vendredi 10 juin 2011

Hamel coupable

Caricature d'André-Philippe Côté aujourd'hui

D'habitude, lorsqu'il y a un crime, certains médias sont prompt à nous rappeler la présomption d'innocence. "DSK est coupable jusqu'à preuve du contraire, môôsieur". Avec l'ex-directeur du FMI, on a pris bien soin de nous le rappeler fréquemment. Est-ce pareil pour tout le monde? Dans le cas du sans-abris abattu par la police, le Soleil ne s'est pas embarassé de ces précautions. La victime est coupable.

Hors la caricature ci-haut, l'éditorial d'hier intitulé "Pour une police mieux armée" était aussi très clair. Élisabeth Fleury y va d'un réquisitoire pour une meilleure formation de la police. Comme si la formation pouvait remplacer le simple bon sens (genre, ne pas faire feu trois fois sur la rue Sainte-Catherine en plein jour?).

Mme Fleury ajoute dans son torchon que "ce qui rend l'événement exceptionnel, c'est qu'il y ait pas une, mais deux victimes. Dont une innocente."

Mario Hamel est donc coupable. Ce père de quatre enfants est coupable d'être pauvre. Il est coupable d'être en détresse psychologique. Coupable de ne pas prendre ses médicaments. Coupable d'avoir fait un burnout et d'avoir prolongé sa dépression.

On ne se soucie pas de la présomption d'innocence puisqu'Hamel ne compte pas. Ce n'est pas vraiment quelqu'un d'humain après tout: Il ne consomme ni ne travaille. La présomption, c'est pour les gens qui comptent. Même que, si on veut être précis, plus tu as de fric, plus tu compte. La radio poubelle ne cesse pas de le rappeler: Les BS sont des parasites.

Tenez vous le pour dit. Pour la police assassine et contre les pauvres, le Soleil a choisit son camp.

5 commentaires:

BlackBloc a dit…

La police est parfaite. La police ne fait jamais d'erreur.

Sérieusement, si les apologistes de la police ne s'indignent même pas lorsqu'un passant complètement non-impliqué dans l'altercation se fait tuer par une balle perdue, ou sont les chances pour Hamel, Villaneuva, Barnabé ou toutes les autres victimes d'avoir une quelconque sympathie?

membre pcc-corpiq a dit…

A oui j'oubliais, être 4 avec des gilets parballes réduit à 0% les probabilités de se faire tuer ou blessé par un couteau tenu par un robineux ivrogne en crise!!!!!

Non mais ne serait-ce que 1% de chances d'être blessé, ils font bien de ne pas le courir et de tirer, Steven Seagel fait des démos avec un couteaux en plastique, mais ce mauvais acteur devenu policier en vrai opterait surement lui aussi pour tirer au lieu de courir 1% de chance de blessure... franchement

Anonyme a dit…

Hey, on a compris que t'étais un abruti redneck. Plus besoin de troller la place, ça devient lourd. <3

spartatux a dit…

Désarmé quelqu'un qui vous attaque avec un couteau c'est une technique de base en autodéfense.

Anonyme a dit…

Pour certains, ce meurtre semble justifié du fait que Mario Hamel avait des problèmes de santé mentale et était dans la rue...

D'ailleurs les policiers ont tiré pour tuer, pas pour neutraliser, sinon comment expliquer que 10 balles aient été tirées, et qu'un passant à vélo en ait reçu une à la tête. Manifestement, un policier visait la tête de Mario Hamel et a manqué son coup...