samedi 26 juillet 2008

Forces armées canadiennes : promotion rétroactive à un colonel incompétant




L'armée vient de donner une promotion au colonel Serge Labbé qui s'est fait connaître pour son incompétence crasse et ses commentaires douteux lors du passage des troupes canadiennes en Somalie en 1992 et 1993. On se rappelle qu'une enquête avait dû être menée suite à cette mission désastreuse lors de laquelle un jeune somalien de 16 ans avait été battu à mort par des soldats sous commandement de Labbé. Deux autres jeunes avaient été tués dans le camps canadien et il a ensuite été prouvé que les soldats avaient utilisé de l'eau et de la nourriture pour les attirer et les leurrer. Avant de partir pour cette mission, Labbé avait affirmé qu'il avait ''hâte de voir son premier somalien mort''.... Aujourd'hui, sa promotion le fait passer du grade de colonel à celui de brigadier général, alors qu'il est tout près de prendre sa retraite. Pire, cette promotion est rétroactive à 2000 avec augmentation salariale de 20 000$ par année (un cash down de 160 000$ donc...) et augmentation aussi de sa pension de retraite...

Source

Le scandale de 92-93

26 commentaires:

Farruco a dit…

le plus rigolo dans tout ça, c'est que si quelqu'un s'enrôlait et affirmerait "j'ai hâte de voir ma/mon premier militaire mort" en parlant de ses futurs amiEs de la base, ce serait l'arrestation immédiate.

bref, on ne peut pas en venir à souhaiter la mort de soldatEs canadienNEs ou occidentaux/ales, mais des "sous humains" provenant du continent "sous développé" africain, on peut bien leur souhaiter tout le mal, on court droit à la promotion!

pis encore, en donnant ce cadeau, c'est tout l'état major de l'armée canadienne (les BS les plus coûteux au fond) qui entérine les actes/propos de cette ordure.

les forces armées n'ont jamais rien apporté de bon de toute façon. apportez vos exemples pour répliquer à mon affirmation et je le déconstruirai, peu importe lequel.

Anonyme a dit…

Le Gouvernement Harper a fait subir à l'armée un changement de cap de 180°. Il veut une armée à la sauce américaine et avec du sang sur les mains.

Et il envoie clairementle message suivant: quelle que soit la bêtise que vous faites, on sera derrière vous.

jeffqc a dit…

un des mes amis est allé en somalie et ce fut la mission la plus dérangeante de tout sa carrière militaire, selon ce qu'il ma dit c'est incroyable les atrocité qu'il a vue!
des millier de somaliens auraient été tout simplement exécuté.
le problème c'est que les guerres entre tribus avaient laisser des dommage irréparable chez plusieurs somalien! des femme les seins coupé afin de ne pouvoir nourrir leurs enfant, les femmes avec l'utérus défoncé a coups de ballonnet afin de ne pas pouvoir s'accouplé, des enfants les mains et les pieds sectionné afin qu'il ne deviennent pas productif et qu'ils ne puissent s'accouplé et ce n'est qu'un parcelle de ce qu'il a vue!

Anonyme a dit…

Et.... ?

Anonyme a dit…

Mort suspecte de Shidane Arone, 16 ans

Date de diffusion : 1er avril 1993
C'est par un communiqué laconique que l'état-major des Forces canadiennes annonce la mort suspecte d'un adolescent somalien et l'arrestation de quatre soldats du 2e commando, comme l'explique le journaliste Gérard Jolivet. Selon les faits, Shidane Arone, 16 ans, a été capturé le 16 mars 1993 vers 20 h 45 alors qu'il se trouvait dans un camp américain abandonné, situé près du camp du 2e commando. L'adolescent n'a opposé aucune résistance à son arrestation. Rapidement, il a été conduit dans un petit bunker qui servait de prison, les chevilles liées et les poignets attachés derrière le dos.

