mardi 19 août 2008

Ah... la loi.




Lors de la prise de possession du siège de premier ministre du Canada, S. Harper a rapidement fait passer une loi pour fixer une date d'élections. De la sorte, il voulait mettre fin aux avantages notoires liés au déclenchement d'élections à volonté par le parti au pouvoir. Bref, il ne voulait pas revoir les libéraux garder le pouvoir pendant plus d'une décennie.

Jusqu'ici, pas de problème parlementaire ou éthique. Ce fut donc une loi qui fut adoptée sans grincements de dents.

Mais voilà! Aujourd'hui, ce sont les dents des conservateurs/trices qui grincent. Ils/elles se plaignent (bon, surtout Harper, les autres semblent muetTEs) que la chambre ne fonctionne pas (du nouveau?) et que l'opposition n'a pas le courage de les faire chuter. Bref, ça chie plus que d'habitude.

Le plus drôle là-dedans, c'est que les conservateurs/trices sont légalement tenuEs d'attendre octobre 09 pour aller au cirque. Qu'à cela ne tienne: "Je ne me sens plus lié à cette loi." Et badabim badaboum, Harper et ses clowns veulent des élections illégales!

Ce que j'aime de cette histoire, c'est que la prochaine fois que la loi voudra me contraindre, je pourrai citer le premier ministre: "Monsieur l'agent, je ne me sens plus lié à cette loi."

Ah, comme ce serait beau d'être touTEs égaux...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce qu'il faut se dire c'est que au moins, quand Harper dirige le pays, c'est pas Stéphane Dion qui le fait...

Nicolas a dit…

Et si jamais Stéphane Dion dirige un jour le pays, on pourra alors se dire «au moins c'est pas Stefen Harper»...

Farruco a dit…

et que lorsque ce sera nous, la population, on pourra dire "au moins c'est pas les intérêts financiers" (aka parlementarisme.

anarchopragmatisme a dit…

Dion est pire que Harper.

Mais de toute façon, ils sont tous mauvais.

Au moins, voter pour le Bloc envoie de le massage de non-reconnaissance de l'État canadian.

Excellent billet!

anarchopragmatisme a dit…

Bien dit Farruco!