mercredi 15 octobre 2008

Élections 2008 : Match nul à Québec

Si on regarde froidement le résultat des élections à Québec, on peut parler d'un match nul. Deux des quatre circonscriptions de la ville tombent au Bloc, les deux autres demeurent conservatrices.

Dans Québec, circonscription recouvrant le centre-ville, Christiane Gagnon (BQ) obtient un sixième mandat d'affilée. Le contraire eut été fort surprenant. Dans Louis-Hébert, circonscription recouvrant les ex-banlieues de Sainte-Foy et Sillery ainsi que le campus de l'Université Laval, le bloquiste Pascal-Pierre Paillé fait mordre la poussière au conservateur Luc Harvey (le député sortant). Cette circonscription plutôt cossue, qui est peinturée rouge depuis qu'elle existe au provincial, a changé 4 fois de mains en 4 élections fédérales. Dans Beauport-Limoilou, la conservatrice garde son siège, idem dans Charlesbourg Haute-Saint-Charles.

Si on sort de la ville de Québec en tant que telle, les banlieues semi-rurales de la rive-nord sont restées respectivement conservatrice (Josée Verner) et populiste (André Arthur). Sur la rive-sud de Québec, ça reste conservateur mur-à-mur.

En terme de suffrage (selon les résultats partiels de Radio-Canada à 1h du matin), le Bloc fait 35% dans la ville Québec, contre 33% pour les conservateurs, 18% pour les libéraux et 12% pour les néo-démocrates. Bref, malgré les appels au vote stratégique et les sondages, la gangrène populiste est toujours là. La ville n'est certes pas en phase terminale mais il y a lieu de continuer de s'inquiéter.

Si les élections sont un baromètre politique, ce que ça nous dit c'est qu'au moins un tiers des électeurs se retrouvent dans un parti de droite populiste. Comme ça se confirme d'élection en élection, il faudra peut-être que la gauche pense à changer de stratégie. Ce que ça nous prend c'est une stratégie à long terme visant à éradiquer le problème une fois pour toute. Seul un renouveau des luttes sociales et une contre-offensive politique pour proposer une nouvelle alternative radicale au statu quo pourra nous sortir du bourbier. Mais pour cela, il faut être prêt à «agir au lieu d'élire», et ce, à longueur d'année. Y'a du pain sur la planche...

6 commentaires:

jeffqc a dit…

biiiip mauvais réponse..

Si la gauche devient plus radical elle ne fera que s'embourber encore plus et ouvrira toute grande la porte à la droite pour une majorité aux prochaines élections.. la gauche dois se centralisé un peut plus et être un peut plus libéral économiquement et moins étatiste

De plus que je crois que la gauche surtout l'ineffable gilles duccepe a été assez radical et extrême dans ses attaques répété contre les conservateurs et la demonisation à outrance de Harper.(souvent c'etait n'importe quoi et très agressif ) jamais la gauche n'aura été aussi violent et populiste avec sa démagogie à outrance et sa façon de rependre des faussetés ou d'exagérer des faits.

Malgré ce vent de panique de nos gauchistes Stephen la sataniste mangeur de bébé Harper est quasiment majoritaire!
Sieg heil haper ...tant qu'à faire dans le ridicule et l'exagération. :s car savez vous qu'il est la réincarnation de hitler mélanger avec musolini et veut établir un état fasciste à travers le canada levé un armé pour répandre la race canAryenne :p (je me surpasse dans les jeux de mots cette nuit )à travers le monde afin d'établir un nouvelle ordre mondial bla bla bla..
je sais que c'est du délire mais à entendre certaines personnes qui avaient peur d'un gouvernement conservateur nous aurions crue quasiment à un nouveau reich canadien avec une Wehrmacht remplie de f-18 qui tombent tout seul des hélicoptères qui ont de la misère à s'envoler et des sous-marins tout croche qui brulent tout seul..:p

je sais que j'utilise des termes non politiquement correct mais c'est pour essayer d'imager le ridicule de la situation et la réaction de certain voteur réactionnaire de la gauche (car oui c'est la gauche qui est entrain de devenir réac au mouvement de la droite: s'ennuyer du passer et vouloir revenir au valeurs de la gauche ou empêcher les révolution de la droite ou la progression de la droite idéologique assez absurde comme situation c'est-ce pas)est-ce ce que ça sera moi qui pourra vous appeler les réac dans quelques années?

sans rancune :p

Evy a dit…

34 518 personnes inscrites sur la liste électorale ne sont pas allé voter dans mon comté. Ça fait 65 538 personnes - plus de 78% de la population inscrite- qui n'ont pas voter conservateur dans mon compté. Si jamais ces non-appuis se traduisent éventuellement en non-coopération avec les politiques conservatrices, il y a de l'espoir... Et c'est là que la gauche radicale a un rôle à jouer, évidemment!

Anonyme a dit…

JeffKKK, tu ne sais pas ce que c'est "réactionnaire". Et il n'y a pas de "révolution de droite", ce ne sont que des réformes qui visent à nous faire perdre des libertés durement conquises en vertue de croyances religieuses merdiques. ÇA c'est réactionnaire.

Une révolution de droite c'est le faschisme. Nous savons que les conservateurs ne sont pas des faschistes (encore qu'ils en ont certains traits).

Mais nous savons aussi que si les peuples laissaient les gouvernements (capitalistes ou communistes) diriger à leur guise sans opposer un minimum de résistance, un "faschisme" s'installerait très vite. Ce qui prouve que le pouvoir est mauvais et que les peuples devraient gérer eux mêmes leurs affaires, construire eux mêmes leurs destins.

Et je m'en voudrais de terminer ce message sans te rappeller que t'es un cave.

Alex

Anonyme a dit…

Définition de wikipedia:

"Une réaction désigne la politique prônant et mettant en œuvre un retour à une situation passée réelle ou fictive, révoquant une série de changements sociaux, moraux, économique et politiques. Un partisan de la réaction est nommé « réactionnaire ». Le terme s'oppose à révolutionnaire, à progressiste, ces derniers emploient le mot de façon raccourcie, « réac », pour désigner péjorativement toute personne identifiée comme réactionnaire qui s'oppose aux idéaux progressistes. Réactionnaire s'oppose encore dans une moindre mesure en raison du flou sémantique à conservateur."

Ceci étant dit, je crois qu'il est important de garder un minimum de respect dans vos réponses, même si on est pas d'accord.

J-P

Anonyme a dit…

Quand la stupidité et l'ignorance s'alient à l'arrogance, je vois pas en vertu de quoi je devrais être respectueux. Avec JeffKKK on a affaire à ce que Gauvreau appellait de la "raclure de poubelle mini-hitlérienne".

Alex

jeffqc a dit…

bein oui anonyme... :s
jeffkkk...est pas mal bonne celle la..