À ce moment, le prisonnier était sous la garde du caporal-chef Clayton Matchee et du soldat Kyle Brown. Pendant les deux heures qui suivirent, il fut battu à coups de poing et de pied, et brûlé avec des cigarettes. Les autres soldats du 2e commando n'intervinrent pas, malgré le fait qu'ils entendaient l'adolescent hurler de douleur. Avec la relève de la garde, le jeune prisonnier eut un répit. Cependant, le retour du caporal Matchee et du soldat Brown vers 22 h 45 scella le sort de l'adolescent. Quatre heures après sa capture, Shidane Arone succomba aux blessures infligées par la torture.

Cet incident n'est pas le seul à être imputé aux soldats canadiens en Somalie. Durant leur séjour, plusieurs prisonniers, surtout des enfants âgés de 9 à 13 ans, furent attachés les mains dans le dos et laissés en plein soleil au vu et su de tout le monde. Dans plusieurs autres cas, les soldats canadiens usèrent de force excessive, allant jusqu'à tirer des coups de feu pour maîtriser des Somaliens. Ces derniers incidents firent trois morts et au moins six blessés dans la population somalienne.

http://archives.radio-canada.ca/guerres_conflits/operations_paix/clips/4790/

Anonyme a dit…

http://archives.radio-canada.ca/guerres_conflits/operations_paix/clips/4790/

Anonyme a dit…

[i]À ce moment, le prisonnier était sous la garde du caporal-chef Clayton Matchee et du soldat Kyle Brown. Pendant les deux heures qui suivirent, il fut battu à coups de poing et de pied, et brûlé avec des cigarettes. Les autres soldats du 2e commando n'intervinrent pas, malgré le fait qu'ils entendaient l'adolescent hurler de douleur. Avec la relève de la garde, le jeune prisonnier eut un répit. Cependant, le retour du caporal Matchee et du soldat Brown vers 22 h 45 scella le sort de l'adolescent. Quatre heures après sa capture, Shidane Arone succomba aux blessures infligées par la torture.[/i]

Bon! Faudra pas se surprendre lorsque le caporal Matchee et le soldat Brown recevront une promotion la semaine prochaine!

Anonyme a dit…

Tous les flics et militaires que je connais (parce qu'il y en a plusieurs dans ma famille) n'ont aucune notion de politique, si ce n'est le lavage de cerveau qui est le même pour tout le monde et qui nous est distillé par les médias de masse. Ils ne lisent pas (ou bien ils ne lisent que des merdes du genre jounal de québec)et sont incapables de réfléchir par eux-même, tout ce qui sort de leur bouches se sont des lieux communs.
Ils regardent des films américains avec des guns et des coups de poing sur la gueule, ils aiment la violence gratuite... bref, comme le trois quart des gens dans cette société, ce sont des porcs. Donnez le pouvoir qu'a un soldat à presque n'importe qui et vous aurez des actes de cruauté de ce genre.
Ah, et pour l'anecdote : j'ai un cousin qui, après avoir été flic pendant dix ans, est entré au séminaire pour devenir prêtre... C'est très logique, il n'y a là rien de contradictoire. Il y a plusieurs façons d'être flic. Il en a essayé deux...

alexis a dit…

je tien a dire aussi que les crimes commit en sommalie par l'armer canadienne on ete commis par des soldats qui fesait partidu whitpower. (source quand les cons sont braves de martin petit) je conseile se livre a tout les anti-militariste. Car quoimde mieux qu'un ancein militaire pour montre tout l'absurditier des grande guerre imperialiste.

Anonyme a dit…

les forces armées n'ont jamais rien apporté de bon de toute façon. apportez vos exemples pour répliquer à mon affirmation et je le déconstruirai, peu importe lequel.

1 - 1990 - Les militaires canadiens ont aidé à maîtriser les Mohawks et ainsi mettre fin à la crise d'Oka et ce, sans aucune victime. Et si je peux me permettre, les Mohawks avaient pris les armes en premier.
2 - 1994 - Les militaires canadiens ont sauvé près de 30 000 personnes lors du génocide rwandais. Ces 30 000 personnes auraient probablement été massacrées sans la protection des soldats canadiens. (et beaucoup plus auraient pu être sauvés)
3 - 1998 - Les militaires canadiens ont apporté leur support aux citoyens et ont aidé au maintient de la sécurité et à la reconstruction durant la crise du verglas de 98.

