vendredi 25 mars 2011

[video] Sit-in étudiant au Complexe G



Une trentaine d'étudiant-e-s, l'immense majorité provenant du comité de mobilisation et de l'exécutif de l'Association générale des étudiantes et des étudiants du collège François-Xavier-Garneau, on fait un sit-in en début d'après-midi dans le hall du Complexe G. S'inscrivant dans la mouvance étudiante qui veut dès maintenant organiser des actions de perturbation pour protester contre les mesures antisociales du gouvernement [à commencer par la hausse des frais de scolarité], l'asso de Garneau est très impliquée dans la Coalition régionale opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. D'ailleurs, une poignée de militant-e-s de cette Coalition --dont l'auteur de ces lignes-- étaient là en appui. La lutte contre le budget tarde à lever dans la région mais cette action, et d'autres similaires menées par les groupes populaires, montre que c'est dans la lutte que se forge un mouvement social et qu'on a pas besoin d'être des masses --même si ce serait bien l'fun-- pour déranger dès maintenant. Au moment d'écrire ces lignes le sit-in se poursuivait.

Le diaporama photo


Le reportage audio


3657-1-sitinaucomplexeg.mp3

38 commentaires:

membre pcc-corpiq a dit…

Franchement, j'ai hâte de voir d'autres vidéos du genre pour bien me bidonner....

Quelle bande de jeunes insignifiants et ridicules.....

Si tu veux être admis en génie, médecine, pharmacie, actuariat,,, étudie, va pas perdre ton temps à chanter des chansons à réponse...

Encore des sciences humaines pas de maths....

Dolan a dit…

tabarnak j'ai rarement vu quelqu'un aussi innocent que toi, est-ce possible d'écrire un commentaire aussi cave??

P.s: il y avait un étudiant en médecine dans ma gang. de mon côté, je suis au cégep en histoire, et faire des manifs m'empêche pas d'aller loin dans vie, reste dans ton criss de confort moderne de marde et fait nous pas chier.

Nicolas a dit…

Le plus drôle c'est que je connais au moins un étudiant de médecine et une étudiante en science pure dans le lot. Mais bon, quand on a des préjugés...

Dan a dit…

Caliss c'est ridicule dire des affaire comme tes osti de niaiseries à deux cents! Sciences humaines pas de math? c'est quoi ce préjugé? Saches que les Sciences Humaines, avec ou sans maths, sont probablement les étudiants les plus informer parmi les étudiants québécois, et je n'en suis pas un, sache-le. C'est complètement aberrant de voir que des étudiants comme toi font reculer notre cause! On travail pour forger l'identité de notre génération, pi des enfants de riche comme toi ose dire qu'on fait ça pour rien? Alors oui, j'ose te traiter d'enfant de riche sans même te connaître, car vraisemblablement, tu comprend pas qu'on est déjà tous appauvri et que nous sommes pourtant le futur de la province?

membre pcc-corpiq a dit…

@Dan

Franchement, t'est pas appauvri, si tu paye plus ton instruction, elle vaut plus, ils vont avoir de meilleurs salaire à offrir, vont attirer de meilleurs profs, avoir du meilleur équipement, etc...

De plus cela va en inciter plusieurs à se brancher sur de quoi de sérieux au lieu de faire trois bacs en histoire-socio-anthropo....


Aussi les gens comme toi vont vouloir avoir leur A ou au pire leur B du premier coup au lieu de reprendre les cours trois fois pour avoir une cote qui a de l'allure franchement....

spartatux a dit…

"Le Québec est la province qui subventionne le plus son secteur supposément privé lui versant annuellement 6 G$ en subventions contre 3 G$ pour l’Ontario, dit le Fraser Institute."
http://tinyurl.com/4rps9gf

-Léo-Paul Lauzon (Professeur de comptabilité)

membre pcc-corpiq a dit…

@spartatux

1- tout à fait vrai
2- Cela n'a aucun rapport avec les frais de scolarité
3- J'imagine que ces une compensation qui permet de garder nos entreprises en affaires avec les loies syndicales, et la paperasse... Il va falloir couper cela mais aussi slaquer de la paparesse et du syndicalisme

Anonyme a dit…

Si les sciences humaines peuvent au moins aider à ce qu'il y ait moins de commentaires insignifiants comme celui de ce cher membre pcc-corpiq, ce sera déjà ça de gagné.
Je suis en faveur de la hausse des frais de scolarités, mais je suis contre les cons qui n'ont pas encore appris à se taire quand ils ne savent pas réfléchir.

