samedi 20 décembre 2008

Le retour du bon vieil antagonisme est-ouest?


Un navire russe est entré en eau cubaine pour la première fois depuis la fin de la guerre froide hier. Le bateau venait tout juste d'effectuer diverses manœuvres avec la flotte vénézuelienne

Les relations entre les États-Unis et la Russie sont mises à mal suite à l'installation d'un système de défense en Europe de l'Est (sois-disant pour se protéger de l'Iran mais en réalité contre la Russie).

Le ton est au jovialisme moqueur. L'ambassade russe à Cuba a dit aux journalistes que les bateaux étaient en mission de paix pour "développer la coopération entre les deux pays".

Le Panama, pays dans lequel les bateaux de guerre russes ont barbotés, a ajouté que le canal est ouvert "à tous les bateaux" et que le passage du navire russe n'avait aucune signification politique.

Mais entre vous et moi, ça prend pas un doctorat en relations internationales pour comprendre que Moscou montre les dents. La Russie empiète clairement aux frontières du territoire symbolique de la "destinée manifeste" des États-Unis.

Le retour de l'antipathie est-ouest aurait l'avantage pour les États-Unis d'obtenir un nouveau bouc-émissaire à désigner pour les problèmes internationaux, en dehors des terroristes.

Source: la BBC

3 commentaires:

Farruco a dit…

Il y a de cela quelques semaines, la Russie a annoncé que, si le bouclier anti-missiles étasunien se concrétisait, elle allait déployer des bombardiers stratégiques à Cuba, au Vénézuéla et à d'autres endroits qui restaient alors à désigner en Amérique latine.

Francois a dit…

De quoi nous réjouir en ce temps des fêtes!

Anonyme a dit…

Il me semble qu'on peut analyser le tout comme la fin de l'application de la doctrine Monroe.

Celle-ci est importante car elle spécifiait que les Amériques étaient la chasse-gardée des États-Unis!