lundi 7 juillet 2008

Photo-reportage: Pas d'armée dans nos cités!



Le 3 juillet dernier, l'armée organisait un grandiose défilé militaire à Québec. C'était sans compter sur la vigilance des antimilitaristes. Malgré une pluie diluvienne, près de 500 personnes ont répondu à l'appel de Guerre à la guerre et ont manifestés pour perturber le défilé. Le seul fait que les autorités soient obligées de déployer l'anti-émeute pour permettre à l'armée de défiler dans les rues est une victoire morale pour les manifestantEs.

De Québec à Kaboul, pas d'armée dans nos cités!

==> Notre photo-reportage

22 commentaires:

Anonyme a dit…

vous vous plaigner de dépenses innutiles de l'état. Eh bien si il n'y avait pas de manifestants comme vous pour perturber tous ces événements publics, l'état n'aurait pas besoin de déployer des centaines de policiers et aurait sauvé des centaines de miliers de dollars, qui auraient pu aller dans quelque chose de beaucoup plus constructif... pas mal fort.

Farruco a dit…

ok

continuons dans la lancée: si le défilé n'avait pas eu lieu (vu qu'il ne faisait pas l'unanimité) il n'y aurait pas eu de manifestation ni de déploiement porcin en ville.

bref, le défilé, donc les militaires, devraient rembourser les frais encourus par la police de qc et les coûts rattachés aux déplacements des manifestantEs.

une dépense non "innutile" pour toi: un bon petit dico. mais continue de nous lire, c'est gratuit.

Anonyme a dit…

Je vois pas vraiment où j'ai fait des fautes, appart à plaiger qui s'écrivait avec un z... attention, c'est vraiment digne de mention... Tiens tant qu'à y être, tu devrais aller suivre des cours d'écriture aussi, aux dernières nouvelles, les majuscules étaient toujours de mise au début des phrases... Et appart de ça, je peux bien écrire tout croche si ça me tente, je ne m'adresse pas au Pape...

Continuons encore sur la lancée : les militaires devraient-ils payer parce qu'on leur a donné l'ordre de parader dans les rues? Évidemment, on ne peut pas être tenu responsable de choses dont on ne l'est pas. Dans cette optique, l'état devrait rembourser à l'état les frais encourus.

Makes sense, don't you think?

Tu vois, moi aussi je suis capable de parler pour rien dire...

Blais a dit…

"Tu vois, moi aussi je suis capable de parler pour rien dire..."

effectivement...

Anonyme a dit…

Je suis sûr que tu écrirais sans faute si tu t'adressais au pape.

Les militaires devraient être responsables de leurs actes (comme parader) et devraient être assez grands pour en subir les conséquences (comme une manif).

C'est une absudité de croire que le fait de faire son "travail" enlève toute responsabilité à celui qui le fait. Ça me rappelle un gars que j'avais vu dans un documentaire sur la peine de mort. C'était celui qui active la chaise électrique quand on lui donne le signale. Ce con disait qu'il n'avait aucune question à se poser sur ce qu'il faisait parce qu'il ne faisait que son métier...

Alex

jeffqc a dit…

ca prend des gens qui ne se questionnent pas sur ce qu'ils font comme métier sinon il y a certain emploies que ne seraient pas comblé ou qui ne serais tout simplement pas faisable..
dans les salles d'urgence pour les blessés graves, les gens qui ramasse les cerveaux avec une pelle lors d'accident de la route, ceux qui ramassent les animaux morts ou malades dans les fermes, ceux qui font les autopsie etc...
ça prend tout sorte d'être humain qui sont capable faire toute sorte de chose pour que le travail soit fait..

moi j'aurais aucun problème de conscience à peser sur le bouton pour éliminer un crotté récidiviste qui a violer et tuer des enfants.. mais je en serais jamais capable de travailler à la SPCA et tuer des chat et des chiens sans défenses ..

Anonyme a dit…

"Tu vois, moi aussi je suis capable de parler pour rien dire..."

effectivement...


Je vois que toi aussi...