Alexandra a dit…

Je suis étudiante en génie civil et je suis pour l'augmentation des frais de scolarité. Je m'explique. Le besoin rapide d'ingénieur civil sur le marché du travail, nous a fait perdre une bonne partie des professeurs compétents du département car les salaires sont beaucoup plus alléchants dans le privé que le métier de chercheur-professeur. Si la hausse des frais de scolarité peut attirer des professeurs compétants et parler convenablement français et bien je suis prête à payer plus pour la qualité de ma formation. De plus, une bonne majorité d'entre nous (étudiant à l'université) gagnerons plus que le reste de la population, ce qui nous donne une bonne chance de rembourser nos dettes si on se sert un peu plus la ceinture (boire moins de bière et prendre les transports en communs). Personnellement je préfère avoir moins d'argent que d'avoir un enseignement désuet et des professeurs incompétents.

David Gendron a dit…

"Si tu veux être admis en génie, médecine, pharmacie, actuariat,,, étudie, va pas perdre ton temps à chanter des chansons à réponse..."

Hé, sale con! TOUT LE MONDE NE VEUT PAS NÉCESSAIREMENT ALLER en génie, médecine, pharmacie ou actuariat, tabarnac.


"Aussi les gens comme toi vont vouloir avoir leur A ou au pire leur B du premier coup au lieu de reprendre les cours trois fois pour avoir une cote qui a de l'allure franchement...."

Mais de quoi parles-tu? Penses-tu vraiment que les boss regardent ça quand ils engagent? Bien au contraire, ils regardent qui tu connais, et il y a plus de chances que tu soies obéissant si tu es un con!

ET EN QUOI ÇA A RAPPORT AVEC CE DÉBAT?

P.S.: J'ai un DEC en sciences et un bacc en maths.

Olivier a dit…

Décompte rapide, 1 étudiants admis à la polytechnique, 4 étudiants en science nature, un étudiant en médecine de Laval, plusieurs étudiants inscrits au baccalauréat international.

Vois-tu, ce que tu ne comprend pas, c'est que les gens qui sortent le font généralement par soutient et non pas par nécessité. Malheureusement, certaine personne voit dans les militants un fléau, car c'est bien connu, les individus qui lutte pour le mieux-être commun sont généralement les pires trou de cul...

Futur Comptable Agréé a dit…

@David gendron

Bien il y a des domaines, comme pour ceux qui veulent devenir comptables agréés ou fiscalistes ou les note sont très importante, une moyenne de B te bloque la porte au CA et pour être sur de trouver un cabinet vaut mieux être plus proche du A- que du B+

Futur Comptable Agréé a dit…

Ha oui,

Ya pas juste en génie, en comptabilité et en fiscalité cela va faire du bien que les frais soient aussés qu'ils puissent monter le salaire des profs, c'est vraiment tof pour eux d'en trouver, même chose pour les chargés de cours, le privé est trop payant.

Nicolas a dit…

La qualité de l'éducation et la valeur du diplôme n'ont rien à voir avec les frais de scolarité. Et, d'ailleurs, ça ne concerne que partiellement les étudiants. Je suis un père de classe moyenne. D'ici dix ans, mes filles vont être en âge d'aller à l'université et elles n'auront pas droit à l'aide financière. C'est qui qui va payer 30 000$ pour deux bacs vous croyez? Vos arguments sont de la merde et me donnent envie de vomir. Je paie des impôts s'tie et les étudiants vont en payer aussi. L'école devrait être gratuite et les jeunes qui partent dans la vie devraient s'endeter pour autre chose que leurs études. C'est un investissements collectif bordel.

Francois a dit…

Il y en a dans le lot qui font rapidement l'équation "Hausses de frais = Meilleurs salaires pour les profs". Ça n'a rien à voir. Il n'a d'ailleurs jamais été question d'augmenter le salaire des profs avec les hausses de frais.

La question qui est en jeu, c'est celle de régler le soi-disant sous-financement.

Regardez la Reform Education Act en Angleterre implanté en 2004. On a plus que triplé les frais de scolarité. Ça n'a aucunement réglé les problèmes de financement des université. Le problème reste entier.

Utiliser les étudiants pour compenser le retrait du financement étatique ça fonctionne pas. Par contre, ça crée un paquet d'effet pervers.

C'est la gratuité qu'il faut. La façon progressiste de financer l'éducation, c'est via l'impôt.

spartatux a dit…

Si on diminuait de moitié les subventions aux entreprises + les subventions aux écoles privé on pourrait couper les frais de scolarité de moitié(au minimum).

Audrey B. Buist a dit…

Yaaaah ! Votre article est franchement meilleur que celui publié par les médias Québecoriens.

Merci!


