lundi 18 février 2008

Pied de nez aux J.O.






(Communiqué reçu ce matin sur notre boîte courriel. N'hésitez jamais à nous envoyer vos infos.)

Une présence anti-olympique au Karnaval de Kébek

Alors que la lutte contre la tenue des Jeux Olympiques en 2010 bat son plein à Vancouver-Whistler et gagne en support à la grandeur du Kanada, les mascottes des Jeux étaient au Karnaval de Kébec en fin de semaine avec toute leur équipe de propagande, dont l'ex-champion de patin Marc Gagnon.

Des activistes ont profité de l'occasion pour afficher leur solidarité avec les revendications autochtones, anti-capitalistes et anti-coloniales reliées aux Jeux Olympiques. Leur petit jeu a consisté à se tenir proche des mascottes pour se faire prendre en photo avec leurs gaminets portant l'inscription: "PAS de Jeux Olympiques sur des terres autochtones VOLÉES!" et reprenant le logo de la campage No 2010 Olympic on Stolen Native Land! Resist the 2010 Corporate Circus (www.no2010.com)

L'équipe de sécurité a tôt fait de ramener les trois mascottes à leur loge pour le reste de l'après-midi, ce qui n'a pas empêché le groupe d'individus de saisir quelques clichés en compagnie du célèbre porte-parole... à son insu.

Parce que les Jeux Olympiques de 2010 sont synonymes de destruction environnementale, de répression policière, d'itinérance, de dette publique et de profanation de terres autochtones non-cédées, les manifestations d'opposition ne peuvent que se multiplier d'ici le début des Jeux prévus pour février 2010.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah ah ah ah! Pendant un instant, j'ai presque cru que Marc Gagnon se ralliait à l'anarchisme!

Solidarité!

Pwel a dit…

HAHA!

J'adore!:)

Francois a dit…

Qu'est-ce que c'est que cette histoire de terres autochtones volées?

Nicolas a dit…

Ils sont en train de construire la station de ski olympique sur des territoires vierges qui font partie des revendications territoriales autochtones. Plus d'info dans cet article de Naomi Klein (en anglais).

Francois a dit…

Absurde, ridicule. Et les seuls qui vont bénéficier de tout ça c'est la déjà florissante industrie touristique!