dimanche 11 avril 2010

[video] Manif d'une droite confuse

Fond musical: Arseniq33 - Tout doux mouton docile

Le 11 avril dernier, plusieurs milliers de personnes ont convergé vers Québec pour une grande manifestation contre le budget libéral. Officiellement non-partisane et citoyenne, la marche a été lourdement soutenue par certains médias de masse identifiés à la droite populiste (la station FM93, le Journal de Québec, TVA, etc.).

Résultat, une marche éminemment populaire mais intensément confuse politiquement (de l'extrême-droite à une certaine sociale-démocratie traditionnelle... voir plus à gauche encore). Cette marche témoigne autant de l'ampleur de la grogne anti-libérale que de l'incapacité d'une certaine gauche à rejoindre la grande masse du peuple dans la région de Québec. Il faut à ce chapitre louer l'effort, peut-être vain mais certainement louable, des gens du RÉPAC qui se sont pointés avec tracts et bannières pour parler aux gens et les inviter à la manifestation du Premier mai.



Le reportage audio: ReportageDroiteConfuse.mp3

Encercler le parlement

L'objectif de la manifestation, dont les organisateurs restent anonymes (il paraît qu'il y avait des gens d'affaires...), était d'encercler le Parlement, ce qui fut fait. Les gens étaient invités à amener des balais, pour faire le ménage. On en a vu en masse. Finalement, dans un geste que ne renieraient certainement pas les groupes communautaires, les gens ont jeté leur (dernière?) chemise au gouvernement.

Combien de monde?

Il est dur de dire combien il y avait de gens à la manif. À vue de nez, au moins 10 000, probablement 15 000 personnes. C'était très gros (surtout pour Québec). D'un média à l'autre les chiffres changent, ça va d'au moins 10 000 (Québec Hebdo) à des dizaines de milliers (Le Soleil). Ceci dit, LCN tombe dans le délire en parlant de «50 000 contribuables en colère».

Confusion politique

La motivation première des manifestant-e-s semble avoir été les hausses de taxe, tarifs et impôts divers du dernier budget. Un ton populiste, proche de ce qu'on a pu voir régulièrement ailleurs en Amérique du Nord, était omniprésent. L'État gaspille notre argent, avant de nous taxer davantage, il faut faire le ménage, etc. Les séries médiatiques, «Québec dans le rouge» (Quebecor) et autres «commission bouchard-parent» (FM93), qui ciblent les cas d'abus et de gaspillage alimentent ce ras-le-bol légitime. L'ennui, c'est que souvent toute dépense publique se trouve rejetée du revers de la main. Critiquer la bureaucratie, vouloir dégraisser et réduire la hiérarchie, mettre un holà aux subventions aux entreprises, d'accord. Par contre, appauvrir les employés de la base et couper dans les programmes sociaux, s'attaquer aux plus faibles, non merci.

Quand des élus aussi éloignés politiquement que Gérard Deltell (chef de l'ADQ, élu en banlieue de Québec) et Agnès Maltais (députée péquiste plutôt gauche caviar du centre-ville de Québec) se retrouvent dans la même marche, ça en dit long sur la confusion du message. «Même la gauche est ici aujourd'hui! Ça fait plaisir d'être dans la même «gang» pour une fois!», aurait lancé Agnès Maltais à l'animateur populiste Sylvain Bouchard du FM93 selon Le Soleil. Quand, en plus, l'un des porte-parole officiel déclare à la Presse canadienne que selon lui «les libéraux sacrifient les acquis sociaux du Québec» (il a parlé, positivement!, de la révolution tranquille dans son discours) et, au Soleil, qu'il envisage une journée de grève générale comme prochaine étape, on ne sait plus trop ce qu'il faut comprendre. Les gens sont en colère, certes, mais ça part dans tous les sens!

La gauche est où?