Maintenant, à mon tour...
les anarchistes n'ont jamais rien apporté de bon de toute façon. apportez vos exemples pour répliquer à mon affirmation et je le déconstruirai, peu importe lequel.

Marc

alexis a dit…

les anarchiste non j;amais rien apporter de bon. Si se n'est
que sans les anarchiste l'enseignement gratuit et obligatoire ne serait probablement jamais arriver.
la premeire femme minitres etai une anarchiste.
la premiere region du a legalizzer l'avortement est la catalogne pendzant la periode anarchiste.
le mouvement syndicle ne serai jamais aussi fort sans le syndicalisme revolutionaire ou les anarchsites on prit une tres forte part. (sans les mouvement syndicaux je peu juste vous dire une chose on travaillerai tous 14 par jou avec des saliare de creve faim et on serai beaucoup plus nombreux a crever d'accident de travaille)
l'implication dans les mouvement sociaux de nombreux anarchistes ont fait beauoup de bien ases mouvemnt et on permis de nombreuse victoires populaires a traves le monde
les anarchistes sont ceux qui on le plus et qui combattetn encore le plus les fachistes.
Sanms la participation des anars, le mouvement altermondialiste aurait ete presque inexistant(malgres ses nombreux eches se mouvement a quand meme reussi a apporter quelle que victoire et a empecher cette abobination qu'etait la zlea)
Les operation de cop watch pratiquer par les anarhcistes on pus metre fina la carrires de nombreux policier coropus.

pour tes trois exemples.
la crise d'oka ne serai jamais arriver si les droits des mowaks avait ete respecter.
la crise au rawnada ne serait jamais arriver sans le colonialisme et sans que certaine grosse compagnies y trouves leur compte.
pour le vergals. Ben un corps de secouriste aurait put fair une aussi bonne job que l'armer
que l'armer n'a jamais apporter rien de bon. meme moi je trouve sa un peu pousser.
mais que cette institution est nuisible sa c'est pas les preuves qui manques.

Anonyme a dit…

Étant donné que tu n'as pas vraiment l'air au courant, je vais t'informer un peu.
- Crise d'Oka : Primo, les Mohawks n'avaient aucun droit sur ce terrain. Il appartenait au gouvernement du québec. Deuzio, leurs "droits" c'est encore une question de religion. Et je crois qu'on s'entend tous sur ce point : la religion, c'est de la merde.
- Génocide Rwandais : C'est avant tout une question de races. Simplement 2 races différentes qui ne sont pas capable de vivre mutuellement. Quelqu'un est allé mettre le feu aux poudres et une des 2 races s'est mise à exterminer l'autre. Oui, certains y ont trouvé leur compte (grosses compagnies), mais c'est vraiment pas eux qui ont causé le génocide.
- Crise du verglas : Un corps de secouristes? Je connais aucun corps de secouristes qui aurait pu fournir autant d'effectifs que les Forces Caandiennes. Et, by the way, ce sont les Forces Canadiennes qui s'occupent des sauvetages majeurs (Medevacs, feux de fôrêts...). Les Forces Canadiennes, nuisibles? Je crois pas... Harper injecte beaucoup d'argent dans l'armée. Une partie de ces dépenses étaient nécessaires. Les camions de transport datent des années 80 et certains hélicoptères des années 60. Notre armée n'est pas équipée, surtout à côté de nos voisins du sud. Et un pays sans armée, franchement, j'y crois pas...

Marc

Anonyme a dit…

Tu peux bien te faire passer pour un gars au 'courant' Marc, mais ça parrait que c'est tout le contraire...