Anonyme a dit…

Capable de tuer un humain parce qu'il est malade mental mais pas capable de tuer un chat... Christ de cave!
Les ambulanciers, ceux qui font des autopsie etc n'ont pas le même genre de question à se poser que le flic qui réprime ou le bourreau qui assassine au nom de l'État. Tu es vraiment con toi!
La différence est claire il me semble!
Je te demande, s'il te plait, de bien réfléchir avant d'écrire des commentaires complètement irrecevables. Pas besoin d'être anarchiste pour voir que t'es dans l'champs. Réfléchis bordel!

Alex

Anonyme a dit…

Moi je partage l'opinion de jeffqc, j'aurais beaucoup moins de mal à appuyer sur le bouton pour tuer quelqu'un de coupable que de tuer un animal innocent. Un criss de moron qui tue et viole, ça mérite pas de vivre mais on dirait que tu es trop con pour t'en rendre compte. C'est toi qui est dans l'champ mon homme... (C'est pas mon genre d'insulter le monde gratuitement de même mais je vois que tu ne te gênes pas, alors je vois vraiment pas pourquoi je devrais...)

Anonyme a dit…

Monsieur jeffqc a dit ben assez de connerie pour qu'on perde patience. Toi t'en rajoute... ça me décourage parce que vous êtes impossibles à raisonner. Ça fait une semaine qu'on vous bombarde d'idées subversives mais ça a aucun effet ciboire!

Alex

Anonyme a dit…

Faudrait juste pas en arriver à devoir désactiver la fonction qui permet de mettre des commentaires à cause de quelques cons comme ça.... Y a aussi moyen de modérer les commentaires un par un, mais crisse, on a pas juste ça à faire....

Pour l'instant c'est encore vivable, mais les trolls de droite ou d'extrême-droite, svp, allez donc voir ailleurs si vous n'y seriez pas par hasard ?

La Taloche

Anonyme a dit…

Vous faites pitié...
Vous pogner les nerfs juste parce qu'il y a du monde qui pensent pas comme vous et qui ont assez de couilles pour défendre leur point de vue. Vous arrivez pas à nous convaincre de changer de parti alors ça vous frustre et là vous vous mettez à nous insulter ou bien vous deletez simplement nos commentaires. Wow, c'est vraiment très diplomatique. Vous vous plaignez que l'état et la police vous répresse, mais quand une minorité vient "manifester" sur votre blog, vous faites la même affaire... On voit tout de suite à quel genre de monde on a affaire.

Anonyme a dit…

Trolls...
Trolls vous même!! C'est vous qui avez commencé à mettre la marde dans les célebrations du 400e. Alors ne venez pas nous traiter de troll...

Anonyme a dit…

Pour commencer, les premières impolitesses et insultes venaient de votre bord, c'est à dire de la droite. Deuxièmement, c'est pas juste une question d'opinion. Y a des choses absolument inacceptables du genre "j'aime pas les gays" ou "j'hésiterais pas à tuer un pédophile". Ce sont des opinions d'extrème droite! L'État que nous combattons est moins pire que vous! La plupart des partis sont, officiellement, contre la peine de mort. Ici, on a affaire à des gros caves! Je veux bien discuter avec des socialistes, communistes, gogauche ou même des libéraux mais des gens aussi vides de sens j'ai juste envie de leur cracher à la gueule.

Anonyme a dit…

C'est moi qui ait dit que je n'aimais pas les gais.
Premièrement, j'ai été très mal compris. J'ai rien contre les personnes gaies, j'ai des amis qui sont gais et ce sont de très bonnes personnes. Par contre, je n'aime pas le "mouvement" gai, de la même façon que vous n'aimez pas les droitistes. Je n'aime pas ça c'est tout. Je ne les empêche pas de faire comme ils veulent et je ne manifeste pas contre le marriage gai. Je n'ai rien contre ça. Même si j'avais le pouvoir de les empêcher, je ne le ferais pas. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, je n'ai rien contre ça. Bon j'espère avoir clarifié ce point.
Deuxièmement, je vois pas ce qu'il y a de mal à avoir des opinions de droite. C'est peut-être pas votre façon de penser mais c'est pas pour autant qu'on a pas le droit d'être droitiste. Dans ma tête à moi, une personne qui prend plaisir à faire souffrir d'autres personnes ne mérite pas de vivre. Et personnellement, je pense que je préférerais mourrir que passer ma vie en prison... À ce que je comprends, y'a aucun mal à euthanasier un chien qui a mordu un jeune enfant mais on ne peut pas faire de même avec un homme qui a tué plusieurs personnes. Très logique... Un chien n'a pas de sentiments me direz-vous? Ça j'y crois pas...