Le seul groupe de gauche visible durant la manifestation fut le RÉPAC (un regroupement de groupes d'éducation populaire). Installé sur le côté du trajet avec des bannières, les militant-e-s distribuaient des tracts appelant à la Manifestation du Premier mai. Les réactions à cette présence allaient vraiment dans toutes les directions, de la sympathie exubérante à la réprobation agressive. S'il y avait d'autres gauchistes, ils étaient dispersés dans la masse.

La triste réalité, c'est que la gauche au sens large, à part peut-être quelques syndicats du privé (et encore), ne rejoint pas «ces gens-là». Gauche sociale et droite populiste vivent dans des territoires sociaux, culturels et mêmes géographiques distincts. Le pire c'est que, tout bien considéré, une bonne partie de «la gauche» n'a rien à dire à «ces gens-là». Et c'est bien là le drame... Parce que, ne nous berçons pas d'illusions, c'est aussi (surtout!) ça le peuple (ou le prolétariat si vous préférez).

Dans les prochaines semaines il y aura une intense bataille des idées sur le sens à donner au budget et à notre colère. Il sera plus important que jamais de porter un discours clair et limpide, qui identifie à qui profite le crime, et qui pointe vers des solutions et des perspectives d'action. Bref, faut faire une analyse de classe et se lancer dans une vaste campagne d'information et de sensibilisation. Il faudrait quand même pas que ce soit juste le FM93 qui s'adresse au monde avec un discours «critique» !

Voir la galerie photo

28 commentaires:

Anonyme a dit…

Une simili article complètement merdique tant il est biaisé.

J'étais là et il y avait au moins 50 000 personnes. Le type qui a estimé. au pif, le nombre à 10000-15000 a dû trop sniffé d'Old Dutch...

Vous êtes juste jaloux à en baver d'la broue de ne pouvoir rassembler plus que 50 personnes à vos mini pow-wow.

Et quel ton condescendant envers le peuple, le vrai qui est finalement descendu dans la rue.

Anonyme a dit…

C'était quoi l'extrême-droite dans la manif?

Nicolas a dit…

C'est un simili article sur un simili média qui reçoit un simili commentaire fâché... La roue tourne! Bienvenu dans le merveilleux monde des manifs sous-évalué (à gauche on est habitué). Ceci dit, à part LCN, tous les autres médias sont d'accord: il n'y avait pas 50 000 personnes). Regarde les photos, regarde la vidéo, tu verra.

Anonyme a dit…

Il y avait plus de 50000 personnes! La rue était noire de monde et quand début arrivait à l'Assemblée Nationale, il y avait encore du monde qui partait des Plaines.

Le vent commence juste à changer de bord!

Et il n'y avait rien de confus dans cette manif contre ce Gouvernement d'ineptes et d'irresponsables.

Anonyme a dit…

50 000, c'est le chiffre fétichiste des X!

Anyway, il y avait beaucoup de monde. Le chiffre exact a assez peu d'importance, tant qu'à moi.

En passant, merci pour le reportage!

Nicolas a dit…

Y'avait énormément de monde. Mais 50 000 c'est du délire. Si tu regarde le vidéo tu te rends compte que la marche ne prend qu'une seule voie du boulevard et qu'elle n'est pas si dense que ça. En contraste, lors du Sommet des Amériques, où il y avait effectivement 50 000 personnes, ça bloquait carrément le boulevard Charest des deux bords de la rue. En fait, pas besoin de remonter jusqu'au Sommet, t'as juste à comparer avec les gros show l'été. Remarque, effectivement le nombre exacte a très peu d'importance rendu là.

Pour ce qui est de l'extrême-droite, écoutez le reportage audio. Il y a des interventions pas piquées des vers! Je pense notamment à la madame qui veut castrer les pédophiles et qui trippe sur le doc Mailloux, c'est assez hard-core merci. Autre affaire, la pancarte qui associe le PLQ à la faucille et au marteau c'est pas mal un cliché d'extrême-droite américaine (mais peut-être aussi que c'est juste quelqu'un pas rapport qui a pensé à ça dans son salon).

agitateur a dit…

Contestation réactionnaire.

