mercredi 5 mars 2008

La minute du patrimoine révolutionnaire: Bella Ciao



Bella Ciao - Modena City Ramblers - Sur un montage du collectif Bella Ciao

La minute du patrimoine est une chronique musicale. L'idée est de faire connaître l'histoire et les dessous de certaines chansons révolutionnaires.

Bella Ciao est le chant des partisanNEs antifascistes italienNEs. Contrairement au Chant des partisans français, qui a été écrit à Londres en exil, Bella Ciao semble être une authentique création des maquis. En fait, on n'en connais ni l'auteur, ni l'origine exacte. La seule chose qui est sûre, selon Wikipedia, c'est que Bella Ciao s'inspire d'une chanson populaire, traditionnelle et protestataire, chantée par les «mondine», des femmes travaillant dans les rizières de la plaine du Pô. Les partisanEs auraient tout simplement repris cet air connu et y aurait plaqué de nouvelles paroles. Selon Wikipedia, l'expression «Bella ciao» en italien n'a pas vraiment de sens, c'est plutôt une interjection. Elle est utilisée ici pour interpeler le spectateur sur le sort des «mondine», puis des partisans.

La chanson a été reprise dans de nombreuses langues, une quinzaine au moins, et figure en bonne place dans le patrimoine mondial révolutionnaire. Aujourd'hui, on l'entend dans les manifestations altermondialistes (merci Zebda!) et les rassemblements protestataires. Fait curieux, selon Wikipedia, «cette chanson est également utilisée comme hymne dans les meetings du Parti socialiste français et plus particulièrement dans les réunions du Mouvement des jeunes socialistes français». Ça a l'air que Bella Ciao «représente une bonne alternative à l'Internationale plus rattachée à l'extrême gauche et au Chant des partisans, considéré comme plus triste et morose». Pourtant, en Italie, et ailleurs dans le monde, Bella Ciao est clairement un chant rouge.


Des partisanNEs italienNEs dans les rues de Milan en 1944

Traduction française
(Source Wikipedia)

Un matin, je me suis levé
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Un matin, je me suis levé
Et j'ai trouvé l'ennemi

Oh partisan emmène-moi
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Oh partisan emmène-moi
Je me sens prêt à mourir

Et si je meurs en partisan
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Et si je meurs en partisan
Tu m'enterreras

Tu m'enterreras sur la montagne
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Tu m'enterreras sur la montagne
Sous l'ombre d'une belle fleur

Et les gens qui passeront
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Et les gens qui passeront
Me diront « Quelle belle fleur »

Car c'est la fleur du partisan
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Car c'est la fleur du partisan
Mort pour la liberté

Une autre version, en anglais, par Chumbawamba (je l'ai mis par chauvinisme, i.e. les images sont de Québec):

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Grâce à Marco Calliari (SIC!), la chanson est également devenue le gingle pour une pub télévisée d'une chaîne de restos "italiens"... Où comment l'industrie publicitaire reprend tout et son contraire pour vendre des cossins.

Perso, ma version préférée est celle des rockers rouges milanais Banda Bassoti.

ciao,
Mathieu

Francois a dit…

Ne pas oublier la version de Métatuk, le groupe de cheu nous.

Nicolas a dit…

Une video de Banda Bassoti juste pour toi... Sur You Tube

Désolé, j'ai pas trouvé Métatuk...

Freddy a dit…

Voici la version originale de Bella Ciao de mondine joue par Fiamma Fumana