mardi 1 novembre 2011

Vandalisme au camp: La radio poubelle impliquée

Divers actes de vandalisme ont eu lieu ce matin sur le jardin Saint-Roch.

Ce matin, une tente laissée sans surveillance pendant 5 minutes a passé à deux doigts de passer au feu. Quelqu'un aurait tenté d'allumer la tente d'un campeur à l'aide d'un tison enflammé.

Des cordes pour retenir des toiles auraient aussi été coupées et des murs de plastique arrachés.
Comme par hasard un peu plus tôt à CHOI radio X lors de l'émission Maurais live, les animateurs dénonçaient la présence de feux de foyer sur le jardin Saint-Roch, où se trouvent les indignéEs. Pendant une bonne demi-heure, ceux-ci ont laissé entendre qu'un feu pourrait se produire.

Les deux animateurs se plaignent aussi qu'ils pourraient (ça n'est pas encore le cas) avoir accès à l'électricité et que des cabanes en bois ont été érigées. Ils ont appelé les militantEs du parc des "parasites" et des "BS" en les ridiculisant à de nombreuses reprises. Ils ont aussi demandé à la police d'aller "faire le ménage".

Mettant en pratique le dicton qui dit que "si t'a pas d'argument tu peux en inventer", aussi appelé le sophisme de l'homme de paille, les droitistes pleurnichards déplorent le fait qu'une partie de la population "ne peuvent plus avoir accès au parc" à cause des nombreuses tentes.

Ces radios diffusent un discours haineux sans être inquiété d'aucune façon. Ces paroles ont pourtant des effets bien concrets, alors que des auditeurs mettent en application ce qui est prôné par les animateurs. Il aurait pu y avoir des victimes. Il est grand temps de dire assez c'est assez et de fermer ces radios qui empoisonnent des ondes qui appartiennent à l'espace public. Crions notre indignation et notre refus de la propagande et de la violence générée par ces radios de droite!

Extraits

Demande pour faire un feu


IndignéE = BS


Des parasites


Nettoyer le terrain


Grognement intellectuel disloqué

Pour télécharger l'émission au complet, c'est par ici.

6 commentaires:

El Pollo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
membre pcc-corpiq a dit…

En effet, il doit bien y avoir un réglement de la ville qui interdit de faire des feux dans un parc public, encore deux poid deux mesures avec les gauchistes puisqu'ils n'ont pas encore eu de ticket...

Anonyme a dit…

En voilà un qui ne semble pas avoir compris la définition de sophisme

iMic (Michaël Lessard) a dit…

Les idées de gauche, c'est aussi être conscient.es que les personnes itinérantes se font interdire de camper ou de rester dans le parc et reçoivent des amendes. Ces amendes s'accumulent avec l'objectif évident de pouvoir alors emprisonner la personne itinérante et donc la retirer de la vue; ce qui cause des problèmes aux intervenant.es dans le milieu qui ne peuvent plus faire de suivi directement.

Donc, oui, il y a deux poids, deux mesures, c'est clairement toujours ça dans notre société. La police fait un calcul politique-social quand elle choisit d'arrêter un tel pour flanâge, mais pas une autre qui a l'air plus «clean». La police écrase parfois dans l'oeuf certaines manifestations, mais resteront loins pour d'autres.

J'ai été une fois à RadioX parler des problèmes à Vancouver pour les Jeux olympiques. Pour les animateurs X, déplacer de force des personnes itinérantes pour faire plus beau lors des JO, c'est OK et normal. Par contre, évidemment, si la police kidnappait un animateur X et l'abandonnait sur une route en banlieue, l'animateur tout à coup appellerait ça une violation grave de ses droits humains.

Ici, les politicien.nes conçoivent que c'est une action citoyenne de protestation, donc ils/elles préfèrent ne pas réprimer pour éviter d'avoir l'air de violer les libertés civiles.

C'est certain que le campement est dans une zone grise au regard des règlements municipaux et que c'est une situation fort probablement contraire à un des milliers de règlements considérant que dormir sur un banc de parc ou y être à une certaine heure sont des gestes interdits.

À lire aussi Duhaine et entendre RadioX, on voit que la droite devient de plus en plus insultante et méprisante, ce qui ne peut que provoquer des conflits violents éventuels. Sauf que le véritable perdant est prévisible: certaines personnes de droite vont démontrer leur véritable visage haineux et élitiste, défendant uniquement les libertés de certains. Certes, quelques personnes frustrées vont adhérer, mais la majorité au Québec va appuyer davantage les victimes de leur propagande.

Anonyme a dit…

Écoutez-les jubiler en lisant le texte d'une loi à la con. Ça les fait jouir les lois, eux-autre...

Faut avoir un moignon à la place de la tête!

Alex

François a dit…

Pour commencer sachez que Je suis complètement en accord avec l'idée du texte et je supporte totalement les indignés (quoique le nom... common les espagnols ont des taux de chomage de l'ordre de 20 à 30% (vraiment pas certains du chiffre exact) eux ils sont indignés...).

Mais y'a pas une certaine contradiction à prôner d'un côté la liberté d'expression et de manifester et de l'autre : « Il est grand temps de dire assez c'est assez et de fermer ces radios qui empoisonnent des ondes qui appartiennent à l'espace public.»

Il me semble que c'est pas très honnête. Et croyez moi je hais du plus profond de mon coeur les ta..ar..ak de radio poubelle de Québec...

Mais sinon prenez pas la peine de me répondre des bêtises si vous trouvez que je suis démagogique et que je comprends pas le débat, je ne désire pas engager un combat avec vous simplement vous rendre conscient de vos incohérences.

Car je crois qu'il est très important d'être cohérent dans ce genre de lutte et dans le type de société où l'on vit présentement. Si le message n'est pas présenté clairement et sans contradiction il sera démoli, trafiqué, travesti et perverti sans vergogne par les médias et autre gourous de la communication.

Merci et bonne continuation!