dimanche 7 août 2011

Parti Indépendantiste: repaire de l'extrême-droite

Le Parti Indépendantiste fait beaucoup jaser ces derniers jours. Son chef, Éric Tremblay, souhaite aujourd'hui laisser sa place au député démissionaire Jean-Martin Aussant.

Aussi, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, a émit récemment l'opinion suivante: "imaginez l'espoir extraordinaire que susciterait l'apparition, sur la scène politique québécoise, d'une coalition progressiste et souverainiste..." en parlant d'une alliance de tous les partis souverainistes, dont le Parti indépendantiste.

Ceux-ci sont séduits par l'approche de l'indépendance clé en main, sans référendum. Notez qu'on a relégué aux oubliettes depuis longtemps la raison de la faire, cette indépendance, pour se concentrer sur l'objectif fantasmé que "ça va toutte régler les problêmes".

Pourtant le parti ne fait même pas l'effort de se cacher. Il est peuplé d'authentiques réactionnaires racistes.

Sur l'immigration
C'est en vertu de ce concept que les tribunaux accordent des accommodements religieux aux fondamentalistes islamistes, sikhs et juifs hassidiques. Ces derniers, au nom de la liberté religieuse, profitent du multiculturalisme canadien pour mieux refuser l'intégration à notre Nation et nous imposer leurs signes, symboles, coutumes, valeurs et idéologies contraires à nos valeurs occidentales fondamentales issues de la civilisation hellénico-chrétienne (...). En récompense, ces fondamentalistes obtiennent la citoyenneté canadienne. Pour obtenir cette dernière, un immigrant résidant au Québec n'a pas besoin de parler français et peut continuer à vivre chez nous comme il le faisait dans son pays d'origine.
(Abolir le multiculturalisme: une nécessité vitale)
Pire, combiné à l'immigration massive à forte proportion non-occidentale et au bilinguisme officiel canadien, le multiculturalisme menace la conservation même de notre Nation occidentale de langue française vieille de 403 ans.
(Abolir le multiculturalisme: une nécessité vitale)
(Bientôt nous ne serons plus qu')... une ethnie parmi tant d'autres dans une métropole post-nationale balkanisée où les différentes communautés ethno-religieuses auront dépasser le stade des tensions sociales avec accrochages sporadiques pour passer à celui de l'affrontement direct perpétuel comme le vivent présentement les citoyens de plusieurs villes européennes.
(Abolir le multiculturalisme: une nécessité vitale)
(...) expulsion des immigrants réfractaires à l'assimilation républicaine.
(Abolir le multiculturalisme: une nécessité vitale)
Un "nous" pas trop inclusif
même le Chinois, le Pakistanais, le Sikh, le Jamaïcan, pour ne nommer que ceux-là, qui vivent dans leurs ghettos ethnoculturels sans même parler français. Ceux-là qui deviendront de loyaux citoyens canadians et qui en guise de remerciement voteront contre NOUS comme ils l’ont toujours fait.
(Conscience-Nationale)

Sur la collaboration Québec-Canada
80 à 90% des cellules sont d’origine étrangère; tous nos organes et tissus étant infestés par des myriades de virus et de bactéries dont beaucoup sont essentiels à notre survie, notamment au niveau de notre tube digestif.
(Conscience Nationale)

Sur l'après-indépendance
Le fait d’obliger le Canada anglais à ¨retourner jouer dans sa cour¨, nous permettra de faire disparaître de multiples laideurs de notre société. Les vols, les tromperies et le mépris des descendants de nos conquérants deviendront des choses du passé tout comme les petites combines de nos fédéralistes et les frustrations de nos patriotes. Les lâches – que nos sondeurs appellent des indécis – perdront la place centrale qu’ils occupent dans notre culture politique. Les journalistes de nos grands quotidiens ne seront plus sélectionnés en fonction de leur mesquinerie et nos milliardaires ne les paieront plus pour dénigrer les Québécois et leur faire croire qu’ils n’en valent pas la peine. Et plus personne ne se montrera inquiet des succès internationaux, trop encourageants, de gens comme Céline Dion, Jacques Villeneuve ou Guy Laliberté.
(Conscience Nationale)

En résumé : les Québécois sont des blancs, chrétiens, francophones. Les autres ne le sont pas... et sont une menace pour la survie de notre peuple et des belles valeurs occidentales. On les expulse si ça ne fait pas leur affaire. Car pour reprendre la conclusion de E. Tremblay : "le fait pour un immigrant de parler français ne suffit pas à en faire un Québécois."

