mercredi 4 février 2009

Une chance que le ridicule ne tue pas...



En cette ère d'«accommodements raisonnables», les syndicalistes sont parfois confrontés à des situations pas possible. Ainsi en est-il des Métallos qui sont actuellement sur la place publique parce qu'ils n'auraient pas adéquatement défendu un de leur membre. Une belle cause mêlant lutte de classe, liberté d'expression, de conscience et tout le tralala.

Tout débute à Granby, en 2007. Un travailleur de l'usine Transformateur Delta du Canada se fait épingler par la direction de l'entreprise parce qu'il porte des t-shirts qui irritent ses collègues. Il est écrit «Dieu n'existe pas» sur l'un et «Voici le vrai visage de Dieu» avec une représentation d'un extraterrestre sur l'autre (eh oui, le bonhomme n'est pas athée mais... raélien). En bref, la compagnie lui demande de ne plus les mettre au boulot. Un jour, la direction décide de décide de retourner le travailleur chez-lui, sans rémunération, pendant deux heures afin qu'il enlève le chandail qu'il porte à ce moment-là. Le syndicat dépose deux griefs. Le premier porte sur la discrimination et le deuxième réclame les deux heures perdues.

On pourrait croire que les Métallos ont fait leur boulot. Et bien non! Les raéliens ont décidé de se servir de ça pour se faire de la pub!

Dans un premier temps, le travailleur décide de poursuivre le syndicat devant la Commission des relations de travail (CRT) alléguant que ce dernier ne l'a pas défendu. Un conciliateur convoque une rencontre chez l'employeur. Suite à des discussions, la compagnie est prête à rembourser les deux heures perdues. Le travailleur refuse l'offre patronale, se désiste par écrit de sa plainte contre le syndicat et indique qu'il va continuer à porter les deux chandails! L'employeur applique alors une gradation des sanctions telle que le prévoit la convention collective (qui inclue par ailleurs une politique qui interdit toute discrimination sur la base de la religion, du sexe, de la race, etc.). Il rencontre le travailleur et lui donne trois jours de suspension, puis dix jours et finalement le congédie. Ce à quoi le syndicat répond par trois griefs (un pour chaque sanction). Mais ce n'est pas suffisant pour les raéliens, qui accusent aujourd'hui les Métallos de ne pas défendre leur membre!

Non, mais qu'est-ce que vous voulez faire avec des cons pareil?

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Avez-vous remarqué les épaulette de raël sur la photo. Ça prend vraiment des cons pour suivre un type qui s'habille comme dans les films de science fiction des année '60...

Alex

Farruco a dit…

Les raéliens sont vraiment de la marde. On peut leur faire pas mal ce que l'on veut. Si vous n'êtes pas une cible potentiellement "payante" au niveau médiatique, vous ne risquez rien de les traîner dans la boue.

Prenez l'exemple de Claude Vorilhon (Raël dans sa tête et de celles de crédules) qui a tenté de poursuivre la Marois suite à un "débat" à Tout Le Monde En Parle. Il s'est attaqué à la Marois même si c'est Chapeleau qui l'a insulté en ondes sans aucune retenue (c'est tant mieux selon moi).

Prenez aussi l'affaire Clone-Aid. Tout pour les médias, rien de vrai.

Francois a dit…

Avec l'église de scientologie qui se bâtit un temple à 4 millions, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

SaintePaix a dit…

La liberté de religion, c'est bien beau, mais là on parle d'une secte. À ce que je sache, Raël ne dirige pas une religion. Sinon, il ne paierait pas d'impôts au Québec et il émettrait des reçus de charité pour les dons qu'il reçoit. J'espère que ce n'est pas une religion officielle, je protesterai vigoureusement!
Si une femme voilée peut travailler voilée, pourquoi cet employé ne pourrait-il pas porter ses chandails? Y a-t-il un uniforme imposé à tous dans l'entreprise?
Oui, c'est ridicule et c'est l'argent des autres travailleurs qui cotisent au syndicat qui est dépensé pour ça...

Anonyme a dit…

"La liberté de religion, c'est bien beau, mais là on parle d'une secte."

Pour moi toute religion est une secte

Anonyme a dit…

Bien d'accord pour dire que les raéliens sont des cinglés, mais il me semble que dans ce cas-ci, on devrait surtout s'insurger de la répression exercée par l'employeur.

À une certaine époque, les Témoins de Jéhovah (qui ne sont pas nécessairement beaucoup plus brillants que les raéliens, idéologiquement parlant) étaient dans la mire des nazis. Il y a pas mal de monde qui s'en sont crissés, parce que c'était rien que des fous. Et on a vu, ensuite, ce qui est arrivé.

Le parallèle est un peu exagéré, j'avoue, mais je vois pas pourquoi il faudrait accepter (voire, se réjouir) qu'un boss puisse congédier un salarié parce qu'il porte un t-shirt sur lequel il est écrit que "dieu n'existe pas".

BlackBloc a dit…

La différence entre une religion et une secte? A peu prêt 2000 ans. :)

Anonyme a dit…

Vous reprochez au Mouvement Raëlien de sortir massivement et du rendre publique cette discrimination flagrante qu’ils dénoncent à répétition depuis des années - une plainte de plus de 1000 pages à d’ailleurs été reçue par l’ONU qui étudie ce dossier sous l’angle de la discrimination religieuse – donc, pour le non respect de la Charte des droits donc le Québec est signataire. Mais comment pouvez-vous reprocher ce geste de défense qui illustre précisément ce que nous disons et que les grands médias traitent de manière biaisée, quand ils ne sont pas eux-mêmes les instigateurs de telles dérogations ? Vous auriez pu parler de cet impressionnant geste de solidarité, vous auriez pu demander pourquoi un syndicat ne défend pas un employé lorsqu’une règle interne ne respecte pas la charte de droits de l’homme qui devrait être la base de tout combat syndical, mais vous avez préféré utiliser une tribune publique pour en remettre, à l’égal de ceux dont vous vous dites si différents.

Nicolas a dit…

Le noeud du problème est là: la plupart des gens considèrent que le syndicat a fait sa job et qu'il a défendu son membre. Pour le commun des mortels, ce sont les raéliens qui essaient de pousser le bouchon trop loin et qui pilent sur la tête du syndicat sans bonne raison pour faire avancer leur cause.

Anonyme a dit…

Le T-Shirt "dieu n'existe pas" se trouve sur : http://www.dieunexistepas.com/d-tshirt.html

Rien à voir avec rael, juste avec l'athéisme...