Je ne sais pas quoi d'autre ajouter.

jean-pierre a dit…

la madame très indépendante est pour la castration à l'exacto !!!!!

Anonyme a dit…

Un peu d'honnêteté intellectuelle.

La bonne femme avec sa pancarte qui bandait sur Dumont et qui faisait tout pour se planter devant les caméras est juste une cinglée et elle était la seule de son espèce sur les dizaines de milliers de personnes qui défilait.

Puis, question de manipuler les débiles légers et de les sortir de leur HLM, le FRAPPU est pas mal fort là-dessus...

Quant à la manif du Sommet des Amériques, il y avait autant de policiers que manisfestants et ils venaient d,ailleurs plus qu'ici -- genre tourisme d'anars en quête d'un peu d'exotisme et d'émotions fortes.

Anonyme a dit…

Pff! Ta gueule esti d'cave!
C'est évident que ce monde là est totalement confu. Je suis persuadé que la plus part d'entre eux ne font même pas la différence entre la gauche et la droite. Ils se font manipuler par des médias de droite qui récupèrent leurs frustrations pour leur faire servir la cause des patrons. Ils veulent tous payer moins d'impots et leur solution c'est de couper dans les programmes sociaux desquels ils pourraient avoir besoin. C'est s'attaquer aux plus pauvres comme d'habitude. Mais personne, dans les meneurs de cette manif ne parle de faire payer les riches, ne serait-ce qu'en les forçant de payer leurs impots...
à
Alex

Anonyme a dit…

Faut pas chercher très longtemps pour comprendre pourquoi des mouvements comme le vôtre sont un "floop": déconnecté de la réalité et du monde, pataugeage dans les mêmes lieux communs depuis des lustres, insipidité chronique.

Une manif le 1er mai à Saint-Roch, ça vaudra la peine d'y aller juste pour voir la faune...

lutopium a dit…

Excellente analyse, bravo.

Francois a dit…

C'est clair que la madame a l'exacto du reportage ne représente pas vraiment l'ensemble de la manif. Elle, elle est consciente politiquement. Elle milite activement depuis longtemps pour la droite.

Par contre elle ressemble aux autres par rapport aux médias qu'elle consomme et aussi son aptitude à vomir des idées prédigérées à la semaine longue par les médias populistes.

Mais c'était clairement une freak. C'était a peu près la seule avec un affichage politique ostentatoire. En allant la voir jme suis dis "Ça va être un maudit bon freak show".

Les gens a qui j'ai parlé ne sont pas tous des tarés, c'est clair. Par contre, on constate un jugement sans nuance et un mimétisme absolu des propos des radios poubelles. J'ai aussi été surpris de voir qu'on sortait du stéréotype des jeunes hommes en colère. Beaucoup de familles, de têtes grises et probablement beaucoup... de syndiqués. Ou d'ex-syndiqués.

Mon feeling général: Un sentiment de malaise.

Serge Charbonneau a dit…

Manif d'une droite confuse?
ABSOLUMENT.
Oui, une droite confuse!

Et c'est une EXCELLENTE nouvelle.

Une droite confuse est une droite qui chancelle.
La droite est passée maître dans l'aiguillage de l'Opinion publique et hier, elle a aiguillé le monde dans la rue.

Le slogan: Le POUVOIR au PEUPLE.

Slogan de gauche s'il en est un et lancé par cette droite confuse.
EXCELLENT.

Que ce soit la droite, la gauche ou n'importe qui (tant que ce n'est pas des manipulateurs religieux [la pire des rapaces]) qui fait descendre les gens dans la rue et les pousse "un peu" à réfléchir, c'est EXCELLENT.

Il nous faut une population politisée.
Une marche entourée de gens qui discutent de politique, c'est un excellent début.