Puisque les journalistes ne se font pas prier pour traiter erronément Québec Solidaire d'"ultra-gauche", on attend encore que quelqu'un fasse remarquer que le Parti Indépendantiste est, lui, un véritable parti d'ultra-droite...

À lire: Le néonazisme : une version « trash » du racisme ordinaire

23 commentaires:

Anonyme a dit…

La comparaison à la fin peut porter à confusion le lectorat, car selon moi il est faux que Québec-Solidaire soit d'ultra-gauche ou des extrémistes de gauche, même si le parti est affilié à des mouvances plus radicale que le programme du parti. Donc, si le traitement médiatique de dire que QS est d'ultra-gauche est faux, la comparaison ne risque-t-elle pas aussi de dire le contraire de ce qu'elle souhaite dire, soit que le Parti indépendantiste n'est pas d'ultra-droite ? parce que les médias feraient erreurs comme avec QS qui n'est pas d'ultra-gauche.

M'essemble que si les tribunaux permettent certaines pratiques religieuses c'est parce qu'elles ne sont pas une menace pour la laïcité ou contre les "valeurs occidentales" ? et aux faits, que sont-elles ces valeurs occidentales ?

Ça c'est pissant :

Sur la collaboration Québec-Canada

80 à 90% des cellules sont d’origine étrangère; tous nos organes et tissus étant infestés par des myriades de virus et de bactéries dont beaucoup sont essentiels à notre survie, notamment au niveau de notre tube digestif.
(Conscience Nationale)

Francois a dit…

J'ai modifié la chute. C'est vrai que ça prêtait à confusion.

J'ai le gout de lancer un concours "trouvez les pires citations du PI". En écumant leur site web il doit y avoir des tas de perles cachées.

L'engagé a dit…

La conclusion est aussi erronée que l'épithète de «réactionnaire fasciste».

Les problèmes que le PI soulève ne sont pas dans «l'essence» des immigrants ou des demandeurs d'accommodement que dans la structure politique et culturelle qui circonscrit cet accueil.

Le Québec est minoritaire et assujetti au Canada, lequel a une politique culturelle et d'immigration passablement puissante, ce qui lui permet d'augmenter son propre poids au Québec.

La «fermeture» aux autres que vous lisez dans les paragraphes du PI soumis ici à l'examen n'est pas à l'autre en tant qu'altérité en soi, mais bien en tant qu'agent malgré lui d'une nation qui domine politiquement (et donc culturellement et économiquement) la nation québécoise.

La constitution canadienne, les lois canadiennes empêchent le Québec de procéder à l'intégration des immigrants ou du moins, il ne le fait pas à armes égales avec le Canada.

Si on est pour la diversité, il me semble que l'épanouissement (et non la survie, laquelle est une «louisianisation») de 2% d'une des populations de l'Amérique du Nord qui offre un modèle économique, politique et culturel différent de l'impérialisme anglo-saxon ça va de soi.

Et les mesures collectives pour parvenir à cet épanouissement ne devrait pas rebuter des gens de gauche, surtout quand ces mesures visent à corriger une inégalité entre une minorité et une majorité.

L'engagé a dit…

(SIC) «ne devraient».

Et tant qu'à me corriger, j'aimerais répondre au passage suivant : « En résumé : les Québécois sont des blancs, chrétiens, francophones. Les autres ne le sont pas... et sont une menace pour la survie de notre peuple et des belles valeurs occidentales. »

La confusion vient du terme de nation, les Québécois cherchant à se constituer en nation civique pour lutter justement contre la nation «CanadiAn». Or, les Québécois ne sont pas une nation au sens intégral, il ne sont une nation qu'au sens culturel. Ce faisant, si le Cingalais ou Maori veulent s'intégrer à cette nation qui n'en est une qu'au sens culturel je le répète, ils doivent forcément y emprunter certaines valeurs, certains rites et certaines pratiques (comme la langue), teintant à leur tour la société d'accueil.

Toutefois, ils peuvent simplement embrasser l'identité de la nation intégrale, CanadiAn, et ne pas s'intégrer à la nation culturelle québécoise et rester en ce sens des «étrangers», même s'ils sont sur le même territoire.

En finir avec cette lutte inégale, voilà ce que propose le PI. Pour comprendre un peu mieux la distinction entre nation intégrale et la nation culturelle je vous propose cet article : http://www.vigile.net/Le-Quebec-vers-la-nation-integrale

Anonyme a dit…

J'aimerais bien que vous nous désigniez quelles sont les lois précises auxquelles vous semblez vous référez pour dire qu'il y a injustice envers le Québec.

