mardi 3 mars 2009

Liquidation finale!

Oyez, oyez.

Située sur la rive nord d'un imposant cours d'eau historique et économiquement essentiel pour une bonne partie du pays, près de tous les services publics (gare train/bus, aéroport, port) et s'étendant à perte de vue grâce à de trop nombreuses autoroutes, la plutôt âgée ville de Québec est à vendre au plus offrant.

Équipée de:
La ville de Qc vient avec une foule d'options. Vous avez envie de faire des conneries avec votre centre ville comme bon vous semble? Vous n'avez qu'à rester dans les bonnes grâces des radios locales et le tour est joué. De toute façon, il n'y a plus personne qui oserait les affronter publiquement.

Une fois les radios locales dans vos bonnes grâces, tout ira comme sur des roulettes. Le maire ira au front pour votre compagnie. Il ira même jusqu'à désigner une journée municipale d'achat de votre marchandise! C'est pas du service ça?

Mieux encore. Quelques irréductibles habitantEs sont fatiguéEs de voir leur quartier envahi et transformé en centre d'attraction au détriment des locaux? Le maire et son conseil aura tôt fait de voler à votre secours. Le Labeaume présentera une motion qui jettera tout le blâme sur les quelques résidantEs récalcitrantEs et vous êtes certainE que le conseil suivra. Bref, nous profitons d'une belle unité à la mairie.

Finalement, ne vous attendez pas à une contrecoup de la part des médias écrits. Une fois les radios lancées, les journaux locaux n'oseront jamais s'opposer à quoique ce soit. Pire encore, les éditorialistes et les journalistes travailleront main dans la main afin que ce soit impossible pour les résistantEs de trouver quelque appui que ce soit.

À ne pas manquer!
Bref, vous êtes unE représentantE de compagnie qui aime la publicité à grands renforts de spectacles extérieurs, Qc cité est toute désignée pour vous. Un climat politique enviable est bien installé et les autorités locales en ont assez de la pensée critique.

Pour l'instant, ce n'est que Gestev et Red Bull qui peut faire pas mal ce qu'ils veulent de la municipalité, mais il reste de la place en masse pour votre compagnie! L'année est vaste et nous sommes certainEs que vous pourriez exiger de bloquer quelque autre quartier central avec l'appui massif des banlieues sans problème.

Ne manquez pas votre chance, les jours sont limités qu'à 365 (366 les bonnes années).

2 commentaires:

anarchopragmatisme a dit…

Excellent billet! :)

Maintenant, étant donné que Régis Sarkonazi Le Minable pro-terroriste fait la promotion d'une marque au détriment des autres, violant les principes du libre-marché soi-disant si cher aux stations de radio-poubelle, faisons la promotion du café, de Guru et de Full Throttle! ;)

Le pire dans tout ça, c'est que je ne suis pas contre le Crashed Ice, mais ça a tellement dérapé politiquement que c'en est ridicule!

Francois a dit…

C'était intéressant quand même dans le Soleil d'aujourd'hui la comparaison avec la Suisse. J'ai bien retenu le commentaire d'un des politicien local: "Si notre maire brandissait une cannette de Red Bull en conseil municipal ça susciterait un tollé. Ça serait suffisant pour le faire démissionner".

Pourtant, je gage mon alliance qu'il sera réélu sans problème.