B.T.W.
Ce qui est innacceptable, c'est très relatif. Pour toi c'est peut-être innacceptable de ne pas aimer les gais (attention, il y a une différence majeure entre ne pas aimer et mépriser. Une personne qui mépriserait les gais en tant que personnes juste à cause de ce qu'ils sont ce serait en effet innacceptable, mais ici, ce n'est pas de ça que je parle.) mais pour moi, c'est innacceptable de perturber un difilé militaire. C'est ENTIÈREMENT une question d'opinions.

Anonyme a dit…

Le relativisme absolu c'est bien pratique quand on veut dire n'importe quoi et qu'on accepte pas de recevoir les claques sua yeule que ça mérite.
Je suis capable de faire, autant que je veux, table rase dans mes positions morales pour éviter de m'encrouter. Ça fait même partie de l'anarchisme (parce que c'est loin d'être un dogme, c'est un état d'esprit, une tension vers la liberté).
Mais les "opinions" que tu exprimes sont réactionnaires, traditionelles, conservatrices... Rien à voir avec un relativisme anticonformiste, c'est un relativisme de lâchetée intellectuelle.

ALEX

Anonyme a dit…

C'est ben beau tes grands mots élaborés sur le relativisme, mais ça réponds vraiment pas à ce que j'ai dit. Ça ne mène nul part. T'as pas l'air de comprendre qu'il y a pas juste du monde anarchiste et révolutionnaire. Y'a ben du monde qui sont conservateur et traditionnaliste. Je me tue à t'expliquer que c'est pas parce que je pense pas comme toi que je suis un criss de cave. Mais ça, t'as vraiment pas l'air de vouloir le comprendre. Ça ressemble pas mal à de la lâcheté intellectuelle ça...

Blais a dit…

"j'aurais beaucoup moins de mal à appuyer sur le bouton pour tuer quelqu'un de coupable que de tuer un animal innocent. Un criss de moron qui tue et viole, ça mérite pas de vivre mais on dirait que tu es trop con pour t'en rendre compte"

Maintenant que tu aura tué, j'appuyerai sur le bouton... à ton tour ! Qui parle de logique?

"Vous pogner les nerfs juste parce qu'il y a du monde qui pensent pas comme vous et qui ont assez de couilles pour défendre leur point de vue."

Mise à part que j'aime pas le terme "assez de couilles", ce qui voudrait dire que les femmes n'ont pas de guts, ça prend vraiment des couilles solides pour écrire anonymement un point de vue, caché derrière son écran...

"À ce que je comprends, y'a aucun mal à euthanasier un chien qui a mordu un jeune enfant mais on ne peut pas faire de même avec un homme qui a tué plusieurs personnes. Très logique..."

Entre un animal et un humain...

Anonyme a dit…

Au moins si les prisoniers n'étaient pas traités comme des rois, ça vaudrait la peine de les faire aller en dedans. À ce sujet, on devrait suivre l'exemple du Sheriff Joe Arpaio. Il dirige la prison du compté de Maricopa. Les prisonniers se sont vu retirer leurs salles de musculation, le cable, leur bouffe 5 étoiles, leurs bâtisses (ils dorment maintenant dans des tentes) et, par dessus tout, ils ont vu le retour des travaux forcés. Ah oui j'oubliais, maintenant, ils ne portent que des sous-vêtements roses. Quand les prisonniers se plaignent, il leur répond : "Nos soldats qui sont en missions sont dans les mêmes conditions que vous, en plus, eux ils se font tirer dessus. Et savez vous quel est le pire là dedans? Eux ils n'ont pas commis de crimes." Si les prisons étaient toutes comme ça, eh bien je serais 100% contre la peine de mort. Ensuite, "assez de couilles", si il faut tout t'expliquer, c'est juste une expression. Pardon si elle a pu offenser qui que ce soit. Je vois vraiment pas ce que ça change que je sois annonyme, et toi aussi tu es caché derrière ton écran, je te rappelle. "Entre un animal et un humain..." Peut-être, sauf que ça n'a aucune logique. "Maintenant que tu aura tué, j'appuyerai sur le bouton... à ton tour !" Je m.attendais `
à celle là... Comme ça, si un homme entre chez toi avec une arme, tue ta femme, tes enfants, ton chien... Si tu réussis à te défendre et que tu tues l'homme, je devrai appuyer sur le bouton? Pour citer quelqu'un "Qui parle de logique?
"