Ceci dit, les "mesures collectives" quelles sont-elles pour vous ?

Et qu'entendez-vous par "assimilation républicaine" ?

Au-delà d'une opposition majorité/minorité, ne faudrait-il pas plutôt éviter les injustices ?

Puis, c'est parler à travers son chapeau et simpliste en torrieux de dire ça : "même le Chinois, le Pakistanais, le Sikh, le Jamaïcan, pour ne nommer que ceux-là, qui vivent dans leurs ghettos ethnoculturels sans même parler français. Ceux-là qui deviendront de loyaux citoyens canadians et qui en guise de remerciement voteront contre NOUS comme ils l’ont toujours fait."

Enfin, c'est qu'est-ce qu'un Québécois ?

Anonyme a dit…

@ l'engagé : Nation intégrale comme dans "nationalisme intégral" ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalisme_int%C3%A9gral

Ça pue la droite fascisante...

Mathieu

David Gendron a dit…

Excellent billet, sauf pour ceci:

"Le fait d’obliger le Canada anglais à ¨retourner jouer dans sa cour¨, nous permettra de faire disparaître de multiples laideurs de notre société. Les vols, les tromperies et le mépris des descendants de nos conquérants deviendront des choses du passé tout comme les petites combines de nos fédéralistes et les frustrations de nos patriotes. Les lâches – que nos sondeurs appellent des indécis – perdront la place centrale qu’ils occupent dans notre culture politique. Les journalistes de nos grands quotidiens ne seront plus sélectionnés en fonction de leur mesquinerie et nos milliardaires ne les paieront plus pour dénigrer les Québécois et leur faire croire qu’ils n’en valent pas la peine. Et plus personne ne se montrera inquiet des succès internationaux, trop encourageants, de gens comme Céline Dion, Jacques Villeneuve ou Guy Laliberté.
(Conscience Nationale)"

Je suis d'accord avec ce passage, même si personnellement, les succès des capitalistes bourgeois comme ces trois-là ne me font pas bander.

Ce passage n'aurait pas dû faire partie de ce billet, car il n'a rien à voir avec les autres passages profondément racistes.

Francois a dit…

Il démontre éloquemment la vision magique, naïve, angélique, fantasmée et débile de l'indépendance vue par un partisan. Une vision qui n'a rien à voir avec la réalité, mais plutôt avec le rêve, voire le délire mystique religieux.

On croirait lire les conséquences du retour de Jésus sur terre.

J'ai mis l'extrait parce que ça m'a fait éclater de rire.

David Gendron a dit…

Je ne vois pas en quoi cet extrait est si drôle quand il traduit la réalité (à part le fait qu'on s'en crisse des succès des capitalistes bourgeois québécois). Attention, je ne parle que de cet extrait, je vous suis sur le reste.

spartatux a dit…

l'indépendance du Québec n'est pas une solution miracle et elle sera complète seulement lorsque l'on se sera débarrassé du capitalisme. Les arguments anti multiculturalismes ne sont que des attaques contre la classe ouvrière pour la diviser.
Les écoles privé juives, catholiques et autre ne dépende pas du fédérale! C'est Québec qui les finances. Les écoles public anglophones c'est Québec qui les finances.

Mais les changements ne viendrons pas d'élections de partie indépendantistes capitalistes. Seul un gouvernement ouvrier peu opérer de tel changements.

Anonyme a dit…

@Mathieu

Quel joli raccourci intellectuel ! Le gars parle de nation intégrale et toi tu ramènes ça au nationalisme intégral sans te poser de questions et sans tenter de voir les différences. C'est ce type de raisonnement simpliste qui fait que notre lutte contre la droite donne peu de résultats. À force de crier au loup, on n'a plus peur du loup. À force de crier au fascisme, on banalise le fascisme.

Anonyme a dit…

"Notez qu'on a relégué aux oubliettes depuis longtemps la raison de la faire, cette indépendance"

nouvellement arrivé à Québec, j'aurais apprécié un lien expliquant cette raison de le faire, sans tomber dans l'affirmation de soi par l'exclusion d'autrui comme cela apparaît dans le programme du PI...

Nicolas a dit…

Les raisons intéressantes de la faire deviennent de plus en plus caduques. C'est peine perdue.

L'engagé a dit…

@ Mathieu

Non, Nation intégrale comme le définit l'historien Maurice Séguin, qui n'a absolument rien d'un facho.