P.S. Des préjugés de faux-gauchistes. On s'en passerait.

Futur Comptable Agréé a dit…

@Nicholas

Entièrement d'accord avec votre frustration du moment, vous payez des impôts et voulez des services, mais le problème c'est que depuis trop longtemps les gouvernements nous ont doré la pillule et nous donnant des services au dessus de nos moyens...

Et de plus l'illusion de la gratuité entraîne du gaspillage de ressources parce que les gens font moins attention à leur choix et font moins d'efforts pour avoir des A ou B du premier coup...

Donc vous devriez au lieu du statut quo exiger que vos impôts baissent dans la même mesure ou vous allez devoir payer les études de vos filles...

Nicolas a dit…

Pour un futur comptable, je trouve que tu ne sais pas compter. Nous avions tout à fait les moyens de nous payer les services que nous nous étions donné. Depuis l'an 2000, le gouvernement s'est volontairement privé de 6 milliard $ par année à cause des baisses d'impots. L'argent accumulé durant les 8 années de surplus budgétaire virtuel aurait pu servir à réduire le service de la dette et assurer la gratuité de certains services où la part des usagers est insignifiantes mais régressive (garderie, frais de scolarité, par exemple). Là, si on avait pas stupidement baissé les impôts, on aurait même pas de déficit. Sur ma paie, les baisses d'impôts sont insignifiantes et je me fais rattraper par l'inflation et les tarifs. Dans ce contexte, je préfère payer des impôts à la petite semaine en fonction de mes moyens que de payer des tarifs pour ci et des tarifs pour ça et que ce ne soit pas juste pour tout le monde.

Par ailleurs, je ne crois pas aux vertus des tarifications. Si j'ai le choix face à des biens de consommation courantes entre prix et qualité, de mettre plus ou moins d'argent dans tel ou tel poste, je n'ai pas le choix avec les services publics. Dans les faits, le gouvernement veut juste me faire payer deux fois. Tant qu'à ça, je préfère payer ma juste part une seule fois.

Futur Comptable Agréé a dit…

@Nicholas

Faites vous en pas je sais compter, mais bon si vous êtes dans la tranche de revenus qui paient peu ou pratiquement pas d'impôt je peux très bien comprendre que vous préférez faires payer vos services par ceux qui ont des revenus plus élevés que vous via l'impôt progressif...

Moi dans deux ans, je ne veux pas payer pour les autres, juste ce que je consommme, c'est à dire ma juste part, il était vraiment que le gouvernement baisse les impôts et permettent et encouragle les gens à travailler plus.. La liberté de travailler comme on veut cela veut aussi dire la liberté de conserver notre salaire pour nous....

J'ai vraiment hâte qu'ils mettent la flat tax aussi comme en Alberta...

Dan a dit…

Mais vous ne comprenez vraiment pas!? vous êtes des étudiants et vous êtes d'accord pour payer plus pour une éducation qui va rester la même? Vos arguments sont basés sur quelques cas isolés : la plupart des étudiants universitaire trouvent déjà qu'ils paient leurs études cher, et se force à obtenir de bonnes notes déjà du premier coup, essayer pas de nous faire croire le contraire, vous vous perdez dans une argumentation diffuse et sans fondement.Ensuite, il existe plein d'autres poches dans lesquelles il serait facile de venir puiser l'argent de l'éducation autre que celle des étudiants. Exemple? Les recteurs d'universités sont multi-millionnaires. Arrêtez d'essayer de vous convaincre qu'ils ont raison de venir m'empêcher de payer mon loyer pi ma bouffe, je ne vous croirai pas. Et n'essayer surtout pas de me dire que j'exagère, la plupart des étudiants sont très juste dans leur budgets actuels, à un point tel que la somme augmentée par le gouvernement aura sans doute chez plusieurs cas l'effet sus-mentionné.

Bakouchaïev a dit…

Il y a de l'argent dans notre société, c'est juste qu'on ne veut pas aller le chercher. On préfère les baisses d'impôts et ne pas imposer les banques et les entreprises. Mieux vaut faire payer les pauvres que les riches. Les gens provenant d'un milieu aisé pourront s'en sortir, le reste pourra sècher.

En passant, ce ne sont pas les étudiantEs en sciences humaines qui coûtent cher, mais ceux et celles qui vont en médecine.

Peut-être qu'il y aurait moins d'imbéciles comme pcc-corpiq dans notre société si on valorisait plus les sciences humaines. On aurait pt une société plus humaine et moins malade également.

Mais réfléchir c'est mauvais pour l'ordre établi, alors ça n'arrivera pas. Vite, donnez moi des chiffres, une calculatrice et un compas!

