samedi 19 décembre 2009

Conspirationnisme : le boulet de la critique sociale

« J’ai des doutes sur les attentats du 11 Septembre. » Qui n’a déjà entendu cela ? Les théories du complot n’ont cessé de se développer depuis dix ans, et cela n’a rien de réjouissant. Car, après les superstitions et les religions, elles constituent de nouvelles œillères, une nouvelle entrave à la révolte, en obscurcissant la compréhension du capitalisme et de l’impérialisme.

Un dossier tiré du numéro de novembre du mensuel Alternative libertaire

Textes du dossier:

5 commentaires:

agitateur a dit…

La théorie du complot est le châtiment des erreurs opportunistes du mouvement social-démocrate.

Pour reprendre les termes de Lénine.

anarchopragmatisme a dit…

S'il s'agit de dénoncer les théories conspirationnistes farfelues, je suis d'accord. S'il s'agit d'accepter aveuglément la version officielle, je ne suis pas d'accord.

Anonyme a dit…

Pour une fois je suis d'accord avec anarco-chose-bine.

Bakouchaïev a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Bakouchaïev a dit…

Je suis d'accord aussi avec anarchopragmatisme sur ce sujet(même si je suis en retard).

Si c'est rendu que les anarchistes ne remettent plus en cause les versions officielles fournies par le gouvernement et l'establishement sur les évènements majeurs de notre époque, il y a un problème.

D'accord pour dénoncer les aberrations, mais des aberrations, il n'y a en a pas juste du côté des «complotistes».