Les gens suivent bien souvent sans trop réfléchir, mais si on leur allume la mèche de la réflexion, en général, les gens ne sont pas si "caves".

Dans cet article on dit:
La gauche est où?
Je me crisse pas mal de savoir où est la gauche.
Ce qui m'importe, c'est une population qui est consciente.
Consciente des enjeux, des INJUSTICES, des inégalités, des absurdités et des magouilles contre elle [la population].

On s'en crisses-tu que ce soit la gauche ou la droite qui réveille. Ce n'est pas un concours de groupe, ce sont des enjeux de société.
Je trouve totalement puéril le discours de dénigrement de droite et de brassage de gauche.
Ce sont pour moi des absurdités qui font oublier les buts de vivre dans un monde plus humain, plus juste et plus équitable pour tous.

Les discours tenus avec l'assaisonnement de gauche comme l'on retrouve dans ce texte desservent le but à atteindre qui consiste à améliorer le monde.

C'est une mauvaise manie (puérile) de toujours se péter les bretelles de l'élite pensante de gauche.

Moi, je m'en crisse que ce soit FM93 qui s'adresse au monde dans un discours critique.
Ça me réjouit presque, parce que si FM93 est rendu qu'il se réveille (faut pas exagéré, mais disons "réagit" dans un assez bon sens: "Le Pouvoir au Citoyen"), c'est une HYPER EXCELLENTE nouvelle.

Le reportage audio sur le site est un reportage biaisé selon moi.
Le reporter sur le terrain a sélectionné les gens les plus "colorés" pour servir sa vision.
Par exemple, la fan de Mario Dumont et du "doc" Mailloux.
Cette femme était la seule avec une affiche "politique" de l'ADQ et elle contrastait de façon notable.

De plus, j'ai discuté avec plusieurs personnes et les gens n'étaient pas là pour supporter la station FM93 et Bouchard.
Ils étaient "confus", oui, mais que voulez-vous lorsque vous ouvrez les yeux, il est tout à fait "normal" d'être un peu perdu.


En tout cas, c'est une des manifs qui me donne le plus d'espoir depuis longtemps.
Je crois que peut-être 50% des manifestants en était à leur première manif.
C'est trrrrrès bien.

Sur le site de Radio Canada (radio d'aiguillage de l'opinion s'il en est un), il y a près de 400 commentaires en moins de 36 heures.
C'est une sorte de confirmation de l'Éveil citoyen.

Aujourd'hui toujours sur cette locomotive qui aiguille l'opinion publique, l'Émission radio Maisonneuve avait pour sujet : "Le pouvoir citoyen".

C'est bien, c'est trrrrrès bien.
Il faut continuer à favoriser la politisation et l'éveil citoyen.

Et vous savez quoi ? La politisation mène vers où ???



Serge Charbonneau
Québec

Nicolas a dit…

Juste une petite précision, nous avons un biais et nous l'assumons complètement.

Ici c'est le blogue du Collectif anarchiste La Nuit. Comme on le dit dans notre présentation, le blogue est né de nos débats suite à la montée de la droite populiste.

On essaie de maitriser l'écriture journalistique et les outils médiatiques mais on s'appelle pas «Voix de faits | Blogue neutre et objectif, on s'appelle «Voix de faits | blogue de combat».

C'est pas comme si on donnait pas le ton en partant.

Anonyme a dit…

Serge, tu dis te crisser de la gauche, mais ce que tu veux c'est que le "monde" se rende compte des injustices et veulent vivre dans un monde équitable.
Allume, mon ami, suffit pas d'être "politisé" pour adhérer à ces idéaux, Stephen Harper, il est politisé pis il transmet son message, mais cris! c'est quand même un maudit malade de droite!

Politiser des gens, c'est jamais neutre. Parce que y'en a pas beaucoup qui réfléchissent à ce qu'ils se font dire.

