samedi 21 juin 2008

[vidéo] Retour sur la manifestation du 1er mai 2008

Santiago, d'Actualité citoyenne, vient de sortir une vidéo qui fait un retour sur le premier mai.

Un film étrange ce court-métrage que je viens de réaliser, étrange comme la tactique des policiers ce jour-là… L’atmosphère de cette vidéo est lourde, chargée de l’inquiétude que nous avions au moment où l’escouade anti-émeute s’est pointée comme ça sans raison apparente…

Ponctué d’entrevues éclectiques sur le thème de l’anti-capitalisme en général et rythmé au son d’une fanfare talonnée par les flics, ce film vous entraîne dans le sillage de cette manifestation du 1er mai injustement réprimée…

Retour sur la manif du 1er mai
réalisation: Santiago Bertolino
entrevue: Nicolas Van Caloen


9 commentaires:

Flunk_your_school a dit…

!

wow c'est vraiment bon!

Anonyme a dit…

1min48 à 2min17: Priceless! On voit ici une personne qui témoigne de la vacuité idéologique des gens qui l'entourent.

Nicolas a dit…

Qu'est-ce que tu veux dire précisément?

Francois a dit…

Très chouette montage. Les beus se sont servis d'une manifestation pour s'entraîner au contrôle de foule et pour tester leurs joujous.

Joseph a dit…

Ça ressemblait pas mal à ça...bref ce fut assez glauque. C'est dommage que les entrevues ne volent pas très haut, mais bon c sûr qu'en une minute et sur le vif, c un peu dur d'élaborer.
Je pense que le commentaire du dude anonyme visait justement cette espèce de rhétorique marxiste diluée et non-actualisée qui règne malheureusement encore dans une bonne partie de la mouvance radicale militante, anars inclus.

Anonyme a dit…

L'anarcho-marxisme est en effet assez intéressant au plan idéologique. C'est un peu comme être à la fois progressiste et conservateur ;-)

Comme le disait l'annonce, le petit côté givré et le côté pur et dur semblent se compléter dans la vulgate anarcho-blablabla

Anonyme a dit…

@ anonyme et joseph :

Qu'auriez-vous répondu aux mêmes questions, à savoir : d'où proviennent les classes sociales? En quoi les travailleurs et les travailleuses sont-ils/elles exploité-e-s?

ciao,
Nestor

Blais a dit…

"L'anarcho-marxisme est en effet assez intéressant au plan idéologique. C'est un peu comme être à la fois progressiste et conservateur ;-)"

N'importe quoi... Les marxiste libertaires acceptent l'analyse économique de Marx en y rejetant l'autoritarisme... J'vois pas ou est la grande contradiction la dedans.

J'te conseillerais de lire Anton Pannekoek (quoi qu'il ne se dise pas lui-même anarchiste, ses idées sonttres proche du marxisme libertaire)

Joseph a dit…

iich...ya quand même une sacrée différence entre utiliser une analyse marxienne dans une optique libertaire et la doctrine du "marxisme libertaire" (d'ailleurs n'a-t-elle jamais existé en-dehors de l'imagination de Daniel Guérin?)Tu parle de Pannkoek, il ne s'est jamais considéré comme libertaire, c'était un communiste de conseil. Le marxisme, si "libertarisé" soit-il, n'est pas anarchiste. Même l'anarcho-communisme, peut-être l'un des courants anars les plus marxisant, ne peut se réduire à "Marx, mais sans le Parti et l'État". Pour ce qui est du marxisme aujourd'hui, ça fait longtemps que des dudes comme Marcuse et Bookchin, eux-mêmes initialement marxistes, ont compris les limites de cette théorie dans le capitalisme avancé.

Bref, OK pour certains éléments de l'analyse marxienne, mais l'étiquette marxiste aux vidanges, ça presse !