samedi 4 juin 2011

Retour sur la fierté... chrétienne

Devinette. Ils sont près de 300. Ils marchent en direction du parlement. Solidaires dans l'action, ils portent un message politique. Ils arrivent de plusieurs endroits au Québec.

Jusqu'à maintenant ça pourrait être n'importe quel groupe militant: des souverainistes barbus ou des communistes yougoslaves.

Pour finir. Ils sont silencieux et ne portent aucune pancarte (Parce que c'est interdit).

Non ce n'est pas la ligue des muets du Québec. Vous chauffez. Ce sont bel et bien les gens de la Super Marche Chrétienne. Ils marchaient aujourd'hui pour faire savoir leur amour infini de Jésus.



Voir notre splendide diaporama photo.

Jésus's not dead
Grosso-modo, on peut résumer leur message par "les chrétiens sont toujours là et ils existent". Clairement, leur objectif est d'influencer le politique.

L'appel original avait l'avantage d'être plus clair. Réactionnaire, homophobe, anti-choix et sexiste, il condamnait la soit-disante "culture de mort" (Les gais ne s'ébattent pas pour procréer et multiplier les petits chrétiens).

La marche réunissait des catholiques mais aussi des protestants de diverses sectes. Aucun musulman n'y a participé.

Après la marche, ils se sont placés pour faire une forme de croix humaine autour de la fontaine Sears. Ils ont entonnés des hymnes pour le petit christ et ils ont écouté des discours, notamment celui donné par Réal Gaudreault.

La marche était organisée par la même gang que Campagne Québec Vie. On se souvient de leur panel sur l'"homosexualisme" et des déclarations de monseigneur Ouellet. Dans sa sagesse très catholique, l'honorable prélat avait dit que l'avortement était un crime moral, même après un viol.

Plusieurs sont aussi membre du Parti de l'Héritage Chrétien, qui a présenté cinq candidats au Québec lors des élections fédérales.
Le Parti de l'héritage chrétien, qui regroupe des catholiques et des protestants, souhaite administrer le pays selon les principes bibliques ou les 10 commandements.
Transformer le Canada en théocratie donc.

Un apercu de la marche

À voir sur Youtube

Anti-avortement
Disons le d'emblée, ce ne sont pas que des intégristes qui ont participé à la marche. Il y avait clairement des gens de type "chrétiens-qui-fait-pas-chier". Ceux-ci peuvent comprendre que des gens font des choix de vie différent. Une autre partie cependant, la majorité, rejette clairement l'avortement. Ils répondent, telle une cassette bien huilée, qu'on doit "accompagner les femmes en détresse avec un max d'amour pour qu'elles donnent la vie".

La riposte féministe
Heureusement les féministes étaient là pour rappeler que les prières doivent rester loin de leurs ovaires. L'avortement est un choix qui est réservé aux femmes.

On peut résumer leur tract ainsi: L'avortement est un droit. La Charte québécoise des droits de la personne garantit la diversité sexuelle. Les valeurs conservatrices et rétrogrades de la droite religieuse sont rejetées.

Ni pape
Une institution hypocrite qui condamne l'avortement d'un côté et la contraception de l'autre.

Ni politicien
Les conservateurs ont menacé à plusieurs reprises les droits des femmes.

Ni juge
Les jugent ne doivent pas restreindre les droits des femmes.

Ni médecin
C'est le choix des femmes. Pas celui du comité thérapeutique.

Un poignant reportage audio suivra sous peu.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

On s'en Christ (la pogne-tu?)

Alex

spartatux a dit…

(rire en canne)

Collectif Emma Goldman a dit…

D'autres vidéos des "célébrations avec Jésus" sur le Blogue du Collectif Emma Goldman : http://ucl-saguenay.blogspot.com/2011/06/retour-sur-la-marche-chretienne-dhier.html