Cette manif-là, ça fait seulement montrer qu'une grosse gang de cave de Québec peut se faire manipuler par n'importe qui, n'importe quand, pour n'importe quoi.

Tabarnak, c'est quoi ces revendications-là? "On veut faire du ménage dans le gouvernement."

PIS APRÈS TU METS QUOI À PLACE ???

Des belles grosses porcheries qui couines, on en a déjà assez au Québec, pis tout ce que ça fait c'est polluer. Fait que renseignez-vous donc un peu pour savoir de quoi vous parlez

Francois a dit…

J'aimerais ajouter que si vous croyez que les médias de Quebecor, Power Corporation et même Rad-Can sont neutres, vous êtes dans le champ.

Anonyme a dit…

Vous l'avez faux sur toute la ligne.

Voir si les gens se font manipuler comme des innocents. Et si le 93.3 reflétait simplement et fidèlement la pensée des gens.

J'en reviens pas comme vous êtes déconnectés, dépassés, anachroniques et superficiels.

Les gens que vous étiquetez de droite n'ont rien contre les pauvres; ils en ont juste contre les parasites qui pullulent. J'irais même jusqu'à dire que, bien plus que vous, ce sont eux les vrais défenseurs des vrais démunis matériellement, intellectuellement ou physiquement. Ils en veulent plus pour eux et moins pour les parasites et les sangsues qui constituent votre base et principale clientèle.

Puis c'est drôle, vous publicisez au max vos actions, mais pas vos lucratifs projets comme la coopérative d'habitation juste à côté de l'Assemblée Nationale.

Nicolas a dit…

Si tu parles de la coopérative l'Escalier, ce que j'imagine, ça n'a rien à voir avec notre organisation. C'est porté par des groupes communautaires et un comité de locataires. Et ça n'a rien de lucratif (au contraire)!

Maintenant, faut pas tout mélanger. C'est pas parce que tu as fait le lien entre quelques anarchistes connus, moi par exemple, et des groupes communautaires que les projets des dits groupes sont des projets anarchistes. Il va y avoir quelque chose comme 200 personnes qui vont vivre dans cette coopérative là, c'est loin d'être tous des anars!

Par ailleurs, pour ce qui est de faire parler de soit, je vois mal ce que la coop aurait pu faire de plus que l'article qu'il y a eu dans Le Soleil de samedi dernier. C'est pas comme s'ils se cachaient là...

Anonyme a dit…

Je parle de la coop flambant neuve sur René-Lévesque, tout près de l'Assemblée Nationale.

Un "projet communautaire" qui a dû bénéficier d'une subvention faramineuse, mais qui s'est organisé en catimini entre p'tis-amis branchés, alors que 95% de la population, incluant les bourgeois, n'aurait même pas les moyens de se payer un trip locatif comme ça.

Anonyme a dit…

Organisé en catimini? Elle est bonne celle-là!

Ça fait comme... 5 ou 6 ans qu'il est question de cette coop régulièrement dans les médias (journaux, radio, télé, internet, alouette)

Faut vraiment prendre les gens pour des idiots pour dire des conneries pareilles!

Mais bon, peut-être qu'il n'en n'ont pas parlé au 93,3 ou au 98,1. Ça expliquerait ton ignorance crasse (mais ça ne l'excuse pas!).

Nicolas a dit…

Je connais bien le projet dont tu semble parler et c'est de la diffamation pure et simple ton affaire.

Le projet a été présenté à la population, dès 2004, en 'une' du journal de quartier (distribué de porte-à-porte à 7 000 copies). Des ce moment, il était possible de s'inscrire et un numéro de téléphone était donné dans le journal. Ensuite les étapes du projet ont été présentées dans le journal à 6 reprises dans le journal de quartier, toujours avec un numéro de téléphone pour s'inscrire. Le projet a reçu l'appui officiel d'une foule d'institutions allant du Conseil de quartier à l'Association des gens d'affaires en passant par les élus de tous les paliers et tous les organismes du milieu. *Toutes* les personnes qui se sont inscrites ont été passées en entrevue par un comité de sélection formé de locataires bénévoles. De plus, le projet a fait l'objet de nombreux articles dans la presse mainstream et même de reportages à la télé et à la radio. Il y a même eu une importante controverse avec la mairesse Boucher et Nathalie Normandeau et des dizaines d'articles et d'opinions publiés dans le Journal de Québec et Le Soleil (criss ça a même fini en caricature dans Le Soleil).

