samedi 22 août 2009

Moi, moi-même, mon portefeuille

Ce slogan devrait être celui des jeunes adéquistes, à la lumière de leurs récentes propositions. Celles-ci sont dignes de personnes n'ayant jamais vécu en situation de pauvreté et qui sont nées avec une cuillère en argent dans la bouche. Plusieurs de leurs mesures causeraient énormément de torts aux personnes démunies: hausse des tarifs d'électricité et des frais de scolarité, entre autre.

Il est clair que ces jeunes au cœur de pierre n'y pensent jamais. Je suis même prête à parier qu'ils s'en crissent comme de l'an 40. Leur proposition d'abolir les cégeps en par une année au primaire et au secondaire est complètement ridicule. Comment une année au primaire peut équivaloir à une année de formation collégiale !?

L'abolition de la loi anti-scab serait désastreuse pour les droits des travailleurs et des travailleuses. Mais ça aussi ils s'en sacrent. Ceux-ci montrent une fois de plus leur visage de parfaits petits soldats du capitalisme. Il s'en fichent de proposer des mesures carrément inhumaines: ce ne sont pas eux qui se font enculer par le système à longueur d'année...

8 commentaires:

Farruco a dit…

L'abolition des lois anti-scabs serait effectivement un énorme bond en arrière.

Toutefois, dans une optique strictement révolutionnaire, ca pourrait en venir à créer une ambiance propice à la guerre des classes.

Samuel L a dit…

C'est le genre de politiques qui peut certainement mettre les mouvements sociaux et ouvriers en feu (en terme de conflictualité). Je paris que si ces mesures n'étaient pas à l'agenda des grandes institutions internationales comme la Banque Mondiale, le Fond Monétaire International et l'Organisation mondiale du commerce, des gouvernements modérés ne se risqueraient pas avec de telles mesures, même si ça plait aux grandes multinationales (avantage comparatif).

Dude Wilson a dit…

Reste à voir si ce projet est représentatif de l'esprit d'une génération ou si c'est plutôt l'initiative d'une bande de jeunes inconscients, insousciants, gavés à la propagande de droite...

Si c'est la première option qui est juste, des âges noirs attendent le Québec...

Mouton Marron a dit…

Vous en faites pas, ils ne sont pas nombreux dans leur secte.

anartis a dit…

mon nom , mon prestige, mon argent, mon entreprise, mon condo, ma volvo, mes echapatoire fiscaux!

anarchopragmatisme a dit…

D'accord avec ce billet sauf pour la loi anti-scabs. Cette loi est désastreuse pour les bénéficiaires des services publics. Quant au privé, c'est moins pire (et à la limite, je comprends mieux) mais on pourrait très bien s'entendre sur ce genre de truc dans les négos.

"Toutefois, dans une optique strictement révolutionnaire, ca pourrait en venir à créer une ambiance propice à la guerre des classes."

Voilà!

Jean-Pierre a dit…

Quel rapport entre la loi anti scab et les bénéficiaires des services publics ?

anarchopragmatisme a dit…

Lorsqu'une grève affecte les services publics, elle affecte encore plus les bénéficiaires en raison de la loi anti-scabs, parce qu'il s'agit d'un monopole d'État.