vendredi 17 juillet 2009

Crise économique

L'indice rouge à lèvre, vous connaissez? Après les attentats du 11 septembre et la récession économique qui s'ensuivit, le pdg de la société Esthée Lauder a réalisé que les crises économiques étaient un bon moyen pour lui de faire du cash. En temps de crise, les ventes de rouge à lèvre sont en hausses! Y paraît même que le phénomène n'est pas nouveau et que ça date de la Grande dépression.

D'après les journalistes des médias de masse, les femmes délaissent les accessoires griffés, faute d'argent en banque, et achètent les valeurs sûres (rouge à lèvre, fond de teint, mascara). Le tout pour se mettre en valeur: tout le monde sait que les femmes préfèrent être coquettes que de payer leur loyer!

Dommage que l'indice ne calcule pas les profits de monsieur Lauder avec la misère des femmes et l'augmentation de la prostitution. J'sais pas pourquoi pas, j'ai plutôt l'impression que c'est du 200%. Non?

3 commentaires:

Francois a dit…

Haha! Et vlan dans les dents

Nicolas a dit…

Non, non, tu ne l'a pas du tout Julie... C'est simplement qu'en période de crise économique les femmes sont plus nombreuses à perdre leur emploi et qu'elle s'achètent plus de rouge à lèvre en prévision des entrevues d'embauche inhérentes à la recherche d'emploi. Ça n'a strictement rien à voir avec le patriarcat... ;-)

anarchopragmatisme a dit…

Bof, je suis en faveur de la prostitution chez les adultes. Hors-sujet!

"En temps de crise, les ventes de rouge à lèvre sont en hausses!"

Bof, pendant ce temps, les corporateux vendant des accessoires de luxe pour dames font beaucoup moins de profits!

Simple transfert de richesse...