Marc

Anonyme a dit…

Si quelqu'un entrait chez moi pour tuer ceux que j'aime, probable que je n'hésiterais pas à le tuer. Rien à voir avec la peine de mort. Si je suis contre la peine de mort, c'est parce que je n'accepte pas qu'un système, qu'un État, selon des critères décidés d'avance, puisse ainsi disposer des individus.
J'entends parfois des gens qui se disent contre la peine de mort, mais pour la mauvaise raison : "je serait pour s'il était impossible au système de faire erreur sur la personne". Ça, c'est la mauvaise raison...
Si, par exemple, Sadam Hussein méritait la mort, ce n'était ni à l'État d'en décider, et surtout pas au pouvoir américain mis en place en Irak.
Dans un monde sans fric, basé sur le principe "de chacun selon ses moyen, à chacun selon ses besoin", il serait à peu près impossible à quiconque de s'imposer comme dictateur. Donc, dans ce cas, la question de la mise à mort ou non de Hussein ne se pose pas parce que c'est le fric qui fait le pouvoir.
Alex

Blais a dit…

"Au moins si les prisoniers n'étaient pas traités comme des rois, ça vaudrait la peine de les faire aller en dedans. À ce sujet, on devrait suivre l'exemple du Sheriff Joe Arpaio. Il dirige la prison du compté de Maricopa. Les prisonniers se sont vu retirer leurs salles de musculation, le cable, leur bouffe 5 étoiles, leurs bâtisses (ils dorment maintenant dans des tentes) et, par dessus tout, ils ont vu le retour des travaux forcés"

Traités comme des rois? connais tu la condition des détenu-e-s pour dire ca? Depuis les années '90, une mesure temporaire (sic) a amené des cellules doubles dans les prisons à cause de la surpopulation, à Québec, le gym n'est plus accessible puisque la prison est surpop et ils s'en servent pour faire dormir des gens à la place. Les nouveaux doivent dormir à terre avec d'autres dans des cellules simples et les prévenus sont mélangés avec les détenus tellement c'est plein. Sa prend des temps fou pour avoir les soins médicaux (sa peut prendre jusqu'à 4 jour certain pour avoir ses médicaments... ce qui cré un sevrage chez les gens pris de troubles paniques, qui sont en plus empirés par la prison...) La bouffe, c'est fucking loin du 5 étoile si tu savais, la bibliothèque a fuck all de livres, pi c'est même pas les détenus qui choisissent leurs livres... Ya aucune stabilité, t'es constament changé de wing, voir de prison,...etc... c'est pas comme ca que tu replace quelqu'un dans le droit chemin! C'est l'éducation qui permet d'enrayer le crime, pas la punition. Meme les punisseurs en sont conscient , et je vais citer les services correctionnels du Canada, "Il est bien connu que l'emprisonnement punitif accroît souvent le risque de récidive et que même une courte période d'emprisonnement en fera probablement des criminels"...

Anonyme a dit…

En effet, certaines des conditions que tu cites sont exécrables(surpopulation, médicaments). Mais ils faut toujours se rappeler que ces gens là sont là pour purger une peine, pas pour être dans le confort. L'éducation? Alors on leur donne une petite tape dans le dos et on leur dit : "Ce n'est pas bien ce que tu as fait pour la société, ne recommence plus". Je doute que ce soit vraiment efficace. À moins qu'on les éduque en prison... Le meilleur outil restera toujours la prévention, le seul problème, c'est qu'elle atteint rarement ceux à qui elle serait le plus utile...

Marc