Ça a été fait au grand jour, tout ce qu'il y a de plus publiquement. Je suis désolé mais ce n'est pas de la faute de la coop si tu as la tête dans le cul et que tu te réveille maintenant.

Anonyme a dit…

Je maintiens ce que j'ai dit.

Ça va coûter combien -- disons un 3 1/2 -- dans cet immeuble très haut de gamme considérant son emplacement et il y en a combien de votre gang qui vont aller nicher là?

Partant de là, on pourra développer!

Nicolas a dit…

C'est pas assez grand pour tous nous loger, tu ne savais pas? Alors on a aussi décider d'envahir les autres coops en construction. ...et les HLM aussi. C'est ça les logements de fonction des anarchistes. Ça vaut pas une suite au Château Frontenac aux frais de la princesse mais ça se tof.

Non, mais, ce que tu peux être con.

Anonyme a dit…

J'attends la réponse à ma question, pourtant très simple: combien vous aller payer disons pour un 3 1/2 dans cet immeuble haut de gamme.

Faut pas prendre le monde pour des cabochons en essayant d'esquiver l'affaire en plantant le Château-Frontenac dans la discussion.

Parce que le monde pauvre, j'en connais autant que toi. Ma voisine a déménagé parce qu'elle n'arrivait pas à payer son loyer et ses médicaments contre le diabète. J'imagine que c'est une autre esti de conne, comme moi, pas au fait de ce qui se passe dans le coin!

Nicolas a dit…

Même si j'avais la réponse, il est douteux que je la donnerais sur Internet sur les injonctions d'un anonyme qui laisse un commentaire sur un blogue anarchiste en bas d'un article sur un autre sujet dans l'espoir de nous planter.

Fin de la discussion sur ce sujet en ce qui me concerne. Il y a d'autres forums plus appropriés que celui-ci.

Anonyme a dit…

Voilà que poser une simple question devient une "injonction". Ce qui me frappe, c'est le mot utilisé et l'attitude mentale que cela traduit. C'est révélateur, mais plus anecdotique qu'autre chose.

On dit que le commentaire n'a pas de lien avec l'article. Mais il y en a un. On est parti de la "droite confuse" et d'un article fallacieux où l'on présentait une cinglée comme l'archétype des 50000 manifestants dont on avait au passage réduit le nombre comme une peau de chagrin. De là, on est passé aux pauvres et aux programmes sociaux.

Le bogue est venu lorsqu'il a s'agit de distinguer les vrais démunis (matériellement, physiquement ou psychologiquement), des parasites qui profitent du système. C'est là qu'on est passé à une coopérative populaire d'habitation, financée par les deniers publics, où nicheront probablement les p'tits amis et dont on ne veut même pas dire qu'elle serait le loyer d'un 3 1/2.

Vous allez dire que c'est secondaire, mais pas tant que cela car les "élus" qui seront passés par le "comité (politique) de sélection" vont bénéficier d'un appartement dont l'équivalent est celui des immeubles locatifs les plus luxueux de Québec (Louisbourg, Saint-Laurent, Mérici).

Et qui va payer pour cela, le monde qui était dans la rue dimanche dernier.

J'ai toujours pas mal aimé échanger avec les ultras de la gauche et cela remonte au Sommet des Amériques. Non parce que je suis politisé -- gauche-droite je m'en foue -- mais juste pour essayer de comprendre.

Janie a dit…

Aye les fachos anonymes, signez donc vos commentaires !