1- À Oka: c'est tres loin d'etre une question religieuse...dire ça démontre clairement ton ignorance complete de la situation! Pour pas écrire une roman sur le sujet je te dirai juste que les militaires et la SQ ce sont comportés comme de salles brutes terrorisant la population locale, battant des gens; femmes et enfants compris. Mon cousin a pris part a cette orgie de violence militaire et il avait un malin plaisir a s'en vanter. Les forces armées, une honte complète, une vrai armée d'occupation tout ce qu'il y a de plus dégoutant...

2-Le Rwanda: encore une fois tu fais preuve d'ignorance crasse... La différence entre Hutus et Tutsi est inventé par les missionnaires lors de la colonisations; on appelle ça, diviser pour mieux régner. Ce ne sont pas des races, mais plutot un "statu social"; les uns étaient éleveurs de bétail, les autres paysans... Les Pères Blancs on eu un malin plaisirs a jouer là-dessus pour installer ceux qui leur étaient favorable au pouvoir...et les puissance colonisatrices on pu en tirer un immense profit...Plusieurs canadiens sont parti comme missionnaires au Rwanda et dans plusieurs du monde; ils sont aussi coupable du massacre si tu veux mon avis.

3- Le Vergals: l'armée a servi a montrer que le gouvernement faisait quelque chose, une criss de grosse pub...Toutes les victimes de la crise sont clair...jamais ils n'ont attendu rien du gouvernement pour survivre, ils se sont organisé seuls pour bouffer, se chauffer, sauver des amiEs, voisins et parents. On voit que c'est dans la nature humaine les principes libertaire dans des situation comme ça: entraide, solidarité, action direct, aide mutuel....

4- Tu oubli bien des choses... Les Forces Armées on participé a des conflits dont la "légalité" est plus que douteuse: le bombardement de la Serbie pour ne nommer que celui là. Le Canada a utiliser des armes illégales selon les convention internationales: bombe cluster et uranium appauvri. L'uranum Appauvri... très "humanitaire"!!! Le Canada a bombardé des usines de toute sorte, pour que des compagnies canadiennes les achètent après... puis ils appellent ça "la reconstruction". Tout le monde s'en met plein les poches avec les guerres; les compagnies d'armement, les compagnies avec la reconstruction et l'"humanitaire" avec leur projet d'aide...

il faut bien être ignorant pour défendre une institution comme les forces armée!

B

Francois a dit…

On a des débats intéressant dans la section commentaire. Pour une fois on a pas affaire à des attardés. Merci Marc!

Farruco a dit…

"1 - 1990 - Les militaires canadiens ont aidé à maîtriser les Mohawks et ainsi mettre fin à la crise d'Oka et ce, sans aucune victime. Et si je peux me permettre, les Mohawks avaient pris les armes en premier."

heu... le tout se détruit plus haut dans les commentaires. mais, en plus, tu me rends triste en disant qu'il n'y a eu aucune victime... tu fais montre soit de racisme ou d'ethnocentrisme, soit d'ignorance crasse. parles-en aux gens qui ont été évincés de la place en étant insultés par les blancs, ces mêmes blancs qui les lapidaient littéralement sous les yeux de la sq qui ne foutais rien. et puis la crise d'oka a été initialisée par la communauté blanche et appuyée par ses forces armées. il est où le positif?


"2 - 1994 - Les militaires canadiens ont sauvé près de 30 000 personnes lors du génocide rwandais. Ces 30 000 personnes auraient probablement été massacrées sans la protection des soldats canadiens. (et beaucoup plus auraient pu être sauvés)"

bien que nombre de documents viennent infirmer la théorie du "héros canadien", je vais faire comme si elle était vraie. même si c'était véritablement dallaire et ses troupes qui ont sauvé ces 30 000 personnes, bien ce n'est pas l'armée canadienne qui, soit dit en passant, aurait très certainement passé en cour martiale dallaire si les médias n'en avaient pas fait un héros. on parle donc ici de, au mieux, un acte d'insubordination isolé, non pas d'actions entreprises par les forces armées.


