mardi 9 décembre 2008

Abstention 2008

Le 8 décembre 2008, pas moins de 5 738 811 personnes étaient inscrites sur les listes électorales tenues par le DGE du Québec. À ces 5 738 811, le DGE mettait 24 321 bureaux de votes à leur disposition afin d'aller y pratiquer notre "premier droit inaliénable".

Et bien, la population a dit non. Sur plus de 7 millions et demi de population dans la province de Québec, seulement 3 240 141 bulletins de vote valides ont été reçus. Plus de 50 000 personnes ont fait en sorte, peu importe comment, que leurs bulletins de vote soient rejetés. CertainEs auront mal coché, mais peu en fait. La majorité de ces 50 000 personnes qui ont vu leurs bulletins de vote rejetés l'ont volontairement annulé.

Le DGE vous dira que les conditions climatiques étaient plutôt mauvaises, que les forts vents et le froid intense ont eu raison de bon nombre d'électeurs/trices, mais il faut cesser de prendre les gens pour des cons aussi. Les forts vents et le froid n'empêchent pas 43% des inscritEs sur les listes de sortir de chez eux/elles. On serait plutôt stupide de croire ça.

Les partis d'opposition vous diront que cette abstention est due au fait que les QuébécoiSEs ne voulaient pas de cette élection lancée de façon opportuniste par Jean Charest. Mais, si c'était vraiment le cas, si les gens ne voulaient pas de ce cirque lancé par les libéraux, pourquoi sont-ils aujourd'hui majoritaires? Laissez-nous tenter de comprendre la logique de l'opposition parlementaire ici. Étant donné que la population était fachée d'être encore appelée aux urnes, elle a (partiellement, on s'entend) exprimé son mécontentement en allant voter majoritairement pour les responsables mêmes de tout ce foutoir. Wow... d'une logique imparable.

Nous, ce que nous disons, c'est que les gens en ont plein le cul. Les 43% d'inscritEs qui ne se sont pas pointéEs aux urnes ne l'ont pas fait par lâcheté ou par peur des intempéries, non, elles/ils l'ont majoritairement fait en toute connaissance de cause. Nous avons eu droit à un groupe composé d'environ 2 500 000 personnes qui ont envoyé chier les parlementaires. C'est le tiers de la population totale de la province de Québec qui s'est levée hier pour faire autre chose que de participer au Grand Cirque.

Pensez-y un instant. Le tiers de la population québécoise n'est pas allée voter. Son plus proche concurrent, le parti Libéral du Québec, n'a récolté que 1 362 801 votes. C'est pratiquement un million de voix de moins que les abstentionnistes et les parlementaires vous dirons qu'elles/ils ont légitimement le droit d'exercer le pouvoir. De plus, ces 1 362 801 voix sont, toujours selon le système parlementaire québécois, suffisantes pour faire en sorte de contrôler la destinée de plus de sept millions et demi de personnes. Après ça, on nous dira: "si tu ne votes pas, t'as pas le droit de chiâler".

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Présentez vous aux prochaines élections. On verra bien si les Québécois se déplaceront plus pour vous...

Philou a dit…

T'es de mauvaise foi, Anonyme. La différence, c'est que les anarchistes ont pas la prétention de penser qu'ils et elles méritent la confiance du peuple pour décider à sa place. C'est ça qui est critiqué.

Et sur le fond, faut-il vraiment s'obstiner sur l'absence de lien entre la quantité de gens qui appuient une idée et la justesse de celle-ci?

Francois a dit…

J'aimerais ajouter en complémentarité avec le texte de Farruco que le haut taux d'abstention est aussi dû à un phénomène connu comme étant "la fatigue du voteur". Les gens sont moins enclins à se déplacer si les élections sont fréquentes. C'est pas mal le cas actuellement.

Il existe aussi toute une série d'autres raisons qui explique le taux d'absentéisme qui n'ont rien à voir avec une protestation envers le système.