lundi 24 décembre 2007

Racisme & xénophobie : les médias jettent de l'huile sur le feu

Les militantEs ont souvent l'impression que les médias alimentent continuellement un climat malsain de racisme et de xénophobie. C'était particulièrement flagrant cette année avec tous le battage autour des «accommodements raisonnable». Une analyse quantitative vient de leur donner raison!

Selon la boite Influence communication, qui a analysé 2 millions de nouvelles provenant des médias traditionnels en 2007, «83 % de toute la couverture médiatique accordée à l'une ou l'autre des nombreuses communautés ethniques du Québec a été réalisée en marge de sujets controversés ou dans le cadre de situations conflictuelles».

Et le chroniqueur média du Devoir, Paul Cauchon, de commenter : «Autrement dit, dans l'immense majorité des cas, lorsque les médias ont parlé des communautés ethniques, c'était toujours en référence à des conflits, à des tensions, à des problèmes. C'est quand même quelque chose.»

Effectivement, c'est quelque chose. Concrètement, les médias ont passé l'année à jeter de l'huile sur le feu.

==> Source : Chronique de Paul Cauchon dans Le Devoir.

9 commentaires:

BlackBloc a dit…

Pour moi le summum de cette tendance c'est lorsque J.E. a fait un dossier sur la 'taxe kosher'.

"Madame, savez-vous que 60 à 70% des aliments dans votre panier sont kosher?"

"Euh, et c'est mauvais?"

Le gars répond que non mais crime, si un show qui est supposé 'protéger le consommateur' se met à faire un dossier sur la bouffe kosher, la réaction non-informée de la majorité des gens c'est comme la madame dans le show, c'est de se dire que ca doit être mauvais, sinon J.E. prendrait pas la peine de faire un dossier là-dessus, non?

Nicolas a dit…

Oh boy... Ils ont vraiment fait ça?

(je sais pas, je pogne juste Télé-Québec (pour Ramdam! et ciné-cadeau ces jours-ci), je fais partie de cette petite minorité qui est encore "abonné" aux ondes hertziennes)

BlackBloc a dit…

Oui, ils l'ont fait. C'etait ridicule. Au depart ca avait l'air d'etre plus ou moins tolerable, ils allaient interviewer les dirigeants des organismes de certification. Puis ca prend une tournure "Les compagnies nous disent que ca n'augmente pas le prix des aliments. *Mais ils ne voulaient pas nous devoiler leurs livres pour nous montrer les couts totaux de la certification.* (da da daaaaaam!)"

Ah et puis bien sur a la fin du reportage:
"De plus, une nouvelle certification est en montee fulgurante au Quebec: la certification hallal (stock images de *musulmans* au Quebec, film d'horreur! OOOUUUUH les mechants musulmans s'en viennent!)"

Pour moi ya des membres de Stormfront dans l'equipe de recherchistes de J.E.

BlackBloc a dit…

Moi toute l'info que j'ai eu c'est que le prix de la certification, distribuee sur toute la production, ca revient a une fraction de cent par vente. Pour moi c'est clair, si une pratique a un cout marginal (genre, meme pas ressenti du tout) pour la plupart des gens mais apporte une grande utilitee a un petit groupe, meme si en soit la pratique est basee sur un mysticisme sans fondement, eh bien kosse ca peut foutre? Du meme point de vue j'suis pour l'idee de la certification "Sans OGM" meme si moi personellement je vois pas de raisons scientifiques au niveau de ma sante de me tenir loin des OGMs (mais j'ai bcp d'objections au niveau des droits de proprietes intellectuelles sur le vivant, par exemple, et comment les OGMs fonctionnent dans un contexte marchand capitaliste).

François a dit…

Un de mes potes à fait une entrevue avec Ti-Cass le conseiller municipal d'Hérouxville il n'y a pas plus d'une semaine.

Croyez le ou non, mais des médias à travers le monde continue à l'appeler. Il reçoit en moyenne 7 à 8 téléphones par jour par des médias intéressés à connaitre son avis éclairé sur la lapidation et la bouffe halal.

Je pense que c'est assez clair que la rigueur médiatique doit être remise en question.

Nicolas a dit…

Moi ce qui me fait capoter c'est que ça fait des années (comme dans vraiment longtemps) qu'une bonne partie de la bouffe en épicerie est Kasher. Ça n'avait jamais posé de problèmes et là, bang! Il y a même des gens qui capotent qu'ils ne veulent pas se faire imposer la religion des autres et patati et patata. Je veux dire, ça change rien pantoute. On s'en tape que ce soit Kasher ou pas. M'enfin. D'autres sont surpris que des entreprises "plient". Comme s'il était surprenant que des capitalistes fassent tout ce qu'ils peuvent pour ne pas échapper de segments de marché!!!

Le pire dans tout ça c'est que le fait que ces certifications se répandent est un signe d'intégration. Oui, oui. Ça veut dire que des sections assez significatives de gens pour qui s'est important n'achètent plus leur bouffe que dans des épiceries ethniques. On devrait être content, non?

Des fois je me dis qu'on est loin en criss du "vivre et laisser vivre". M'enfin...

Ah puis, oui, les médias sont loin de l'objectivité et de la pureté... C'est évident. À consommer avec prudence, j'imagine.

BlackBloc a dit…

Ben la bouffe kosher ça toujours été une des théories du complot de la droite populiste/raciste. C'est pour ça j'ai utilisé le terme 'taxe' kosher, qui est un concept anti-sémitique de droite laissant supposé que les organismes juifs imposent aux gens de payer plus cher leur bouffe (et évidemment on laisse plâner l'idée que les profits vont dans les poches de la Juiverie Internationale et du Sionisme). Les plus fêlés, ceux qui embarquent dans le Christian Identity par exemple, mélangent le 'blood libel' médiéval à tout cela (l'accusation sans fondement que les juifs sacrifie des enfants chrétiens et ajoutent leur sang dans leur nourriture et que ça fait parti du rite kosher). Et bien entendu si tu bouffes kosher, ça fait de toi un sataniste, et donc de forcer les chrétiens de manger kosher c'est tout un plan des juifs pour un empoisonnement spirituel de l'Occident chrétien.

Nicolas a dit…

Ouain, mais rendu là je ne peux plus rien faire, c'est pathologique... Remarque, ça a du bon, comme disent les amerloques c'est self-defeating... ;-)

Anonyme a dit…

Pour votre info concernant la "taxe casher" l'Article de wikipedia est trèes bien
http://en.wikipedia.org/wiki/Kosher_tax
le cout:
"The actual cost to the consumer is generally minuscule;[1][5] in 1975 the cost per item for obtaining kosher certification was estimated by The New York Times as being 6.5 millionths (0.0000065) of a cent per item for a typical product"