Nicolas a dit…

Ne payer que pour ce que l'on consomme... Hum. Bonne idée! J'annonce donc que je ne veux plus payer pour la police, l'armée, les prisons, les tribunaux, les élections... Pour commencer.

Bakouchaïev a dit…

J'appui les propos de Nicolas. On pourrait ajouter à la liste les écoles privées, les sommets comme le G20 qui coûtent un bras et une jambe et toutes les subventions aux grosses entreprises.

Ne pas payer pour les prochaines élections serait vraiment bien, au prix que ça coûte.

Ah oui et l'ostie de Colisée de Québec!

Anonyme a dit…

"les gouvernements nous ont doré la pillule et nous donnant des services au dessus de nos moyens..."

Ils ne nous les ont pas donné, on les leur a arraché à force de lutte!
Ce qui est vraiment au dessus de nos moyens ce sont des entreprises qui ne payent même pas 15% Impots et qui en même temps nous réduisent à l'esclavage salarié ...tout en nous faisant croire qu'ils nous "donnent" des emplois. LA PROPRIÉTÉ C'EST LE VOL, LE TRAVAIL SALARIÉ C'EST DE L'ESCLAVAGE.
Tiens, ça me rappelle une phrase débile qu'un bonhomme m'a dite un jour : On peut ben parler contre les patrons, mais sans eux-autre on aurait pas de travail.
Le genre de "logique" que doit défendre monsieur Membre du corps qui pique, ou monsieur Futur con-cave agrès...

Alex

Francois a dit…

Payer juste pour ce que l'on utilise? Bonne idée!

En passant, se faire enlever la vésicule billiaire c'est 30,000$.

Dans un système entièrement privé, ça serait encore plus.

logique a dit…

@François, Pour cela, il y a les assurances, rares sont ceux qui ont 30 000$ à sortir dememe...

Et puis pour les autres qui pensent que la propriété privée est du vol, mais contre qui, la collectivité, c'est du n'importe quoi, ta maison serait à la collectivité... ??? Mais c'est qui la collectivité, les gens au top de la piramide qui décident du bien commun, genre Kim Jong Ill....

Futur Comptable Agréé a dit…

@Nicholas

Bien la tu parle des fonctions essentielles de l'état qui sont la justice et la sécurité, tous profitent de la police, c'est le minimum... (quoique si on pouvait se faire des villas entre gens aisés avec des murs et laisser les quartiers paumés en nom mans land... je ne pense pas que tu serais d'accord)

Pour les élections, je suis entièrement d'accord que cela devrait s'autofinancer par un tarif, comme cela ceux qui ne sont pas foutu d'avoir 15$ dans leur compte pour voter (300millions/20millions d'électeurs) n'auraient pas d'influence sur la gouverne de notre société et cela serait une excellente chose puisque leur seul intérêt est de siphonner ceux qui travaillent pour eux-mêmes....

Anonyme a dit…

La propriété, c'est pas ta maison ou tes bobettes. On parle des moyen de production, qui appartiennent souvent à des gens qui n'y travaillent même pas. On parle par exemple d'une terre sur laquelle des gens travaillent, produisent une valeur et s'en font voler la plus grande partie. On leur en laisse juste assez pour qu'il survivent et puissent revenir y travailler le lendemain. Évidemment c'est la première fois que tu entends parler de ce genre de concept. On va faire ton éducation j'ai l'impression...

Alex

Anonyme a dit…

"Tous profitent de la police"
On a vu ça avec 1200 arrestations à Toronto. Des manifs tout à fait pacifiques (une couple de vitrines pètées ; on est loin des émeutes d'Égypte là !) et pendant ce temps, les VRAIS CRIMINELS sont protégés par cette même police pendant qu'ils règlent le sort des peuples entre eux (PDG d'entreprises et politiciens qui leur obéissent).

Alex

Futur Comptable Agréé a dit…

@Anonyme

Alex, serait tu Alex Ranger par exemple...????

Bon bien ton histoire de terre, je ne sais pas si tu a un exemple canadien ou nord américain en tête...

Mais bon si la terre a été vendue, que les propriétaires sont en partie les fondateurs d'une entreprise qui a acheté de l'équipement... et aussi ne pas oulier

Bcp de gauchiste ne comprennnet pas ce qu'est une grande entreprise, ils pensent que les profits s'envolent sur une ile déserte ou un gros monsieur bois des margaritas avec un harem de jeunes femmes et des gardes du corps (genre monarchie Saoudienne...) Mais bon les propriétaires des entreprises cotées publiques c'est tout le monde puisque les actions sont habituellement dans les mains des fonds de retraite genre Teacher, la caisse de dépot ou bien des fonds communs de placement que tu a dans tes reers , célis ou placement quelquonques...

