jeudi 26 février 2009

Super Mario à TQS


C'est confirmé, le chef démissionaire de l'ADQ Mario Dumont passera à TQS. Il y animera une émission d'affaires publiques en septembre.
L'émission s'appellera Dumont 360 (En référence probablement à faire un 360 degré, l'action de tourner sur sois-même et de revenir au point d'origine plus étourdit).

C'est un coup dur de plus pour ceux qui se soucient de la neutralité des médias. Les politiciens font des percées de plus en plus notables dans les médias de masse alors qu'André Arthur, le Club des ex et Jean Tremblay gouvernent déjà l'agenda télévisuel d'une bonne partie de la population.

Quand on arrive au point qu'un politicien, avec son agenda politique personnel clairement établi, est mieux placé qu'un journaliste, libre de conflit d'intérêt et neutre, pour parler de la société c'est que nos médias se portent mal. Très mal.

D'un autre côté, l'émission réjouira les amateurs d'humour morbide qui apprécient voir des populistes baver dans un décor en carton ridicule.

L'arrivée de Mario Dumont à TQS contribuera certainement à rogner un peu plus la neutralité de nos médias de masse.

On se rappelle que Mario Dumont avait gaiement attisé le foyer nazional lors de la pseudo-crise sur les accommodements raisonnables. On l'a aussi vu terrorisé des vieillards à la fin de la dernière campagne électorale.

En guise de conclusion je vous laisse sur une question: Pour autant de populistes de droite dans les médias, combien de progressistes?

5 commentaires:

Nicolas a dit…

un journaliste, libre de conflit d'intérêt et neutre...

...Comme les Gérard Deltell, Bernard Drainville, Christine St-Pierre ou Michaëlle Jean?

La vérité c'est que si la précarité règne dans les soutes et les fond de cale du cinquième pouvoir, il y a tout de même des vases communiquant (voir des portes-tournantes) au sommet, notamment avec la classe politique. Qu'on le veuille ou non, tout ce beau monde est au service de la classe dominante (ou en fait carrément partie, ne serait-ce qu'à titre de membre honoraire).

* * *

Pour autant de populistes de droite dans les médias, combien de progressistes?...

...Tu ne savais pas que tous les autres sont progressistes? En effet, il est de notoriété publique que la gauche contrôle les médias...

Remarque, de notre côté on est souvent persuadé du contraire alors j'imagine qu'on est quitte.

Sans blagues, il y a quand même quelques progressistes assumés dans les salles de rédaction comme les Jean-Simon Gagné, Pierre Foglia, Franco Nuevo, Gil Courtemanche, etc.

Francois a dit…

Mmh à voir comment Nuevo fait copain copain avec Falardeau, faut croire que plusieurs progressistes sentent aussi mauvais que les populistes.

J'aime bien Jean-Simon Gagné, remarque :)

François a dit…

Je viens de tomber sur un article titré "Aux États-Unis, 91 % des stations de radio préfèrent la droite..." d'Alternatives.

"l’orientation idéologique des stations dépend plutôt de leur structure de propriété. En effet, les stations appartenant à de grands groupes média proposent davantage d’émissions orientées à droite."

http://www.alternatives.ca/article3131.html?lang=fr

L'article termine par "À quand des études comparables au Canada et au Québec ?"

Et devine quoi, l'article est signé... Jean-Simon Gagné :)

anarchopragmatisme a dit…

Dumont 360 est un plagiat de Anderson Cooper 360 à CNN. Une émission moins à drouate que Mario Ducon

http://en.wikipedia.org/wiki/Anderson_Cooper_360°

Flunk_your_school a dit…

un petit pas pour l'ADQ, mais un pas de géant pour la médiocrité