dimanche 6 septembre 2009

L'ennemi de mon ennemi


Je suis curieux de savoir ce que les partisans québécois de la "révolution bolivarienne" pensent de cette (nouvelle) poignée de main chaleureuse entre Chavez et Ahmadinejad? Pendant que les forces progressistes iraniennes font de nouveau face à la répression la plus brutale, le soutien inconditionnel de Chavez à ce régime fondamentaliste et autoritaire a comme une odeur de cadavre...

Mahmoud Ahmadinejad et Hugo Chavez s’engagent à soutenir les "fronts anti-impérialistes"

Téhéran.Irna. 05 septembre 2009.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son homologue vénézuélien Hugo Chavez, principal allié de Téhéran se sont engagés samedi à soutenir les "nations révolutionnaires" et les "fronts anti-impérialistes ».

"Venir en aide aux nations révolutionnaires et opprimées et développer les fronts anti-impérialistes sont les deux missions principales de l'Iran et du Venezuela en renforçant leurs liens bilatéraux", a déclaré le président iranien à l'issue d'une rencontre avec M. Chavez en visite de deux jours en Iran.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'avais lu et vu une photo du genre dans un truc sur le "camp anti-impérialiste" à l'intérieur de l'OPEP (encore là vénézuela, iran,...) il y a quelques années.

alt a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

«Je suis curieux de savoir ce que les partisans québécois de la "révolution bolivarienne" pensent de cette (nouvelle) poignée de main chaleureuse entre Chavez et Ahmadinejad?»

Chuis pas québécois et je ne pense pas que ce qui se passe au vénezuela soit une révolution [1]. Mais on peut soutenir globalement ce qui se passe au vénezuela sans approuver tout les détails. En particulier je n'aime pas les mamours que fait Chavez envers un certain nombre de crapules, même si des alliances au sens strict sont surement inevitables.

«Pendant que les forces progressistes iraniennes font de nouveau face à la répression la plus brutale»

Je serais taquin je demanderai comment cela se fait que la définition de "force progressiste" chez les anarchistes puisse s'étendre à un des pilier du régime des mollah, responsable de l'utilisation de gamins comme chair à canons pendant la guerre contre l'irak et responsable de l'execution de 30 000 prisonniers politiques emprisonnés.

Mais bon comme je suis capable de penser autrement qu'en binaire, et que tout n'est pas tout blanc ou tout noir.

[1] mais de la simple social-démocratie, ce qui effectivement en ces temps d'ultralibéralisme hégémonique peut paraitre révolutionnaire

Anonyme a dit…

il n'y a pas que des québécois qui se posent la question.
merci pour cet article.

(copier coller le lien suivant)
http://revolution.celeonet.fr/index.php?s=&showtopic=2474&view=findpost&p=230387