vendredi 26 septembre 2008

Les bourgeois sont gâtés...



C'est trop rigolo. Vous vous souvenez de la candidate conservatrice dans le comté de Québec qui disait que les artistes sont gâtés? Si, si, faites un effort, il s'agit de Myriam Taschereau. Et bien, on apprend dans Le Soleil de ce matin que la dame est très au fait des programmes de subvention culturelles pour y avoir elle-même eu recours plus souvent qu'à son tour! En effet, entre 1998 et 2006, elle a eu plus de 90 000$ de subvention du Ministère de la culture.

Cette bourgeoise était propriétaire du Manoir Taschereau à Sainte-Marie de Beauce. Ça ne vous dit rien? Il s'agit d'une «résidence touristique» dans une «maison» patrimoniale. Les Taschereau en question sont une lignée aristocratique de seigneurs dont le plus connu est sans doute Louis-Alexandre, député du coin au début du siècle et premier ministre de 1920 à 1936. C'est le grand père de Myriam. Comme la maison a de l'histoire, c'est officiellement un monument historique, elle a eu des sous pour la mettre en valeur.

Alors voilà, on a ici du sang bleu qui coule dans une lignée rouge, qui donne dans le populisme crasse tout en puisant dans l'auge à subvention. On est loin de «monsieur-madame tout-le-monde». Dommage que les journalistes n'aient pas le temps de creuser dans la bio de chaque candidat...

(Souce)

5 commentaires:

BlackBloc a dit…

Ben alors la dame c'est pas une bourgeoise... c'est une aristo. ;)

Nicolas a dit…

C'est une lignée de souche aristo qui est devenue bourgeoise. En fait, j'ai failli écrire petite-bourgeoise parce que c'est la filière du droit (et de la politique) qui les caractérise aujourd'hui. Néanmoins, ça détonne quand même avec l'image du PC.

Je me demande qu'est-ce qu'on a de spécial à Québec pour s'attirer des bourges comme ça qui se présente sous un manteau populiste. Ça fait tellement XIXème!

Anonyme a dit…

Ben écoute l'echo médiatique de merde de la ville de Québec pour comprendre que le populisme sa pogne. Tsé, le vrai monde, les vrais affaires, la classe moyenne. si ça ne fait pas peuple ça ne passe pas la rampe. l'ADQ et Labeaune, ce schtroumpf à lunette ont joué la carte du populisme à fond avec succès. Donc la madame s'ajuste à son ""marché"".

Ça en dit long sur la mentalité des gens de la région de Québec...

Francois a dit…

Pourquoi vous dites "Dommage que les journalistes n'aient pas le temps de creuser dans la bio de chaque candidat...". J'ai pourtant bien lu un article dans le Soleil à ce sujet.

Nicolas a dit…

Justement, j'ai lu un article sur cette candidate là (c'est d'ailleurs cité en source). Mais il y en a plus de 1000 à la grandeur du Canada... Ce que je voulais dire c'est juste ça, c'est dommage qu'ils n'aient pas le temps de faire la même chose pour tous les autres.