dimanche 9 août 2009

Coup de gueule contre les jeunes du PLQ


Ça y'est. La "politique" est repartie. Comme à chaque année, le Congrès des jeunes du PLQ lance les festivités avant même l'ouverture officielle du parlement. C'est le début des vraies débats d'idées comme on dit. On parle ici évidemment de ces idées que tout le monde devrait acceptées, celles que les journalistes des mass médias nous rapportent avec tant d'objectivité qu'elles semblent être la dernière découverte scientifique de l'année et qu'il ne s'agit plus de "convaincre les pauvres qui ne savent tellement pas de quoi ils parlent quand ils s'y opposent". Encore cette année, on a eu droit à la fameuse explication du comment les hausses de tarifs vont sauver le monde, de comment les finances publiques sont à sec et qu'ils faut, pour protéger les futures générations, renflouer les coffres.

Fait inusité par contre: l'éducation et les garderies ne devraient pas être touchés...jusqu'à la fin du mandat du gouvernement libéral pour les garderies et de 2012 quant à l'éducation, date jusqu'à laquelle les frais augmentent déjà. Bref, que de changement finalement! La Commission des jeunes du Parti Libéral du Québec veut donc encore une fois en finir avec l'universalité, et tout ça pour les pauvres. Que de générosité!

La lutte s'annoncera encore chaude cette année pour les mouvements sociaux s'ils veulent renverser les discours démagogiques des jeunes libéraux. Combien savent c'est quoi la pauvreté? Combien savent c'est quoi avoir des dettes à n'en plus finir et un salaire trop maigre pour pouvoir les rembourser? Plus d'emploi? Des problèmes de santé mentale? ...

Ironiquement, un psychologue expliquait très bien sur les ondes de Radio-Canada radio la semaine dernière les effets psychologiques, sociaux et matériels de la pauvreté. Vous savez dans quel contexte? La perte des finances personnelles des présumés victimes de Earl Jones!!! Qu'on se le dise, la vraie pauvreté existe au Québec. Perdre 100 000$ c'est peut-être beaucoup. Mais 20$ de plus d'augmentation hydro-électrique par mois quand on gagne 10$/ heure, c'est plus de deux heures de travail... Tout est question de perspective.

2 commentaires:

AntiPollution a dit…

Les jeunes Libéraux ne seront pas écoutés. De toutes façon c'est Charest et son conseiller Richard Vigneault qui mène.

François a dit…

Moi ça me rassure que les jeunes aient de grands idéaux. Tsé on aurait pu croire: plus de justice, d'équité, un mode de consommation responsable...

Heureusement, les jeunes libéraux nous ramènent les pieds sur terre en suggérant des postes de péage sur les autoroutes. Parle moi de vraies solutions qui vont améliorer le monde dans lequel on vit.