"3 - 1998 - Les militaires canadiens ont apporté leur support aux citoyens et ont aidé au maintient de la sécurité et à la reconstruction durant la crise du verglas de 98."

t'étais là en 98? je vivais alors à mtl et je peux t'assurer qu'il ne foutaient pas grand chose de plus que le/la citoyenNE moyenNE, mais avec des moyens matériels qu'on leur paie collectivement. les centres d'urgences=civils, les monteurs/euses de lignes=civilEs, les bénévoles=civilEs. le gros de leurs actions ressemblait fortement à une belle campagne de pub toujours accompagnée de médias. ils sont passé une fois dans l'est de l'île ramasser des branches en fin de crise. merci l'armée.


ACCOMPLISSEMENTS ANARCHISTES:
la liste est longue, trop longue. de plus, les libertaires ne font pas de campagne de revendications des gains obtenus et s'impliquent dans des sphères larges (communautaires/sociales/étudiantes) où elles/ils ne font que radicaliser les mouvement et y fournissent du jus de coude.

le droit à l'avortement, au divorce, l'expulsion des cours de religion dans les écoles publiques, l'éducation publique et gratuite ne sont que les exemples récents.

les luttes de demain: la fin de l'oppression, l'égalité totale, la solidarité mondiale et, surtout, la fin de l'état et du capitalisme.

Anonyme a dit…

1- À Oka: c'est tres loin d'etre une question religieuse...dire ça démontre clairement ton ignorance complete de la situation! Pour pas écrire une roman sur le sujet je te dirai juste que les militaires et la SQ ce sont comportés comme de salles brutes terrorisant la population locale, battant des gens; femmes et enfants compris. Mon cousin a pris part a cette orgie de violence militaire et il avait un malin plaisir a s'en vanter. Les forces armées, une honte complète, une vrai armée d'occupation tout ce qu'il y a de plus dégoutant...

Tout faux, c'est une histoire de terrain de golf bâti sur un ancien cimetierre Mohawk. Les Mohawks étaient mécontents, ont barré les routes et pris les armes. Aucune victime du côté des Mohawks. La seule victime : un policier de la SQ. Ils se sont fait lapider. Eh oui, le peuple était mécontent, le peuple a agi, de la même façon que les manifestants mécontents pitchent des roches aux policiers.

Rwanda : Statut social, race... Appelle ça comme tu veux, ça fait aucune différence au bout du compte. La colonisation, ça remonte à bien longtemps et depuis ce temps, ils ont forgé leur haïne eux-mêmes. Mais de toute façon, là n'est pas la question. Ça ne change rien au fait que Dallaire et sa poignée d'hommes ont sauvé 30 000 personnes, et qu'ils auraient pu en sauver beaucoup plus, faute de support du Canada.

Verglas : Oui j'étais là. Je n'étais pas dans les régions les plus touchées mais j'ai quand-même vu ce qui se passait. Des secouristes, l'armée en a déployés, des monteurs de ligne, l'armée en a aussi déployés. Cependant, l'armée n'a qu'un nombre limité de personnes spécialisées comme ça, donc le reste du monde se ramasse à faire ce qu'on appelle du GD (ou General Duty). Même si on admettait que l'armée n'a joué qu'un rôle mineur (ce dont je ne suis vraiment pas convaincu) ont doit tout de même concéder qu'elle a quand même aidé, donc elle n'a pas nui.

C'est bien beau toutes ces histoires là de "réalisations anarchistes". Tout le monde (enfin presque) a un côté anarchiste libertaire, sauf qu'on est pas tous des anarchistes pour autant. Ce ne sont pas que des anarchistes qui ont accompli ces réalisations. Avortement, divorce et cours de religion sont tous en lien avec la religion, et les québécois ont délaissé la religion, ce n'est pas qu'une question d'anarchisme. Je suis d'accord avec certains points que vous soulevez, mais pas tous. Pour moi, l'armée aura toujours sa place.

les luttes de demain: la fin de l'oppression, l'égalité totale, la solidarité mondiale et, surtout, la fin de l'état et du capitalisme.
La paix dans le monde aussi, sauf que comme beaucoup d'autres combat, c'est pas gagné. Un homme très brillant a dit un jour : "So long as there are men, there will be wars." Si je me rappelle bien, cet homme s'appelait Einstein...