A+

membre pcc-corpiq a dit…

@ Alex

En tout cas moi j'en ait vraiment profiter de voir les vidéos de matraquage de barbus sur Utube, c'est aussi pourquoi je suis devenu accros à votre site, mettez plus de vidéos de manif SVP...

Nicolas a dit…

Les functions essentielles de l'Etat et la question des assurances, on touche au cœur du débat libertarien / libertaire. Pour nous qui sommes anarchistes, il n'y a pas de fonction essentielle de l'Etat, il n'y a que des fonctions sociales essentielles accaparées par l'Etat. La santé, l'éducation, la voirie, ça c'est essentiel et ça mérite d'être socialisé! Ceci dit, pas besoin d'être anarchiste pour en convenir. L'éducation et la santé servent et profitent à tout le monde (patrons compris!) et c'est bien pour cela qu'il s'agit de services publics. Quant à la question de l'assurance. Vivre en société comporte des risques. C'est pour cela que certains risques ont été socialisé. Le système de santé, à la base, c'est de l'assurance. C'est juste que pour assurer l'egalité et réduire les coûts, c'est public. Maintenant, si on veut vraiment contrôler les dépenses, reste à s'attaquer à l'épineuse question des médicaments. Si on était intelligent, les cies pharmaceutiques subirait le même sort que les cies d'Hydro-électricité et seraient socialisées.

Futur Comptable Agréé a dit…

@Nicholas

La santé publique ce n'est pas de l'assurance, c'est de la fausse gratuité...

Une assurance, tu paye en fonction de ton risque, pas de ton revenu...

Notre système crée le double hasard moral de ne pas inciter les gens à contrôler leur risque et de se dire qu'ils n'ont pas besoin de travailler trop fort, que leur couverture est payé par l'autre qui gagne plus de 100 000$ et qui n'a pas un bon comptable pour réduire ses impôts à payer...

Anonyme a dit…

Je suis propriétaire,

pour une réforme des syndicats et du code du travail.

J'ai terminé mes études sans aucune dette (régime coop) et j'avais mis de l'argent de côté.

Dois-je exiger que tout le monde fassent de la sorte? Non, car les gens sont différents et n'ont pas la même chance.

Je trouve aberrant qu'on ne charge pas un fumeur (moi-même) pour se faire soigner mais qu'on fasse payer les jeunes pour aller à l'université.

Je considère aberrant d'endetter un jeune qui va payer pour ma pension (impôts et RRQ) et mes soins de santé... Il n'y a rien de plus noble que de s'éduquer.

Anonyme a dit…

"En tout cas moi j'en ait vraiment profiter de voir les vidéos de matraquage de barbus sur Utube",

Moi mon petit plaisir c'est de lire des commentaires débiles et bourrés de fautes comme TOUS les tiens. Contempler la médiocrité des conformistes comme toi ça devrait me décourager mais au lieu de ça j'en retire du plaisir, c'est comme ça.

Alex

Anonyme a dit…

D'ailleurs, si tu as eu tant de plaisir à voir les chiens taper sur les manifestants, j'imagine que tu as aussi eu du plaisir à voir les vidéos qui montraient des flics infiltrés déguisés en black bloc et qui étaient démasqués ?
Belle job n'est-ce pas?

Alex

Papule a dit…

Fuck that on n'en veut plus, plus de rien, parler de politique aujourd'hui c'est ridicule, toute chie, toute est dla marde. L'environnement, la société, le pouvoir, TOUTE et nous on essaye encore de sauver ceci et cela, de s'assurer un avenir, d'assurer un avenir a nos enfants et pourtant y'en a pas d'avenir. Tsé le mouvement estudiantin c'est une vrai farce, toute chie et on en est encore au point ou des jeunes pensent à faire une lutte pour sécuriser leur avenir. Fuck osti j'espert qu'il va y avoir des centaines de monde nowhere qui vont se calisser de la cause et qui vont juste toute démolire sur leur passage pendant vos manifs plate. Parce que être lucide à notre époque c'est déserter la politique et juste détruire sans aucune considération.

Ps: Quand je dit que toute chie, je ne suis pas entrain de dire que ca va toute crasher... peut-être que oui peut-être que non, mais une chose est sur l'environnement sociale et écologique dans lequel on vie ne sera pas plus accueillant dans 10-20 ou 30 ans si ça continue de mm... gratuité scolaire ou pas.

Rien est sur intensifions le combat c'est notre seul chance