lundi 23 juin 2008

Enfin terminé...

Du 15 au 22 juin, il y a eu une des pires horreurs que le 400e pouvait nous apporter: le 49e congrès eucharistique. Pour tout vous dire, le 400e est déjà une plaie en soi, mais cette réunion des catholiques d'à travers le monde en était de loin la pire manifestation.

Tout au long de cette activité, 11 200 congressistes (bon, plus ou moins) se sont pavanéEs dans les rues de la vieille capitale. C'est là une quantité phénoménale de rubans oranges (ils/elles le portaient touTEs autour du cou) superposée à une concentration extraordinaire de têtes grises dans les rues. Où se cachent touTEs ces freaks le reste de l'année?

Bon nombre de congressistes provenaient de contrées éloignées, ce qui a permi à Ouellet de dire idiotement qu'il s'agissait là de l'activité la plus internationale du 400e. Comme quoi le ridicule ne tue pas, ou bien qu'il tue beaucoup trop lentement.

Faits à souligner: les cathos ont du cash quand ça leur dit. Vous êtes certainement au courant que certaines paroisses (pour ne pas dire toutes les paroisses) demandent sans cesse de l'argent via le courrier sous forme de levées de fonds. Elles bénificient aussi d'énormément de crédits fiscaux (c'est peut-être de là que provient le terme "paradis fiscal") et elles ont accès à de généreuses subventions plus souvent qu'à leur tour. Ce sont d'ailleurs les soeurs grises qui avaient perdu 80 millions de dollars dans l'affaire du marché central à Montréal, non?

Venons-en au crunchy. Cette semaine de congrès tenait d'un véritable film d'horreur. Une procession dans les rues de Québec attirant plus ou moins 10 000 personnes (c'est un décompte de 1200 dans le trou quand on y pense) a eu lieu, sans compter le refus clair de la part de Ouellet de s'excuser pour les exactions commises par sa gang sur les Autochtones au Canada ainsi que le fait que le sexisme et l'homophobie officielle de l'église n'aient même pas été traités. Non mais, dans quel monde vivent ces dizaine de milliers d'abrutiEs?

Plus d'une semaine donc de fête d'une histoire d'esclavagisme mondial, de racisme (les Noirs et les Autochtones n'avaient pas d'âme, ça passait mieux), de sexisme et d'homophobie exacerbés (au moins, selon les religieuSEs, les sodomites peuvent se faire soigner). Ces aspects, ajoutés à la croyance idiote d'un être supérieur qui justifierait toute la hiérarchie de leur gang, resteront des boulets pour eux/elles tant et aussi longtemps que leur institution existera.

Les religions n'ont plus lieu d'être, dieu est mort!

5 commentaires:

Blais a dit…

"superposée à une concentration extraordinaire de têtes grises"

Uh... Est-ce qu'il y a un sens que je ne comprend pas ou têtes grises est utilisé de facon péjorative? Parce que si c'est le deuxieme cas, je ne crois pas qu'il y ait place pour l'agisme dans un blog anarchiste...

Pour ce qui est des milliers d'abruti-e-s, est-ce que les dizaines de milliers de gens étaient tous des représents religieux, ou y avait-il de simple croyant? Dans le 2eme cas, je ne crois pas que l'on puisse traiter tou-te-s les croyant-e-s d'abruti-e-s...

Enfin, j'suis bien d'accord avec le thread, mais 2 phrases m'accrochaient...

Farruco a dit…

"superposée à une concentration extraordinaire de têtes grises"
-représente le fait que l'église continue de s'imposer surtout via les personnes plus âgées, même si des jeunes se sont pointées au congrès. il suffisait de voir les arrêts de bus autour du congrès, la procession et les images de la grand messe de dimanche pour le constater. de plus, j'aime bien croire que la religion en général se fait vieille et qu'il lui reste moins de temps d'existance que de temps passé ici. si t'y vois de l'âgisme, pas moi.

"milliers d'abrutiEs"
-comme "abrutir" comporte le fait d'accabler, d'écraser (larousse 1998), je considère qu'une personne qui voue sa vie au "culte religieux" est abrutie. les 11 200 congressistes présentEs n'étaient pas, en mon sens, que de simples croyantEs. les 80% de QuébécoisEs qui disent encore croire ne sont pas touTEs abrutiEs, loin de là. mais ce ne sont pas ces 80% qui se sont pointés là.

j'ai une haine profonde et fondée de tout culte religieux. je me plaît à déranger le plus de croyantEs (surtout cathos) possibles les mettant face à la dure réalité: ils/elles croient qu'un fils (jésus) de cocu (joseph) est venu au monde d'une femme toujours vierge (marie) et qu'il est ressucité (pâques) miraculeusement. il faut en avoir pris du bon en ostie!

tant qu'à croire, croyez donc en vous-même et en l'Humain. au pire, allez voir du côté du flying spaghetti monster church!

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec le thread, étant moi-même antithéiste... Je ne l'avais juste pas vu de la manière que tu l'exprimais et voyais le terme de manière péjorative... Si ce n'est pas le cas, tant mieux, mais j'aimais mieux amener le point que de rester avec un doute la dessus...

Pour ce qui est de ce qui est d'abruti, j'ai presque toujours vu ce terme être utilisé d'une manière à dénigrer quelqu-un-e et rarement dans le sens : qu'ils-elles se sont fait abrutir. Le fait que j'étais déja sur le mode parano suite au premier cas qui m'avait frappé l'oeil m'a probablement empeché de voir ce que tu voulais dire par la...

Janie a dit…

«L'athéisme n'est pas une thérapie, mais une santé mentale recouvrée» Traité d'athéologie, Michel Onfray.

Anonyme a dit…

Michel Onfray se dit "capitaliste-libertaire". Il a sûrement autre chose à dire de plus intéressant, notamment sur l'athéïme, mais je pense qu'il est utile de le signaler...
Alex