Marc

Anonyme a dit…

Allez jeter un coup d'oeil là dessus, c'est vraiment n'importe quoi mais ça vaut la peine. Un autre bon exemple de système déficient...

http://www.youtube.com/watch?v=JpMv5CPDnDI

Anonyme a dit…

Le video n'a aucun lien avec la discussion.

J-P

Anonyme a dit…

Marc : C'est très con de dire que quand des blancs de oka ont lapidé des indiens que c'était le pleuple qui réagissait... Sais-tu qui étaient ces indiens qu'on lapidait? Des femmes, des vieillards et des enfants qui fuyaient la réserve!
Pour ce qui est de la crise du verglas, les gens pouvaient se débrouiller entre eux sans l'armé. Ce n'était pas le "reste du monde qui faisait du Général Duty", comme tu le dis, mais plutôt les gens qui s'entraidaient tout simplement. C'est quoi cette expression qui semble te servir à marginaliser les actions spontanées des masses?
Et comme tu dis, la fin des guerre fait partie des luttes de demain (et d'aujourd'hui)... mais c'est avec des armées qu'on fait la guerre...
La solution contre la "nécéssité" de l'armé c'est l'internationalisme. Il faut que les classes exploitées abandonnent le nationalisme (qui est leur prison) et qu'ils se reconnaîssent entre eux et s'unissent. La seule guerre valable c'est la guerre de classe. L'armé et la police recrutent dans les classes pauvres et moyennes (exploitées). Si ces gens étaient un peu moins cons, ils retourneraient leurs armes contre l'État et contre la Finance. Mais ces armés sont formées à défendre l'ordre bourgeois. Si ce n'était pas le cas, crois-tu que la police aurait fait un périmètre de sécurité pour protéger les chefs d'États et chefs d'entreprises qui s'était réunnis au sommet des amériques en 2001? Crois-tu qu'ils nous auraient bombardés de lacrymos? Non, ils auraient été de notre côté... Mais ils ne lisent pas ou ne lisent que la presse concentrées entre les mains de Péladeau... Ce sont des bêtes qui ne réfléchissent pas parce qu'ils sont formés pour obéir sans réfléchir. Voilà ce qu'est l'armé!

Anonyme a dit…

Marc : C'est très con de dire que quand des blancs de oka ont lapidé des indiens que c'était le pleuple qui réagissait... Sais-tu qui étaient ces indiens qu'on lapidait? Des femmes, des vieillards et des enfants qui fuyaient la réserve!
Pour ce qui est de la crise du verglas, les gens pouvaient se débrouiller entre eux sans l'armé. Ce n'était pas le "reste du monde qui faisait du Général Duty", comme tu le dis, mais plutôt les gens qui s'entraidaient tout simplement. C'est quoi cette expression qui semble te servir à marginaliser les actions spontanées des masses?
Et comme tu dis, la fin des guerre fait partie des luttes de demain (et d'aujourd'hui)... mais c'est avec des armées qu'on fait la guerre...
La solution contre la "nécéssité" de l'armé c'est l'internationalisme. Il faut que les classes exploitées abandonnent le nationalisme (qui est leur prison) et qu'ils se reconnaîssent entre eux et s'unissent. La seule guerre valable c'est la guerre de classe. L'armé et la police recrutent dans les classes pauvres et moyennes (exploitées). Si ces gens étaient un peu moins cons, ils retourneraient leurs armes contre l'État et contre la Finance. Mais ces armés sont formées à défendre l'ordre bourgeois. Si ce n'était pas le cas, crois-tu que la police aurait fait un périmètre de sécurité pour protéger les chefs d'États et chefs d'entreprises qui s'était réunnis au sommet des amériques en 2001? Crois-tu qu'ils nous auraient bombardés de lacrymos? Non, ils auraient été de notre côté... Mais ils ne lisent pas ou ne lisent que la presse concentrées entre les mains de Péladeau... Ce sont des bêtes qui ne réfléchissent pas parce qu'ils sont formés pour obéir sans réfléchir. Voilà ce qu'est l'armé!

