-pragmatiste a dit…

@SonofTomJoad

Sérieusement, personne n'a été mis en danger dans cette manifestation et je ne vois en quoi cela était problématique.

Le vidéo n'était certainement pas des plus habiles (quoique très intéressant et drôle) mais je vois plus cela comme une figure de style plutôt qu'une incitation réelle à la violence. De toute façon, il n'avait pas de char d'assaut à la CANSEC!

Néanmoins, je rejoins votre point de vue lorsque vous vous inquiétez des appels impressionnistes à la violence chez les anarchistes. Mais dans ce cas précis, il n'y a pas de quoi en faire un plat.

Anonyme a dit…

Si on s'empêche d'agir en pensant aux "ouvriers qui meurent dans les appartement guettos sans alarme" on fera pas grand chose. Ils ont juste tiré une sonnette d'alarme, c'est presque rien! Et la violence ne doit pas être le monopole de l'État et de la Phynance.

Pas besoin de moraliste, comme disait l'autre.

Alex

Nicolas a dit…

Il faut voir aussi qu'est-ce qui constitue de la violence. Est-ce que l'usage de la force est nécessairement violent? Est-ce que toute violence est condamnable? Qu'est-ce qui peut la justifier?

Personnellement, je pense qu'on se met beaucoup de bâton dans les roues en condamnant par avance tout usage de la force. En fait, on risque de se rendre coupable de «crimes» beaucoup plus important en s'empêchant d'agir.

L'usage de la force est souvent incontournable. Ce qui compte c'est sa limitation et son encadrement... Et aussi voir à ce que ça ne devienne pas contre-productif.

Ceci dit, je trouve que l'action entreprise est un bel exemple de créativité et d'économie de moyen.