La nation intégrale, c'est la nation ou le groupe majoritaire qui dispose des leviers du pouvoirs et des centres de décision dans un état et qui peut disposer de la puissance de cet état pour son propre sort.

Elle peut agir par elle-même économiquement, politiquement et culturellement, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Quand un chef d'État arrive au pouvoir, c'est implicite qu'il a pour mandat de protéger cette souveraineté de la nation intégrale.

Une nation qui n'a pas encore acquis ce statut peut lutter pour l'obtenir et il n'y a rien d'immoral à cette lutte, seuls les moyens sont peuvent être immoraux.

Dans le cas qui nous intéresse, on voit que le Québec est en déficit sur le plan culturel et politique en ce qui a trait à l'intégration des immigrants sur son territoire.

Ces dernier peuvent tout à fait embrasser le statut et l'identité de la nation intégrale canadiAn en se passant de l'identité québécoise, laquelle n'est qu'une nation culturelle ou sociologique et non la nation intégrale majoritaire de son propre état.

Est-ce plus clair?

Quand à celui qui pose la question «de l'injustice» au Québec, dans le cadre canadien, la nation canadiAn a 233 députés à son service, la nation québécoise n'en a que 75.

Pensez-vous que les 75 mènent les 233 autres?
Pensez-vous qu'une province dirige les 9 autres?
Au caucus du parti au pouvoir (même sous Trudeau et Mulroney) est-ce que les Québécois sont majoritaires?

Alors le Québec ne peut agir par lui-même. Il est remplacé et perd des occasions de grandir, de l'expérience, des habitudes de faire face lui-même au difficulté.

Collectivement, la nation canadiAn relève des défis et décide pour la nation québécoise.

Cette perte de l'agir collectif est forcément néfaste, voilà l'injustice.

Anonyme a dit…

Tu te fais ramasser Francois aka Francois G. Couillard...

Lien : http://ca.altermedia.info/general/lextreme-gauche-sen-prend-au-parti-independantiste_6883.html

Nicolas a dit…

J'appelle pas ça se faire ramasser, c'est juste le résultat d'une recherche internet botché. Faudrait dire à l'apprenti Sherlock Holmes qu'il ne devrait pas prendre pour du cash tout ce qu'il entend au club école de Radio X à Saguenay. Son papier est tellement bourré d'erreurs factuelles grossières que ça en est pathétique. Ah, pis juste l'endroit où c'est publié --un site notoirement affilié à l'extreme-droite identitaire-- est en soit une confirmation de ce que le billet de François avance. Quand on ne peut critiquer le message, on attaque le messager. Un grand classique...

Anonyme a dit…

nicolas, le problème est qu'il est périlleux pour la gauche radicale de critiquer la droite radicale... chacun à ses squelettes dans le placard, et malheureusement, Francois est un très mauvais porteur de ballon. En lancant la balle, il fallait qu'il s'attende à la recevoir en pleine face...

Nicolas a dit…

Quel squelette? Y'a rien de scandaleux, ni de particulièrement secret dans ce qui est «révélé» sur Altermedia. Outre le fait que la moitié de ce qui est écrit est juste factuellement faux, je veux dire...

François est un militant anarchiste. Ouh... Grosse nouvelle!

Francois a dit…

Je confirme ce que dit Nicolas. Je n´ai jamais cacher mon adhesion a l´anarchisme.

Mais je suis bien content d´avoir fait reagir les fachos du PI.

Francois a dit…

J´espere au moins que vous allez ecouter mes emissions pour trouver toutes les informations juteuses qu´on y trouve (dont mon numero de carte de credit). Elles sont reputees rendre moins con.

Janie a dit…

Un article que j'avais publié sur ce blogue, sur les liens entre le PI et l'extrême-droite: http://voixdefaits.blogspot.com/2008/12/les-couleurs-du-pi-blanc-bleuet-brun.html

Janie a dit…

Un autre article concernant le caractère fasciste du PI: http://voixdefaits.blogspot.com/2009/02/double-discours-au-parti.html

Anonyme a dit…

Francois, je pense pas que le PI ait du temps à perdre à te répondre. Tu passes juste pour un "arroseur arrosé". Au lieu de faire notre cause, tu la rends marginale et ridicule. Y'a des limites à traiter tout le monde de nazis et d'extreme-droite. Occupes toi de faire tes recherches sur l'urbanisme et autres trucs insignifiants qui ne nuira pas à personnes ensuite... a bon entendeur.