Anonyme a dit…

Si c'était pas une réaction du peuple, je vois vraiment pas ce que c'était... Le monde étaient en colère contre les Mohawks et ils leur ont montré. Quand je parle du "reste du monde", je parle du reste des militaires qui ne sont pas spécialisés en montage de lignes ou intervention médicale et c'est précisément ce qu'ils faisaient : du GD. Les citoyens auraient très bien pu se débrouiller entre eux mais un peu d'aide, ça peut pas nuire. Il y a pas une guerre plus valable qu'une autre : une guerre c'est un guerre. Les armées sont nécessaires. À moins de se débarasser de toutes les frontières, religions, croyances... donc à moins de rendre tout le monde uniforme, ce qui est impossible, il y aura toujours des conflits, donc toujours un besoin de personnes pour nous défendre en cas de besoin. J'appuierai jamais quelqu'un qui réclâme un monde sans police. Il y aurait beaucoup trop de monde qui en profiterait...

Marc

Marquis de Méricourt a dit…

J'avais pas prévu me mêler de la chicane, et je ne le ferai pas longtemps. Juste deux petits trucs.

"À moins de se débarasser de toutes les frontières, religions, croyances... donc à moins de rendre tout le monde uniforme"

Donc si je comprends bien, du moment où les gens pourraient circuler librement sans considérer les personnes "de l'autre côté du mur" comme étant "les autres", et du moment qu'on se débarasserait de trucs surnaturels que personne ne peut expliquer logiquement, tout le monde deviendrait automatiquement pareil? Come on. Le fait de se reconnaître en tant que camarades, de se respecter, ne demande que d'éliminer les divers systèmes d'oppression qu'on connaît. Pas d'être identiques..!


"J'appuierai jamais quelqu'un qui réclâme un monde sans police. Il y aurait beaucoup trop de monde qui en profiterait..."

L'éternel argument de la "nature humaine méchante". S'entend, si demain matin toutes les lois tombaient, plus de flics pour faire tenir tout ça en place par la menace de représailles, oui, c'est vrai, probablement que ça pèterait. Mais ne penses-tu pas que notre éducation, le fait d'être néEs dans un monde de corruption, de compétition et d'inégalité pourrait avoir quelque chose à voir là-dedans? Si tu n'as pas besoin d'enfreindre la loi pour subvenir à tes besoins, et si l'on cesse de valoriser la domination comme étant symbole de réussite, pourquoi voudrais-tu t'en prendre aux autres?

Pour prendre un exemple contemporain et loufoque : je ne connais personne qui, étant jeune, a ressenti de la joie en regardant la pauvre mère de Bambi se faire buter... ouin.. anyway.

Anonyme a dit…

Réaction du peuple: il a été prouvé et documenté que des groupes d'extrême-droite en ont profité pour aller faire de l'agitation à Oka et mettre de l'huile sur le feu (comme ils l'avaient fait aussi dans Hochelaga avec un bloc où logeaient plusieurs réfugiés somaliens).

Anonyme a dit…

C'est évident qu'il y a des groupes très à gauche ou d'extrême-gauche au Québec, mais cela me semble un peu gratuit d'affirmer qu'il y en a d'extrême-droite. tk sont discrets...

shrl

Marquis de Méricourt a dit…

Retour vers le passé : Portrait de l’extrême droite au Québec

Anonyme a dit…

Merci pour le lien avec cet article drôlement bien documenté. Mais cette extrême-droite est quand même si marginale qu'elle en est insignifiante. Quant à moi, je la vois davantage dans certaines radios de Québec et elle est aussi certainement présente dans certains lieux de pouvoir. Mais le tout de manière diffuse et informelle.

shrl